Dolores Ombrage et les mangemorts ont pris le contôle de Poudlard, venez participer à la libération de l'école la plus réputée du monde sorcier
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nous nions l’existence de nos anges. Mais ils se manifestent. Là où on les attend le moins (ewen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 204
Localisation : Ici, non là. Ou plutôt là-bas a

Carte du Personnage
Baguette : bois d'aubépine et un poil de loup garou 25.5cm souple
Fonction / Année d'Etude: 5ème annee
Sang : Mêlé

MessageSujet: Nous nions l’existence de nos anges. Mais ils se manifestent. Là où on les attend le moins (ewen)   Sam 27 Aoû - 15:51

Bordel ! Comment faisait elle pour toujours se mettre dans des situations pareilles? Non il fallait être honnête et ne pas se poser cette question, elle les cherchait et voilà tout, elle obtenait ce qu'elle avait semer. Le pire dans tout ça? Elle adorait ça. Elliot se retrouvait à courir à toute haleine dans les couloirs de Poudlard, sur ses traces, Isis, une Serpentard que la demoiselle ne pouvait pas saquer, et ses cheveux bleus. Hum je crois que la raison de la poursuite se trouvait là. Effectivement, une réflexion mal placé et le retour de baguette avait été terrible, la magnifique chevelure blonde de la pétasse verte et argent avait viré au bleu sous la magie de la petite Elli.

"TU VAS ME PAYER CA ! REVIENS."

Merde, merder, merde, un des escalier avait décidé de se faire la mal, stoppant Elliot dans la course folle, enfin ça c'était ce que l'on pouvait croire. Sans prendre garde au danger, et sans même s'arrêter pour réfléchir (se qui était malheureusement monnaie courante chez elle) Elliot sauta dans le vide, et s'étalait sur les marches, se qui lui coupait le souffle, mais nan l'empêchait pas de pouffer de rire, lorsqu'elle vit, allongé sur son perchoir mouvant, son ennemie lui faire des gestes obscènes tout en la menaçant de la dénoncer. Qu'importe, elle avait mérité son sort, et Elliot ne le regrettait pas. A vrai dire elle ne supportait pas que cette mijaurée se permette des réflexions, encore moins sur ses amis, elle apprendrait la leçon, voilà tout. Quelques secondes après, se fut le tour de son petit ami d'arriver, visiblement moins poussé par la colère que la blond... bleuette pardon. Elle observait quelques secondes la crise de couple qui s'en suivit, se félicitant de ne pas vouloir se plier à cette règle sociale, puis se relevait pour reprendre sa course. La meilleure chose à faire à cet instant était de se faire oublier. Courant dans les couloirs, sautant des escaliers, évitant les profs, elle finit par percuter quelqu'un de pleins fouets, manquant de tomber à la renverse. A la couleur rouge et or de l'uniforme, elle sentit une colère monter en elle. Il ne pouvait pas regarder où il mettait les pieds celui là? Mauvaise fois? Jamais après tout ce n'était pas parce qu'elle était en train de courir à toute haleine que c'était forcément elle la coupable. Se ne fut que lorsqu'elle reconnu le parfum de cette personne, ce parfum qu'elle connaissait par coeur de puis, oh elle ne savait plus, toujours sans doute qu'elle lui attrapait la main et se remit à courir.

"T'es con ou quoi ? Cours."

Se ne fut qu'une fois qu'elle sortie, protégée par ces immenses portes de bois qui la cachait de la vue de sa consoeur de maison qu'elle s'arrêtait, reprenant son souffle, mains sur ses genoux, se marrant en regardant Ewen.

"Pas la peine de me regarder comme ça, elle l'avait mérité, et puis on manque d'occupation en ce moment. Piouf je me fais vieille."

Sur ce elle se relevait, et donnait un baiser sur la joue de son camarade et l'entrainait plus loin, profitant de cette merveilleuse journée ensoleillé. Elle aimait passer du temps avec Ewen, et ça avait toujours été le cas. Elle se souvenait constamment des réflexions de leurs mères respectives, qui si on les laissaient faire, organiseraient déjà leur mariage. Pourtant elles se trompaient, non pas qu'Elliot n'avait jamais eu le béguaine pour Ewen, ça serait mentir, mais elle ne lui avait jamais avoué, et surtout, ça lui avait passé. Elle trouvait que leur relation était mille fois mieux qu'une relation de couple. Confiance qui ne pourrait jamais être brisé, aucune jalousie, et puis un amour sincère, mais différent, les bons côtés sans les inconvénients.

"J'ai bien envie d'aller piquer une tête dans le lac, pas toi? Après tout on risque quoi?"

A croire qu'Elliot était la reine des mauvaises idées, mais le temps était beau, et elle était loin de se préoccuper des conséquences de ses actes, alors pourquoi pas? Il faut dire que la demoiselle était toujours du se cacher, en particulier lors de ses premières années, lorsque Winona pensait encore que son mari pourrait les retrouver, et qu'Elliot était totalement sans défense, aujourd'hui ce n'était plus vraiment le cas, même si face à un sorcier de l'envergure de son père, elle ne pourrait sans doute que se défendre, mais ne la sous estimez pas, Elliot était plus dangereuse qu'elle ne laissait croire et avait une bonne maitrise de la magie. Elli avait toujours été douée avec la magie, Ewen devait bien se souvenir des fois où elle piquait la baguette de sa mère pour jouer dans les couloirs ou lors des beaux temps sur l'escalier de secours, ça n'avait pas toujours été brillant mais toujours utile.

"Tu faisais quoi avant que je te dérange? Nan parce que ça fait un baille que j'ai pas eu de tes nouvelles, je sais que tu as mieux à faire, mais faut pas abuser non plus, je te l'ai déjà expliquer, c'est moi d'abord le reste ensuite."

Renonçant pour le moment ça sauter dans l'eau, Elli s'installait sur un rocher chaud près de l'eau et enfonçait ses pieds dans les eaux noires, appréciant le contact froid de l'eau sur ses pieds qui avaient souffert lors de sa courses folle dans les couloirs.

_________________

Toi qui sèmes la paix dans mon cœur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94

Carte du Personnage
Baguette : Bois d'aubépine. Plume d'oiseau tonnerre, très souple, 27.2 cm
Fonction / Année d'Etude: 6ème année
Sang : Sang-mêlé

MessageSujet: Re: Nous nions l’existence de nos anges. Mais ils se manifestent. Là où on les attend le moins (ewen)   Dim 28 Aoû - 1:48

Ewen avait une après-midi de libre. Joie, bonheur, et volupté. Ou pas. En fait il n'avait absolument rien à faire, ses devoirs étaient terminés et il était tout seul. Ca en soi ça ne le dérangeait pas plus que ça, il avait toujours aimé la solitude. Il n'avait que peu d'amis, et une seule personne l'était de longue date, et ce bien avant Poudlard. Certes elle se mettait souvent dans les ennuis, mais ça restait une personne adorable. Comme pour contredire ce dernier point, une forme menue lui rentra droit dedans, lui emboutissant à moitié l'épaule au passage.


"T'es con ou quoi ? Cours."

Il ne répondit pas, se laissant entraîner pas son amie. Il suivi le mouvement sans se poser de questions, plutôt amusé. Alors qu'ils déboulaient dans le hall, il s'informa d'un ton détaché :

"Tu t'es mis qui à dos, cette fois ?"

Ils se retrouvèrent derrière les portes, Eliot totalement essoufflée et lui... ne savait pas trop ce qu'il fichait là. En même temps, il s'ennuyait ferme avant l'intervention de sa meilleure amie (car c'est ce qu'elle était, aucun doute là-dessus) et il l'aurait presque remerciée. Presque. Ewen la regarda, blasé, attendant sa réponse. Qui ne vint pas. La fin de sa phrase lui tira un sourire.

"Eliot, ma "vielle", tu nous enterra tous. Sauf si tu te fais tuer avant."

Elle fit la bise à Ewen, qui sourit à nouveau. Il était vraiment heureux de la retrouver. Il croisa ses bras derrière la nuque et pencha la tête en arrière, goûtant le soleil sur sa peau. Il repensait à leur enfance, quand tout était plus facile, et il était sûr qu'Eliot également. Ils pensaient un peu de la même façon, cette façon que les autres jugeaient si atypique et qui faisait, entre autres, qu'ils étaient aussi proches. Un lien que leurs différences de Maison n'avaient pas réussi à briser. Mais c'était difficile quand même, avec toute la tension dans le monde extérieur, les clivages étaient plus forts que jamais. Eliot lui proposa de piquer une tête dans le lac, lui demandant ce qu'ils risquaient.

"L'hydrocution, répliqua Ewen, pragmatique. Ou de se faire bouffer par une créature aquatique bizarre. Je suis partant."

Ils allèrent jusqu'au bord de l'eau, qui devait être glaciale. Ewen s'assit rapidement pour retirer ses chaussures et remonter son jean, avant de s'installer aux côtés d'Eliot.

"Je ne faisais rien de bien intéressant. Pour être honnête, je ne faisais rien tout court. Il se tut un instant, puis : Tu m'a manqué, Eliot, vraiment. Je t'ai pas donné de nouvelles... je sais même pas pourquoi. Tu ne m'a pas parlé non plus, remarque. Plus d'un mois sans se voir, c'est pas une bonne idée, après quand on se retrouve on débloque."

Ewen disait la vérité. Eliot était son alter ego, sa meilleure amie. Et il avait besoin d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 204
Localisation : Ici, non là. Ou plutôt là-bas a

Carte du Personnage
Baguette : bois d'aubépine et un poil de loup garou 25.5cm souple
Fonction / Année d'Etude: 5ème annee
Sang : Mêlé

MessageSujet: Re: Nous nions l’existence de nos anges. Mais ils se manifestent. Là où on les attend le moins (ewen)   Dim 28 Aoû - 12:46

Elli ne ressentait pas le besoin de parler de se qui venait de se passer, aussi elle éludait la question d'Ewen naturellement. Le jeune home la faisait rire, même si sa maternelle n'apprécierait sans doute pas la remarque, Elliot elle s'amusait avec sa possible mort, tout le monde devait mourir un jour, vivre dans la peur n'apportait rien de bon, elle l'avait vu toute son enfance et elle le voyait encore aujourd'hui dans les yeux de sa mère. Mieux valait vivre au jour le jour. D'ailleurs en parlant de vivre au jour le jour, cette idée de piquer une tête dans ce lac gelé lui plaisait de plus en plus, surtout avec les arguments d'Ewen.

"Oh tu sais comment parler aux filles, comment je pourrais résister à me faire bouffer par une bête sauvage."

Au pire ce qu'ils risquaient le plus c'était de tomber malade, mais madame Pomfresh s'occuperait d'eau, et se serait vite réglé. Cependant ses idées de baignades furent mise à plat par la réflexion de son ami. Un mois, ce n'était pas possible, comment un mois pouvait s'être écoulé sans qu'ils ne passent du temps ensemble? En faite oui, il avait raison, et Elliot se doutait de comment tout ceci c'était passé. Entre ses études, et surtout ses buses pour lesquelles il lui fallait absolument qu'elle obtienne un optimal pour le métier qu'elle voulait exercer, ses conneries qui lui prenait tout de même du temps, et surtout ne nous voilons pas la face, Drago Malefoy avec qui elle passait beaucoup de temps. Ce sujet de conversation, elle l'évitait, elle savait clairement que parler de Drago n'était pas une bonne idée.

"Laisse tomber le temps se barre à une vitesse pas possible. Mais tu sais avec les buses qui approchent, je ne peux pas trop me laisser distraire, et comme tu as pu le remarquer aujourd'hui, c'est assez difficile comme ça. C'est toi aussi tu pouvais pas être dans la même maison que moi?"

Oui réfléxion stupide, mais c'était comme ça entre eux, ils aimaient plaisanter, se taquiner.

"Je ne sais pas comment tu fais pour rien faire, j'ai l'impression que mes journées sont trop courtes. Et puis soit pas idiot, on débloque toujours lorsqu'on est ensemble."

Toujours les pieds dans l'eau, Elli s'allongeait sur le rocher chauffé par le soleil, elle observait le ciel incroyablement bleu pour cette saison.

"Jvais postuler pour le poste d'attaquant ouvert dans l'équipe de Quidditch des Serpy, avec les entrainements que Nash me fait faire, je suis persuadée que je vais tous les éclater. Dommage que mon balais n'est qu'un nimbus 2001, sérieusement je voulais me prendre l'éclair de feu, mais ma mère à commencé à râler rien que lorsque j'ai évoqué cette idée. Je t'apprends rien, tu connais la chanson, il faut économisé, on ne sait pas de quoi sera fait l'avenir... Tu sais le pire c'est quand même que si il n'y avait pas eu cette foutu prédiction, je serais riche, et française. Bon je serais à BeauxBatons, et rien que l'idée de vivre toute mon enfance dans une école sans mec, laisse tombé ça me fait plaisir d'être Anglaise et pauvre."

Oh ça Ewen ne pouvait pas en douter, Elliot avait tendance à être entouré que de garçon, et même si depuis qu'elle flirtait avec Drago plus aucun gars ne s'approchait réellement d'Elliot dans l'intention de la draguer (chacun connaissait les risques de s'approcher de la chasse garder du blondinet), elle n'en restait pas moins entouré d'hommes.

_________________

Toi qui sèmes la paix dans mon cœur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94

Carte du Personnage
Baguette : Bois d'aubépine. Plume d'oiseau tonnerre, très souple, 27.2 cm
Fonction / Année d'Etude: 6ème année
Sang : Sang-mêlé

MessageSujet: Re: Nous nions l’existence de nos anges. Mais ils se manifestent. Là où on les attend le moins (ewen)   Dim 28 Aoû - 22:33

Ewen adorait discuter avec Eliot. Une discussion à bâtons rompus, un peu folle. Quand elle fit référence à sa Maison, il prit un air faussement indigné.

"Pardon ? C'est toi qu'est pas dans la même ! La preuve, t'es arrivée après !"


C'est vrai qu'ils avaient un an de différence, il n'y pensait jamais, car cela lui paraissait infiniment négligeable, aussi négligeable que le fait d'être dans deux Maisons ennemies. Franchement, comme si des détails aussi insignifiants pouvaient les séparer ! Il lui lança un sourire complice.

"C'est clair, on débloque complet, mais c'est ce qui fait notre charme. N'est-ce pas ?"


Ils se turent un moment. Ewen observait la lente transformation d'un lapin en dragon. Encore que regardé différemment, le dragon pouvait avoir l'air d'un bateau... Eliot lâcha une immense tirade, le tirant de la contemplation de son nuage. Il planta ses yeux dans ceux, noirs, de son amie. Il l'écouta avec beaucoup de sérieux, attentif à ses états d'âme. Il la comprenait, bien sûr.


"Eliot, tu sais que ça pourrait faire trop croqueuse d'homme, ton discours ?" ne put s'empêcher de se moquer Ewen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 204
Localisation : Ici, non là. Ou plutôt là-bas a

Carte du Personnage
Baguette : bois d'aubépine et un poil de loup garou 25.5cm souple
Fonction / Année d'Etude: 5ème annee
Sang : Mêlé

MessageSujet: Re: Nous nions l’existence de nos anges. Mais ils se manifestent. Là où on les attend le moins (ewen)   Lun 29 Aoû - 12:03

Elliot,une croqueuse d'hommes? Disons que c'était à moitié vrai et quoi que l'on puisse croire, bien malgré elle. Il faut dire qu'elle était courtisée et qu'elle se laissait très vite. Elle ne s'en était jamais cachée surtout auprès d'Ewen elle n'était pas faite pour être en couple, c'était le genre de chose qui l'effrayant. Peut être parce qu'elle n'avait jamais eu de couple en exemple. Sa mère n'avait jamais souhaitée retrouver de la compagnie après sa mésaventure avec son mari,soit disant qu'elles étaient bien comme ça, pas besoin d'homme dans l'harmonie qui régnait à la maison. Plus honnêtement Elliot était persuadée qu'elle ne faisait plus confiance aux hommes,et bien qu'elle était tout le temps entourée d'homme sa fille était pareille. C'était sans doute pour cette raison que la demoiselle flirtait si et là, vivait parfois une relation de quelques semaines,voir mois mais jamais guère plus. Drago était l'exception, ce garçon l'avait toujours intéressée et depuis leur petit rapprochement, elle ne voyait plus que par lui, au point de remettre en doute son avenir et particulièrement son choix de carrière qu'elle ne lâchait pas depuis son enfance, devenir auror.


"Croqueuse d'homme? Moi? Jamais, tu me connais… Disons juste qu'une école avec que des filles, ça s'apparente à ma vison de l'enfer. Soit réaliste, tu aimerais être à Durmstrang? Sérieux cette idée d'école non mixte c'est vraiment l'horreur.  Tu le sais très bien je déteste les filles."


Non ce n'était pas exacte disons seulement que les demoiselles dans son cercle privé était rare. Elliot les choisissait avec soin, pour elle les femmes étaient plus perfides que les hommes.
Retournant sans le moindre tact au sujet qui l'intéressait cette année, c’est-à-dire les buse, elle relançait ses cheveux sur le côté, embêté par cette légère brise qui les lui ramenait dans les yeux.

"Tu avais eu quelle note à tes buses ? Je me mets la pression à mort, il me faut absolument un optimal si je veux espérer devenir medicomage."


Merde… Elliot venait de se vendre elle-même et attendait la réaction d'Ewen. Depuis toute petite Elliot rêvait d'être Auror et elle lui avait suffisamment rabâché les oreilles avec tout ça. D'ailleurs petite elle le forçait continuellement à jouer le méchant qu'elle devait envoyer à Azkaban. Fermant les yeux et appréciant le soleil elle attendait la réponse d'Ewen. Avec un peu de chance, il ne s'en rendrait pas compte .

_________________

Toi qui sèmes la paix dans mon cœur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94

Carte du Personnage
Baguette : Bois d'aubépine. Plume d'oiseau tonnerre, très souple, 27.2 cm
Fonction / Année d'Etude: 6ème année
Sang : Sang-mêlé

MessageSujet: Re: Nous nions l’existence de nos anges. Mais ils se manifestent. Là où on les attend le moins (ewen)   Jeu 13 Oct - 10:37

Ewen éclata de rire.

"Moi ? A Dumstrang ? On parle du pays des bourrins vikings, là ? Très peu pour moi, merci. Il sourit à nouveau. Sérieusement ma vieille, je comprends pas pourquoi t'aimes pas les filles... Elles sont cool, les filles. Toi, par exemple. Et en plus t'es confortable."

Avec cette dernière moquerie, Ewen était quasi-sûr de me prendre un coup. Pas grave. Si ça se trouve, Eli aurait pitié de lui. Il était rare qu'il arrive à l'attendrir, elle était une des rares personnes qui savaient résister à son regard de bébé phoque ; mais ça avait déjà marché. De toute façon, elle ne tapait jamais fort. Le vent souffla dans les mèches noir corbeau du garçon et sur son visage. Malgré le soleil, le vent était frais. Il prit une grande inspiration, profitant de ce moment heureux. La question d'Eliot le fit sourire.

" Alors comme ça, tu change d'orientation ? Sache, ma chère, que j'étais dans le top 5, ou 10 je sais plus, de la promo. Bah, peu importe, disons que j'ai eu des bonnes notes. quatre O, deux E et autant d'Acceptable... Ah, et un Troll en histoire de la magie, shame on me.

Ewen souriait mais intérieurement, il était troublé. Il se demandait pourquoi la jeune fille abandonnerait ce projet qui lui tenait tant à cœur... Certes, elle pouvait juste changer d'avis; mais il connaissait Eliot par coeur, ou presque. Un court instant, elle avait été embarrassée, et il l'avait sentit. Et précisément par qu'il la connaissait si bien, il décida de ne pas poser de questions. Premièrement, ça n'était pas ses affaires, deuxièmement, si il se posait trop de questions, il pourrait toujours chercher par lui-même. Encore que son amie s'en douterait probablement, elle aussi le connaissait bien. Retrouvant son indolence habituelle, le garçon préféra s'installer confortablement et passer à autre chose. Quelques secondes plus tard, il se tournait brusquement vers son amie, un sourire canaille aux lèvres.

"Hey ! Tu pense à ce que je pense ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 204
Localisation : Ici, non là. Ou plutôt là-bas a

Carte du Personnage
Baguette : bois d'aubépine et un poil de loup garou 25.5cm souple
Fonction / Année d'Etude: 5ème annee
Sang : Mêlé

MessageSujet: Re: Nous nions l’existence de nos anges. Mais ils se manifestent. Là où on les attend le moins (ewen)   Jeu 13 Oct - 16:15

Elli écoutait Ewen et manquait de s’étouffer de rire, bien sûr, elle n'imaginait pas son ami dans cette école où les hommes devaient être des durs. A vrai dire, elle gardait un assez bon souvenir du séjour des garçons de Durmstrang à Poudlard, elle avait juste flirté avec certains, ne s'engageant jamais, étant donné qu'elle ne visait que Viktor, mais vu comment ça s'était passé, elle le regrettait un peu, elle aurait largement pu s'amuser...

"Etrangement quand tu parles des mâles de Durmstrang, moi je suis toute chose..."

Elli fit mine de défaillir, une main sur le front, puis se protégeait directement, s'attendant à recevoir un coup de la part du Gryffondor pour montrer son mécontentement. A son tour, Elli envoya une petite tape à Ewen, histoire de montrer à son tour son mécontement.

"Comment ça confortable, je ne suis pas un oreiller, non mais."

Enfin ce n'était que pour le principe que la verte et argent râlait, et ça le jeune homme le savait. La demoiselle éludait la question, se contentant d'hausser les épaules, bien sûr, elle aurait fait un très bon auror, tout le monde était d'accord là dessus, mais qu'importe, elle ne se voyait pas attaquer ceux qui étaient aujourd'hui ses amis. La verte et argent était dans une situation compliquée, elle le savait très bien, peu de vert et argent fréquentaient les rouge et or, et inversement. Qu'importe, pourquoi se contenter des chemins que l'on trace pour nous.

"Han mais arrête, l'histoire de la magie c'est simple ... Emmerdant mais simple, c'est que du par coeur. Pas besoin de réfléchir, ça devrait être ta matière préféré."

D'avance, Elli se préparait à esquiver un coup, qui serait sans doute bien mérité, avant de se rallonger, profitant de ce soleil d'automne, c'était agréable, même si l'on sentait que ce soleil était bien plus faible que durant l'été, que bientôt, ils retrouveraient la brûme et le froid de l'hiver qui arrivait à grand pas. Fermant les yeux, elle profitait quelques instants du silence, avant de rouvrir les yeux aux paroles d'Ewen.

"Qu'on devrait fuir sur une lointaine île déserte avec les gars de Durm..."

Elli eut pas le temps de finir sa phrase qu'elle se cassait la figure sur l'herbe en prévoyant un coup qui, prévu ou non, n'eut pas me temps d'arriver. sur le sol, des brins d'herbes dans les cheveux, la demoiselle tendit la main vers Ewen pour qu'il l'aide à se relever.

"Bon visiblement on ne pensait pas à la même chose, vas y je t'écoute."

La verte et argent se hissait sur le rocher, et attendait avec une impatience non dissimulé se que préparait le rouge et or.

_________________

Toi qui sèmes la paix dans mon cœur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94

Carte du Personnage
Baguette : Bois d'aubépine. Plume d'oiseau tonnerre, très souple, 27.2 cm
Fonction / Année d'Etude: 6ème année
Sang : Sang-mêlé

MessageSujet: Re: Nous nions l’existence de nos anges. Mais ils se manifestent. Là où on les attend le moins (ewen)   Jeu 15 Déc - 10:50

Ewen rit.

"Oreiller ou pas, je maintiens ce que j'ai dit. La violence en me fera pas céder !"

Il la frappa à son tour, une petite tape à l'arrière du crâne, en partie parce qu'elle disait n'importe quoi, en partie pour se venger. Il songea à son histoire de medicomage. C'était étrange, mais en même temps, Elliot avait passé plus de cinq années avec des gens qui devaient sûrement être sympa avec elle, même si ils viraient machant mangemort par la suite. Si Ewen avait eu des convictions très profonde, il aurait tout à fait pu les abandonner pour ce genre de raisons. Mais lui, tout ce qu'il voulait, c'était protéger sa famille et ceux qu'il aimait. Il voulait surtout garder sa liberté, la plus totale possible. Faire ce qu'il voulait. S'il rejoignait un camp ou l'autre, il aurait des règles. Des ordres. Des supérieurs. Il détestait ça. La voix d'Elliot le sortit de ses pensées :

"Han mais arrête, l'histoire de la magie c'est simple ... Emmerdant mais simple, c'est que du par coeur. Pas besoin de réfléchir, ça devrait être ta matière préféré.

- Justement. Apprendre des trucs par coeur, c'est nul. Je réfléchis trop, figure toi. Mes pensées partent dans tous les sens et j'peux pas me concentrer. Et puis franchement : Binns ? Bon, on a une nouvelle prof c't'année, si ça se trouve elle va rendre ça intéressant. Mais jusqu'à présent..."

Il laissa sa phrase en suspend. Elle comprenait ce qu'il voulait dire. Ce fantôme avait toujours été soporifique. Elliot se rétama soudain, alors que je m’apprêtais à la pousser.

"Mauvaise joueuse ! cria Ewen, mort de rire. Si tu te victimise toute seule, c'est pas drôle !"

Il lui tendit la main pour l'aider à remonter, puis sourit. Elle était tellement... elle. Lui qui s'était perdu depuis quelques mois, ça lui faisait plaisir de voir une personne qui n'avait pas changé. Ewen retrouvait son insouciance à ses côtés. Il était heureux.

"A vrai dire, je pensais plutôt à une bonne vieille partie d'échec nocturne... et j'pourrais en profiter pour te montrer un truc. Tu sais, mon secret..."

Il lui fit un clin d'oeil. Elle avait longtemps cherché à deviner ce qu'il faisait certaines nuits, sans jamais trouver, bien qu'elle n'était pas loin parfois. Il avait réellement envie de lui montrer ça, maintenant, les toits de l'école la nuit. Son jardin secret.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 204
Localisation : Ici, non là. Ou plutôt là-bas a

Carte du Personnage
Baguette : bois d'aubépine et un poil de loup garou 25.5cm souple
Fonction / Année d'Etude: 5ème annee
Sang : Mêlé

MessageSujet: Re: Nous nions l’existence de nos anges. Mais ils se manifestent. Là où on les attend le moins (ewen)   Lun 19 Déc - 13:03

Elliot ne pouvait s'empêcher de rire, elle aimait passer ces moments de grâce, ceux où tout semblait si simple, si léger, c'était devenu assez rare. Ewen lui offrait cette liberté, cette possibilité d'être elle même, d'être une enfant, parce qu'il fallait être honnête, elle n'était qu'une enfant, une adolescente si nous voulions être exacte. Mais il fallait être honnête c'était un bien fou, un plaisir de ne plus être dans cette atmosphère si pesante, la demoiselle avait même l'impression que la situation était identique à celle que nous avions toujours connu jusqu'ici, malheureusement tout ceci n'était toujours que de trop courte durée. Elli accusait le coup qu'elle recu derrière la tête, elle l'avait sans doute mérité, et puis ce n'était pas méchant, Ewen ne frappait jamais très fort, à vrai dire elle était bien pire que lui, et le savait. La verte et argent ne pu s'empêcher de rire, il y avait une très bonne raison pour que le jeune homme préfère l'histoire de la magie cette année, la professeur était clairement plus sexy que ne l'était Binns, mais il fallait l'avouer ce n'était pas bien difficile.

Une fois à terre, elle pu compter sur son ami pour l'aider à se relever, et surtout pour lui offrir une idée de distraction nocturne, il fallait avouer que l'idée était alléchante, sans doute plus encore en sachant le "danger" auquel ils s'exposaient. Elli avait toujours adorée se balader dans les couloirs plongés dans le noir, elle aimait cette ambiance qui régnait dans le château lorsque chaque personne l'habitant était partis au pays des rêves. Il faut dire que même si les jeunes gens avaient pour habitude de se balader dans les couloirs, ce n'était jamais ensemble, assez étrange lorsque l'on y pensait, mais l'amitié Gryffondor et Serpentard n'était jamais facile, même si ils n'en prêtaient jamais réellement attention.

"Humm c'est tentant, mais si je pars faire des explorations cette nuit, il faudrait que je fasses mes devoirs, sinon ça va être la panique demain matin. On se donne rendez vous ce soir alors?"

La demoiselle fit son plan pour la soirée avec son ami, puis se décidait à rejoindre les cachots, il était malheureusement temps de travailler.

hrp : pas de soucis avec plaisir

_________________

Toi qui sèmes la paix dans mon cœur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Nous nions l’existence de nos anges. Mais ils se manifestent. Là où on les attend le moins (ewen)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nous nions l’existence de nos anges. Mais ils se manifestent. Là où on les attend le moins (ewen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Post GS] - Nous avons perdu une bataille mais pas la Guerre. [Spectres/Prisonniers de Guerre]
» Nous vivons des jours sombres, mais le soleil reviendra ft. Dís
» "Nous nous prétendons différents, mais ne sommes nous pas tout simplement les mêmes ?" FEAT IMMO, AKU & HOSSY
» . Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène .
» Nous sommes tous des criminels mais nous n’avons pas le cran de l’avouer. ► Warren

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard The War ! :: Poudlard :: Exterieur du Château :: Le Bord du Lac-