Dolores Ombrage et les mangemorts ont pris le contôle de Poudlard, venez participer à la libération de l'école la plus réputée du monde sorcier
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "Pas vu pas prit ?" feat Sarah Dalverny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 555
Localisation : Vous aimeriez bien savoir, hein ?

Carte du Personnage
Baguette : 37 m, flexible, bois de X et poil de Wommatou
Fonction / Année d'Etude: Professeur de Métamorphose
Sang : Pur

MessageSujet: "Pas vu pas prit ?" feat Sarah Dalverny   Jeu 14 Avr - 12:51

"Pas vu pas prit ?" # Sarah Dalverny Je fais les cent pas devant la statue de la sorcière borgne, au troisième étage. Je me stoppe et regarde ma montre. Ça fait maintenant vingt minutes que Fred et George sont partis dans leur salle commune pour chercher l'outil qui me permettra d'aller chercher d'autres ingrédients pour leur petit marché. Comme je me sens pas encore prêt à sécher des cours, surtout avec la panoplie qui dirige l'école, on a décidé de faire ça pendant mon heure de trou -qui est censée me permettre de livre mes livres de cours-. Je lâche un soupir d'impatience avant de m'asseoir sur le socle de la statue. Je me prépare à attendre encore lorsque des bruits de pas attirent mon attention. Mon cœur s'emballe, mon cerveau craignant qu'il s'agisse des hommes en noir, mais se calme quand mes yeux reconnaissent les jumeaux Weasley.

- On l'a ! lance Fred, la bouche en cœur.

Je me lève, soulagé qu'ils soient enfin arrivés.

- C'est pas trop tôt, je commençais à prendre racine, répondis-je.

George ricane avant de me tendre une longue pièce de tissus -ça va me couvrir entièrement ce machin ?- que je saisis délicatement pour l'examiner. Le tissus est doux et des motifs tels que des lunes ou des étoiles sont cousus dessus. Je regarde les Jumeaux.

- Il est d'accord pour l'emprunt ?
- T'en fais pas, il en saura rien ! répondit George, Ne te fais pas attraper et personne ne sera au courant, ajouta Fred.

Je hoche la tête puis je m'éloigne d'eux pour aller descendre les escalier pour ensuite sortir du château et rejoindre le parc. Une fois à l'air libre je vérifie que personne ne me voie et je m'enveloppe dans la cape, en faisant bien attention de ne rien laisser dépasser puis je me remets en route. C'est vraiment étrange de se déplacer avec une sorte de drap, sur la tête, de savoir qu'on est là mais que personne nous voie. Je marche d'un pas décidé vers le lieux où j'ai eu cours avec le professeur Dalverny, près de l'ancienne cabane de Hagrid. Une fois arrivé sur place je regarde les différents enclos et je cherche celui des salamandres. Je ne mets pas longtemps à les trouver, leur enclos étant spécialement construit pour que le feu qui s'y trouve ne soit pas éteint par le vent. Je m'accroupis et sors ma baguette de ma poche. Je soulève ensuite un pan de la cape pour pointer doucement ma baguette sur la queue d'une des salamandres et je murmure Difindo. Aussitôt la formule prononcée, la queue est entaillée. Je renouvelle l'opération jusqu'à ce que la queue soit complètement séparée du reste du corps. Je souris, satisfait, mais la prochaine fois je mettrais un peu plus de conviction pour que ça marche en moins de coups qu'à l'instant. Je sors une fiole de ma poche de pantalon, réduis un peu la taille de la queue avant de la faire entrer dans le contenant que je rebouche ensuite avec un bouchon. Je range la fiole dans ma poche quand soudain je me sens comme nu, le vent caressant mon visage et ébouriffant légèrement mes cheveux. Tiens comment ça se fait ? Ca ne le faisait pas quand je suis arrivé ... J'écarquille les yeux. Mince. Je me relève lentement et me retourne pour voir que je ne suis plus invisible à cause du professeur Dalverny.

- Madame Dalverny, vous êtes encore plus discrète qu'un chat en chasse ! dis-je en adoptant une allure et un ton décontractés du genre j'ai rien fait.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1137
Localisation : Poudlard

Carte du Personnage
Baguette : : 24,5 cm bois de vigne et crin de licorne, assez flexible
Fonction / Année d'Etude: : Professeur de soins aux créatures magiques / Directrice de Gryffondor / Ecrivains d'encyclopédies créatures magiques...)
Sang : sang-mêlé

MessageSujet: Re: "Pas vu pas prit ?" feat Sarah Dalverny   Sam 16 Avr - 17:03







Pas vu, pas prit ?

Feat. Nashoba O'Malley







Miss Dalverny ne s'était pas levé aux aurores, contrairement à d'habitude, elle ressentait le besoin de dormir depuis plusieurs semaines déjà sans trouver réellement le sommeil. Elle s'était donc décidé la veille au soir à préparer une potion, qui l'aiderait dans cette phase difficile, à tomber dans les bras de Morphée comme une pierre. Elle n'avait pas imaginé que son poste de professeur de soins aux créatures magiques; et en l'absence du garde de chasse pour le moment; lui prendrait autant de temps et d'énergie. A celui-ci elle avait accepté d'ajouter les responsabilités et les ennuis qui vont avec le poste de directrice de Gryffondor; et croyez-le avec les mangemorts au pouvoir ça n'était pas chose facile. Non seulement la miss se sentait doublement surveillée par eux; même si Severus commençait à lui accorder sa confiance; sans compter sur les parents des Gryffondor apeurés qui appelaient dés que leur enfant chéri ne leur avait pas donné de nouvelles dans la journée... Cela en devenait irritant à force ! Sans oublier les élèves qui ne respectaient pas le règlement, qui la testaient sans cesse; même s'ils commençaient eux aussi à se sentir en confiance avec elle, ils n'en restaient pas moins des "enfants-adolescents" attisés de découvertes, de curiosité, d'envie de se faire remarquer... Enfin d'envie de vivre tout simplement. Et dans un monde en guerre, tout cela n'est pas toujours évident. Sarah commençait de mieux en mieux à cerner les différents problèmes qui pouvaient peser sur les épaules du directeur; rien qu'à voir les siens, elle ne lui enviait pas sa place. Loin de là ! En bref, elle avait profité de sa matinée sans cours pour faire une bonne grasse matinée !

Sarah eut cependant le plus grand mal à émerger, ainsi elle resta allongée encore une bonne heure à moitié somnolente. La potion avait été exécutée à la perfection, et elle remplissait on ne peut mieux son rôle, mais la jeune femme devait s'activer pour aller vérifier si ses petits "bébés" avaient été convenablement nourris et traités en son absence. Ses "bébés" n'étaient autre que les créatures magiques dont elle s'occupait matin et soir : nourriture, soins, attentions aux une et aux autres; chaque espèce avec son petit "truc". Exceptionnellement, afin de pouvoir se reposer, Sarah avait demandé à des élèves de confiance, et suffisamment âgés, de son cours de s'occuper de ses créatures jusqu'au midi; ne sachant pas si la potion ne la garderait pas dans un état léthargique plus longtemps que prévu.

Après une bonne demi-heure passée à battre des paupières difficilement, luttant pour ne pas replonger dans les bras de Morphée, Sarah testa l'éveil de son corps en essayant de bouger ses orteils, puis ses doigts; elle poussa un profond soupir ne percevant que de brefs mouvements. La jeune femme clôt ses paupière brièvement, prenant de grande bouffée d'oxygène qu'elle relâchait doucement avant de retenter l'affaire; cette fois-ci les mouvements de ses mains s'accélérèrent. Elle décida d'attendre encore un peu avant de tenter de se redresser. Au bout de dix minutes, Miss Dalverny finit par se décider à s'asseoir dans son lit, la chose lui parut difficile alors elle n'en demanda pas plus mais la progression était significative, elle sentait sa vision bien nette à présent et ses paupières moins lourdes; elle émit un dernier bâillement avant de s'obliger à balayer sa chambre des yeux. C'est alors qu'elle tomba nez à nez avec la gazette du sorcier" où elle était en photo entouré de la nouvelle équipe éducative de Poudlard, mais surtout elle posait aux côtés de leur illustre Directeur : Severus Rogue. Elle se risqua à attraper le journal souriante, elle observa la photo qui s'activait sous ses yeux et remarqua le petit regard attendrissant qu'elle lançait à Severus sans même s'en être rendu compte. Elle émit un léger rire, se sentant un peu ridicule, mais bon elle était ainsi, toujours un peu enfant et ne sachant pas se dissimuler. Le plus important était que rien ne fusait sur cela dans le papier. Qui remarquerait ce détail après tout ? Sans nul doute, personne à part elle; et peut-être Severus s'il prenait le temps de le regarder avec attention. Mais en quoi cela serait-il gênant, elle ne lui avait rien dissimulé de toute façon ! Elle passa les quinze bonnes dernière minutes à rêvasser avant de tenter de sortir les jambes de son lit, elle se laissa glisser sur le côté avant de se mettre lentement sur ses pieds, elle fit quelques pas se tenant au mur d'une main, regarda autour d'elle pour être sûre de ne pas avoir de vertiges puis reprit le cours de sa journée normalement un petit sourire accroché à ses jolies lèvres.

Sarah utilisa pour la seconde fois sa salle d'eau privative; non pas qu'elle était insalubre; mais elle ne l'aimait pas. D'une part parce qu'elle ne pouvait y croiser personne d'autre que son propre reflet dans le miroir; d'autre part parce qu'elle ne contenait pas de baignoire. La jeune femme aimait la compagnie, même dans les moments communs de la vie; elle avait déjà passé assez de temps seule avec elle-même. Le seul avantage, elle n'allait pas rester sous la douche. La jeune professeur n'enfila pas sa tenue habituelle de professeur, elle l'enfilerait en temps venu, elle se contenta d'enfiler une robe en laine qui moulait adroitement les parties avantageuses de son corps; tout en dissimulant ses rondeurs mal placées. Un collant opaque et chaud vint protéger ses jambes avant que de longues bottes en cuir marron à petits talons ne glissent par dessus, alors qu'un ceinturon vint s'ajuster au niveau de ses hanches se refermant sur une belle boucle aux armoiries de Gryffondor. En tant que nouvelle directrice, elle était fière de sa maison et s'était fait faire différents accessoires sur mesure afin de se rapprocher de ses élèves, et de se différencier des autres professeurs; marquant également son appartenance. Après un séchage express de ses cheveux, un lissage parfait et une coiffure des plus simples ramenant ses cheveux en queue de cheval haute alors qu'une frange bien dessinée retombe sur son front, la jeune femme fait un tour devant le miroir avant de traverser ses appartements, les verrouillant d'un claquement de doigt à sa sortie. A ce moment-là, bien loin de s'imaginer que quelques instants auparavant elle aurait pu tomber sur le petit manège de Nash, Fred et Georges dans le couloir du troisième étage; elle descendit les escaliers d'un pas léger et serein, son esprit encore un peu embrumé par les effets de la potion. La miss entra par l'issu secrète de Rogue pour aller s'installer à la table des professeurs et y prendre son petit déjeuner paisiblement, seule devant l'immense assemblée de bancs et de tables vides; elle en profita pour contempler la grande salle une nouvelle fois. Elle engloutit son petit déjeuner avec une faim de loup; une bonne nuit consomme beaucoup d'énergie; puis elle se dirigea vers la cabane du garde chasse d'un bon pas, le bruit de ses talons raisonnant dans les couloirs, elle déposa d'un geste aérien sa cape sur ses épaules avant de protéger d'un sort imprononcé ses bottes puis se stoppa net dans son élan passant aux côtés des enclos extérieurs. Une étrange sensation lui fit porter la main à sa baguette, plusieurs créatures se trouvaient étrangement retranchées dans des coins de leur enclos, évitant de se trouver au contact de celui des salamandres. Un sombral grattait du pied nerveusement à quelques pas d'elle, ce qui ne fit que renforcer ses soupçons, le regard de l'animal en disait long. Sarah pénétra dans les écuries, caressa délicatement ses naseaux murmurant :

- Chu... ! Ca va aller mon beau, je suis là !

Miss Dalverny s'éloigna de lui le laissant plus serein, elle s'approcha à pas délicats des enclos jouxtant la cabane du garde chasse et repéra des traces de pas bien distinctes devant celui des chartiers, elle le traversa sous les paroles de ces derniers toujours aussi charmantes, puis elle se faufila dans celui des croups qui vinrent s'agglutiner autour d'elles joyeusement, elle en profita pour se fondre dans leur masse en avançant le plus discrètement possible vers l'enclos des salamandres d'Amazonie. Elle s'enroula dans sa cape ignifuge, observa les créatures autour d'elle s'agitant en tout sens, et remarqua l'une d'entre elles plaintive sur laquelle une baguette s'agitait. Elle perdit alors son sourire, prenant un air grave et s'approcha du malfaiteur à pas vifs mais discrets alors que les salamandres se regroupaient dans son dos. Visiblement, les élèves en question n'avaient pas su tenir leurs langues, ou bien l'une de leurs conversations avaient résonné aux oreilles des jumeaux Weasley. Il n'y avait qu'eux pour oser faire une chose pareille à de pauvres créatures. Qu'elle ne fût pas sa surprise lorsqu'elle extirpa d'un coup sec l'individu de sa cape d'invisibilité; lui jetant un sort protecteur au même moment pour ne pas qu'il s'embrase; de découvrir qu'un poufsouffle se dissimulait sous cet odieux manège. Il venait de ranger la fiole de ses méfaits dans l'une de ses poches et se retourna doucement se rendant soudainement compte qu'il était pris la main dans le sac. Le sang de la jeune professeur ne fit qu'un tour, elle le fusillait du regard et fulminait intérieurement. Miss Dalverny était de nature sereine, calme et toujours enjouée mais le jaune avait eu le malheur de faire du mal à ses protégés. Il allait découvrir ce que l'étendu de son dévouement et la force de son amour pouvait provoquer. La sorcière se redressa, rattachant sa cape alors que la pauvre salamandre sans queue vint se dissimuler derrière elle. A la vision de cette pauvre créature dépecée de la sorte, elle eut envie de le gifler, de l'envoyer valser à l'autre bout de l'enclos, de laisser une partie de son corps prendre feu pour qu'il ressente les mêmes douleurs intolérables qu'il avait fait subir à ce petit être. Ce lâche se permit en plus de rétorquer d'un ton calme, faisant style de rien :

- Madame Dalverny, vous êtes encore plus discrète qu'un chat en chasse !

La professeur vitupérait intérieurement, elle tentait de maintenir toute cette rage qui l'envahissait maintenant son regard ravageur contre Nashoba; elle serra les dents closant ses paupières un instant avant de déverser toute sa rage. Sa baguette semblait pointer sur le jaune mais elle avait bel et bien viser un arbre quelques mètres derrière le Poufsouffle, qui se retrouva fendu de toute part avant de s'effondrer en poussières. Un silence pesant s'instaura soudainement, la directrice soupira bruyamment fermant à nouveau ses paupières, rangeant sa baguette dans étui, elle s'exclama ayant reprit un semblant de calme :

- Vous rendez vous compte de ce que vous avez fait ! Bien évidemment que oui puisque vous suivez mes cours ! En ça c'est encore plus grave! Elle marqua une pause, serrant et desserrant ses poings nerveusement, éloignant un bref moment son regard de l'adolescent. Non seulement vous avez fait souffrir cette pauvre salamandre qui ne faisait de mal à personne, mais en plus vous avez altéré à sa survie ! Tout en vous faisant très nettement passer pour un idiot par ces chers frères Weasley ! Vous vous êtes fait utiliser, manipuler... Vous me décevez beaucoup Monsieur O'Malley ! Ce n'est pas digne de vous !

Ce qu'elle n'aimait pas être dans ces états là, mais c'était plus fort qu'elle dés que l'on touchait à un être qu'elle chérissait. Plus l'être étant important, plus la réaction était violente; autant dire qu'aujourd'hui elle était assez soft. Imaginez sa réaction si quelqu'un venait à toucher à un cheveux du directeur de Poudlard en sa présence. Miss Dalverny laissait s'écouler sa nervosité à travers son corps, retenant ses coups et soupirant régulièrement en se détournant de Nashoba.

- Je vous ordonne de me donner la fiole que vous venez de dissimuler dans votre poche. Bien évidemment, je retire 100 points à votre maison pour votre comportement inacceptable; j'en retirerai à Fred et Georges après un long interrogatoire avec eux, et en votre présence, dans mon bureau dés demain matin.

Elle marqua une nouvelle pause, se demandant si elle devait relater ce fait au directeur de Poudlard ou non. Pour elle, se comportement était une profonde offense mais pour lui ce ne serait sûrement qu'une idiotie des frères Weasleys de plus. Sans compter que Severus avait certainement des choses bien plus importantes à traiter, et qu'elle n'avait pas envie que ses trois élèves soient renvoyés de Poudlard. La jeune professeur devait réfléchir sur ce point avant d'en décider les tenants et les aboutissants. Miss Dalverny se tût un bon moment, laissant enfin le temps au Poufsouffle de se défendre; enfin s'il s'estimait défendable.

   




©Codage by Mr. Chaotik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 555
Localisation : Vous aimeriez bien savoir, hein ?

Carte du Personnage
Baguette : 37 m, flexible, bois de X et poil de Wommatou
Fonction / Année d'Etude: Professeur de Métamorphose
Sang : Pur

MessageSujet: Re: "Pas vu pas prit ?" feat Sarah Dalverny   Dim 17 Avr - 22:05

"Pas vu pas prit ?" # Sarah Dalverny N'importe quel élève aurait abandonner avant même de sortir du château. N'importe quel élève se sentirait mal d'avoir enfreint le règlement. Mais voilà je ne suis pas n'importe quel élève. Et je suis là, devant un professeur Dalverny clairement en colère par rapport à ce que je viens de faire.

Certes ce n'est pas dans mes habitudes de torturer un animal, même pour la bonne cause, mais j'ai envie de participer à la réussite des produits de farces et attrapes des Jumeaux. Ça pourrait me faire quelque chose de voir ce jeune professeur dans cet état mais elle vient de me traiter d'idiot, que j'ai été manipulé et que mon "action" n'est pas digne de moi. Je ferme les yeux un instant, espérant faire croire à long clignement des yeux, et j'inspire calmement. Elle ne me connait pas et comment peut-elle se permettre de dire ce qui est digne ou pas digne de moi ? De mon avis les seules personnes pouvant se le permettre sont mes parents ainsi que la vieille MacGonagall et le professeur Chourave mais elles ne sont plus à Poudlard et mes parents ne portent pas grande attention à mes écarts tant que je fournis le travail nécessaire en cours pour obtenir de bonnes notes.
Je ne suis pas très grand pour un jeune homme mais je dépasse largement en taille mon professeur, ce qui me force à baisser la tête et les yeux vers elle. Pendant qu'elle effectue une pause, sa colère prenant possession de son être, je réfléchis à un mensonge convainquant. Ça peut marcher tout comme aggraver mon cas et m'envoyer dans le bureau de Rogue mais le secret d'un message réussit c'est de ne pas trop y réfléchir et d'être convaincu qu'il s'agit de la vérité.
Je plisse les yeux, attendant la sanction. 100 points en moins pour ma maison avec en prime la convocation de Fred et George dans son bureau et je dois rendre le flacon. Je serre les mâchoires. C'est un peu cher payé pour une queue de salamandre, je vais me faire descendre par mes camarades mais on est dans le premier mois de cours : c'est rattrapable.
- Qu'est ce qui vous fait croire que je viens de la part des jumeaux Weasley ? demandais-je calmement, comme si je n'avais rien à me reprocher.
- Voilà quelques semaines que vous enseignez ici, à la place de Hagrid, et vous savez déjà ce qui est ou pas digne de moi ? Et sauf votre respect, je tiens à vous dire que Fred et George prennent pour des idiots essentiellement les Serpentard.

Je fais une petite petite pause avant de soupirer légèrement et de reprendre la parole.
- J'ai obtenu un Optimal à mes BUSE en potions, je sais donc que le sang de salamandre à un pouvoir curatif et régénérant et aussi que ces amphibiens ne se trouvent pas à tous les coins de rues ni dans tous les apothicaires, et que si on en trouve on doit y mettre le prix. J'en ai besoin pour fabriquer une solution de Force, que je dois envoyer à un membre de ma famille qui se trouve actuellement dans un sale état, dans un trou paumé !

Je me mets à réfléchir à ce que je pourrais faire. Les soucis est que je ne suis qu'au quatrième chapitre de mon livre sur les sorts et enchantements, donc je ne sais pas encore utiliser une formule qui me permettrais de dupliquer le flacon... Bon, ma dignité va en prendre un coup mais autant tente le tout pour le tout.

- Je vous pries de bien vouloir m'excuser de mettre introduis de la sorte dans l'un de vos enclos, sans votre permission, et d'avoir fais du mal à l'une de vos créatures, dis-je d'une voix égale.
Je pries les esprits pour qu'elle se calme, ne m'envoies pas chez Rogue et que je puisse garder la queue de salamandre bien que cette dernière prière risque de ne pas se réaliser. Je pense que les jumeaux devront se passer de salamandre pour leurs pastilles de gerbe et autres.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: "Pas vu pas prit ?" feat Sarah Dalverny   

Revenir en haut Aller en bas
 

"Pas vu pas prit ?" feat Sarah Dalverny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Elections US: Sarah Palin plus populaire que McCain
» Sarah Wild
» Sarah Eilanö
» Sarah Peverell
» Le GOP a depense 150.000$ pour habiller Sarah Palin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard The War ! :: Poudlard :: Exterieur du Château-