Dolores Ombrage et les mangemorts ont pris le contôle de Poudlard, venez participer à la libération de l'école la plus réputée du monde sorcier
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Terminé] Who are you? [PV Jack]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: [Terminé] Who are you? [PV Jack]   Dim 23 Aoû - 23:02


   




   


Who are you?

   
Rakel φ Jack.


La demoiselle Serpentard appréciait beaucoup les journées comme celle ci. Un soleil qui devient un peu faiblard, l'arrivée de l'automne se faisait sentir. Contrairement à beaucoup de personne, Rakel ne détestait pas l'hiver, c'était une période comme une autre avec ses avantages et ses inconvénients, mais qui cracherait sur le fait de se réchauffer au coin du feu avec une délicieuse Bièraubeurre? Nous n'en n'étions pas là, les nuages avaient beau envahir le ciel qui ne laissait transparaitre que de petites touches de bleu, l'air était encore doux. Nous étions dimanche, aujourd'hui, il n'était pas question d'avoir de cours, le meilleur moment de la semaine bien sûr, y compris pour la talentueuse demoiselle pour qui la plus part des cours restaient tout de même un poids. D'ailleurs, elle avait toujours eu la mauvaise habitude de laisser traîner ses devoirs, profitant des vendredis soir et des samedis pour faire les 400 coups. Aussi elle devait absolument faire son parchemin d'histoire de la magie, une matière qu'elle n'appréciait pas réellement, le passé ne l'intéressait guère, elle souhaitait se concentrer sur le présent et le futur. Essayant de se concentrer, Rakel aimait se rendre sur un énorme rocher se situant en lisère de la forêt interdite, au bord du lac. La verte et argent aimait cette endroit, peu de gens s'y rendait, la forêt interdite en effrayait plus d'un, surtout en ce moment. Rakel n'était pas quelqu'un de peureuse, et elle ne se sentait absolument pas menacée par l'actuelle direction de l'école, ni même par la monté de Voldemort.

Assise en tailleur, elle commençait à chercher les renseignements nécessaire à l'élaboration de son parchemin lorsqu'un nouvel événement vient de nouveau la perturber, à croire que ce devoir ne voulait pas être écrit. Sa chouette hulotte se posa sur sa tête, cette oiseau avait prit cette mauvaise habitude depuis son achat. Rakel détestait ça, elle n'avait pas l'air crédible du tout avec ce satané oiseau posé sur sa tête, d'un geste de la main, elle la chassa, mais à peine elle eut le temps de poser la capuche de sa cape sur la tête que l'oiseau se posait à nouveau sur sa tête, ronchonnant d'avoir été ainsi dérangé. Essayant de faire fit de cette situation, la demoiselle se replongeait dans son devoir. Ah l'histoire de la magie, y avait-il quelque chose de plus ennuyant? En faites elle connaissait déjà la réponse, oui il y avait pire, mais aujourd'hui, c'était ça qui l'ennuyait le plus, la rentrée venait tout juste de commencer, et déjà des parchemins entiers à rédiger, cette fois ci il fallait l'avouer, l'année ne commençait pas en beauté.

Plume à la main, la demoiselle commençait à rédiger son devoir, lorsqu'un nouvelle événement vint perturber son écriture. La petite chouette venait de reprendre son envole, piaillant de mécontentement. Maintenant que Rakel avait sortit la tête de son devoir elle se rendit compte qu'un nouveau coup de hache venait de s'abattre dans une vielle souche, fendant un rondin de bois, sans doute un préparatif pour l'hiver qu'il s'annonçait, il faut dire que le nombre de chemin du château était assez impressionnant, et c'était grâce à elles que les élèves ne se gelaient pas les fesses lorsque la neige faisait son apparition. Mais ce n'était pas pour cette raison que Rakel avait du mal à quitter des yeux cette énorme hache, l'homme qui la tenait était assez flippant. Lors de sa première année, Rakel se rappelait des histoires qui l'entourait. Même si il ne l'effrayait pas, elle se sentait assez mal à l'aise en sa présence, sans doute parce qu'elle n'était pas habituée à tout ceci. Un Serpentard déshérité, sa véritable histoire était assez vague, mais certaines choses étaient plus claire à présent qu'elle n'était plus une petite première année prête à croire tout ce que les élèves plus vieux voulaient lui raconter.

Essayant de se la jouer discrète, Rakel gardait son corps tourné vers le lac, et laissait juste son regard glisser vers le jardinier, rabattant sa capuche en arrière, et détendant ses jambes endolories par une position statique prolongée. Cet homme était tout le contraire de la jeune femme qui elle était toujours impeccable, chaque cheveux était à sa place, lui était mal rasé, des traces de poussière sur le visage, la transpiration qui dégoulinait de son front. Avec Hagrid, c'était assez simple, un gros lourdo sympathique, de le meilleur des cas on le trouve gentil, dans le pire pitoyable, mais rien de plus. Ce sorcier faisait partit d'une grande famille de sorcier, il avait fait des choix particulier dans sa vie le menant là où il était aujourd'hui. C'était assez flippant, surtout pour un vert et argent, Rakel se demandait si un mauvais choix aurait pu la mener à cette position si ses deux parents étaient mangemorts, là quoi qu'il arrive elle aurait toujours quelqu'un sur qui compter, au final la situation qui lui avait pourrit son enfance sauvera peut être sa vie d'adulte. Le karma que voulez vous.

Ces deux sorciers n'avaient absolument rien en commun, c'était sans doute pour ça que malgré qu'ils fréquentaient les même lieux depuis pas mal d'année, jamais ils ne s'étaient directement adressé la parole. Rakel se souvenait juste d'avoir été chassé par ce type avec d'autres Serpentards et des élèves de Durmstrang lorsqu'ils avaient décidés d'aller faire un tour dans les jardins de Poudlard après le bal de Noël, écrasant par la même occasion quelques fleurs. Il ne les avaient pas dénoncé, au final, Rakel et ses amis n'avaient pas eu de soucis, mais ça n'avait pas encouragé Rakel à lui adresser la parole, se demandant si il lui reprocherait cette mésaventure, et même si il avait vu son visage, ou se souviendrait de cette événement banal, au final. Perdue dans ses pensées, Rakel ne se rendait pas compte qu'elle restait à fixer le sorcier, continuant à se perdre dans ses pensées.
   


© Méphi.
   

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé] Who are you? [PV Jack]   Lun 24 Aoû - 15:49

Les rayons du soleil de ces pâles journées d'automne naissant n'avait plus rien de doux et chaud, l'air alentour était frais et un vent venait taquiner les branches des grands sapins qui longeaient la lisière de la forêt interdite annonçant doucement la venue nouvelle des jours froids.
Depuis plusieurs jours, Jack s'occupait de déraciner les vieilles souches et entassé le bois qui serviraient à chauffer les fesses des élèves à l'école. Il aurait pu le faire magiquement bien sûr et en quelques heures ce travail de longue haleine aurait été terminé, bouclé, mais il avait besoin d'être toujours actif. Il avait besoin de s'occuper l'esprit afin de ne plus penser à "ces choses" qui le torturaient davantage chaque jour. C'est donc avec force et entrain qu'il se battait avec la souche d'un vieux chêne qui lui tenait tête depuis presque une heure.
Il déchiquetait, éventrait, tranchait l'énorme morceau de bois en vain. Il poussa un cri de frustration et jeta la hache par terre avant d'essuyer la sueur accumulée sur son front d'un coup de main.

Il jeta un regard derrière lui, là où une grosse brouette ensorcelée voletait dans les airs attendant sagement d'être pleine afin de faire l'aller retour au château pour y déposer le bois. Il aimait s'occuper lui-même de la nature et des taches quotidiennes mais rapporter le bois là-bas signifiait croiser et voir des élèves, des professeurs peut-être même celui qui se prenait pour le Directeur, et il s'avérait que Jack n'aimait réellement pas se retrouver avec du monde. Les discussions futiles, la curiosité mal placée, les hypocrites très peu pour lui. Ce qui était important aujourd'hui à ses yeux, c'était de protéger Poudlard et ses habitants même s'il ne les connaissait pas et ne les fréquentait pas. L'école magique était encore la seule chose de bon dans le monde magique en ce moment et depuis qu'elle était entre les mains des mangemorts, Merlin seul sait ce qu'elle deviendra si personne ne les empêche de régner. Il était bien conscient de ne pas pouvoir sauver le monde à lui seul mais il veillait de loin, c'était une planque idéal et personne ne le soupçonnerai jamais lui, le chasseur solitaire et silencieux, de filer des infos à ceux qui pourraient en faire bonne usage.

Il prit une grande inspiration et se fit craquer le cou avant de le masser légèrement. C'était assez pour aujourd'hui, il avait encore beaucoup de boulot. Il attrapa sa baguette et envoya la dernière brouette jusqu'au château. Il ramassa la hache et eu un rictus amusé en voyant l'état de la souche qu'il venait de pulvériser :

-Crois-moi, je t'aurai jusqu'à la racine. Ricana-t-il vers l'arbre mort, comme s'il pouvait lui répondre.

Il allait faire volte-face quand il sentit un regard sur lui. Il n'était pas rare qu'on lui jette des regards de coin en murmurant sur son passage à propos de son mode de vie, de son passé, de son allure, ça allait bon vent, mais ce regard là qui le fixait semblait intriguée et ça c'était plus rare. Il scruta les alentours et vit à quelques mètres de là, une jeune élève assise sur un roche au bord du Lac Noir. Jack se frotta à nouveau le front et rangea la hache à sa ceinture avant de franchir les quelques mètres qui le séparait de l'écolière. Lorsqu'il fut assez près pour qu'elle l'entende il s'exclama :

-Hé gamine, c'est pas prudent de rester par ici toute seule ces temps-ci.


Sa voix était grave mais pas autoritaire. Il ne voulait nullement jouer les moralisateurs ou les bon Samaritain. Le fait est qu'il était réellement dangereux de se balader seule non loin de la forêt interdite avec l'arrivé grandissante des mangemorts au pouvoir et même si elle ne semblait pas être de première année à l'école, Jack doutait fort de sa capacité à tenir face à un mangemort entrainé qui déciderait de l'attaquer ou à une quelconque bête dangereuse dont la forêt interdite regorge, qui voudrait faire d'elle son petit déjeuner.
Il espérait qu'elle hoche simplement la tête et qu'elle fasse demi-tour, il n'avait pas du tout envie qu'elle lui pose un tas de questions plus embarrassantes les unes que les autres, auxquelles il n'aurait, de toute façon, rien à répondre. Pourtant ce regard insistant l'intriguait, il n'avait pas réellement l'habitude qu'on s'intéresse à son cas et il n'aimait pas trop ça. Si elle faisait partie de celle qui allait se prendre pour la psychomage et lui expliquer que s'il est ainsi c'est à cause de son père et tous le charabia magique qu'il avait déjà entendu pendant des heures et des heures en thérapie. C'était de la connerie, rien de plus.

-J'dis pas ça pour t'emmerder, t'es bien placé pour savoir que c'est la merde en s'moment ... Ajouta-t-il afin qu'elle ne le prenne pas pour un cinglé non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé] Who are you? [PV Jack]   Mar 25 Aoû - 11:21









Who are you?


Rakel φ Jack.


La demoiselle fut surprise par la voix rauque qui s'adressait à elle, elle ne s'était pas rendu compte de son manque de discretion, et ne pouvait à présent que s'en mordre les doigts. Les paroles du jardinier n'était pas méchante, le ton n'était pas agressif, ni même moralisateur, mais c'était à croire qu'il ne connaissait pas les membres de son ancienne maison. Comme toute bonne Serpentard, Rakel ne se sentait pas en danger dans le contexte actuel, l'arrivée de Voldemort au pouvoir ne l'effrayait pas plus que ça. Pourquoi le devrait elle? Après tout la demoiselle était persuadée d'être une sang pure, et même si ce n'était pas réellement le cas, la dévotion de sa mère, son caractère et son talent faisait d'elle un allié assez évidant, et malgré son manque d'expérience, elle l'avait très bien compris lorsque le prétendu Maugrey avait décidé de lui donner des cours supplémentaires afin de lui apprendre des sorts que de vulgaires cinquième année ne pourraient pas maitriser. C'était avec succès que la demoiselle suivait ces cours supplémentaires, et lorsque le professeur c'était révélé être Bartemius Croupton Jr, elle comprit très vite qu'à ses yeux, elle ferait une parfaite petite mangemorte. Oh pour le moment, ça ne l'intéressait guère, elle n'avait pas assez à y gagner, mais au final, pourquoi pas, l'ambition des Serpentards les poussaient toujours à se ranger du côté du plus fort, surtout si un avenir doré les attendaient, la verte et argent n'échappait pas à cette règle.

Quoi qu'il en soit, elle devait se rendre à l'évidence, elle s'était faite griller, et maintenant plus question de faire comme si de rien n'était, encore moins d'obéir en rentrant au château. Après tout Poudlard avait toujours été son domaine, elle n'avait jamais eu peur de quoi que se soit ici, enfin de rien qui ne résidait de manière permanente ici. Elle ne pouvait le nier, la capture puis l'exécution de Dumbledore fut assez perturbante, et pas que pour elle. Quoi qu'il en soit, il fallait être réaliste, ce n'était pas le seul événement perturbant qui avait eu lieu durant sa scolarité, et tous avait eut lieu pendant que Dumbledore était directeur, au final, Rakel trouvait même l'école plus calme depuis son décès, même si pour le moment, elle n'avait pas beaucoup d'éléments de comparaison, l'année commençait à peine.

"La merde ? Pas plus qu'avant, pour le moment nous n'avons, ni été attaqué par un Troll, ni menacé par un prisonnier d'Azkaban, et aucun élève n'est mort..."

Une véritable réponse de Serpentard, au final, à ses yeux Rogue faisait un bien meilleur directeur, mais était-elle réellement objective, depuis toujours elle adorait ce professeur, son cours avait toujours été le plus intéressant. Bref, Rakel était très à l'aise dans ce nouveau Poudlard. Rakel restait assise sur son rocher, laissant ses jambes pendrent dans le vide, s'appuyant sur ses mains, à présent elle faisait face à cet adulte, agissant d'une manière qui ne collait pas du tout à son personnage d'élève. Elle était légèrement hautaine, agissant comme si au final, elle n'avait pas d'ordre à recevoir de qui que se soit. Repoussant ses longs cheveux en arrière, elle révélait sa cravate verte et argent, et le liseret de sa cape. Elle tournait le dos à la forêt interdite, visiblement, elle ne craignait pas ce qui vivait là dedans, il faut dire qu'en journée, il n'était jamais rien arrivé, et même si à la tombée de la nuit elle ne se montrerait sans doute pas aussi fière, ne comptez pas sur elle pour l'avouer.

"Et puis la forêt interdite, elle ne fait trembler que les premières années, surtout lorsque Rusard décide de vous envoyer aider Hagrid à ne faire je ne sais quelle tâche ingrates pour nous punir, d'être un peu trop plein de vie. D'ailleurs, si elle était si dangereuse que ça, je doute que vous continueriez à vivre juste à côté."

Où d'avoir explosé une poterie ancienne du château sur un coup de colère, mais même malgré ce motif, Rakel trouvait toujours la punition injuste. A vrai dire, même si aux yeux de tous les heures de colle qu'elle avait reçu étaient mérités, Rakel trouvait ceci bien injuste, elle ne faisait qu'exprimer sa personnalité. Elle trouvait également qu'énormément de choses étaient passées à Potter et co' qui faisaient sans doute plus de conneries qu'elle. Cependant le vent avait tourné, et c'était appréciable.

"Et pourquoi ne pas utiliser la magie comme tout le monde? Ca serait bien plus rapide."

On appelait passer du coq à l'âne, Rakel était douée pour ça, lorsque quelque chose qui ne l'intéressait pas, elle changeait juste de conversation. Et à vrai dire, voir des tâches effectuées à la moldu la dérangeait un peu, rien de plus normal pour quelqu'un qui avait toujours vécu dans le monde des sorciers. D'un coup de baguette, elle rangeait son parchemin, et sa plume, à quoi bon continuer à travailler, cette fois c'était évident, elle n'arriverait pas à se replonger dedans, elle se remettrait à travailler ce soir, dans la salle commune, au dernier moment, comme d'habitude, c'était une chose assez courante chez elle. Dans le pire des cas, elle se ferait porter pâle, sans doute l'une des rares raisons pour laquelle elle côtoyait les frères Weasley, leur bonbon incroyablement efficace pour louper une journée de cours.




© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé] Who are you? [PV Jack]   Mer 26 Aoû - 9:09

Jack écoutait le discours certainement pré-préparer de la jeune Serpentard qui jouait les dure à cuir. Il eut un rictus moqueur et amusé plus destiné à lui qu'à la jeune fille. Il la détaillait alors qu'elle lui parlait d'Hagrid et des missions assignés aux élèves en guise de punition. Il se souvenait de ce temps. Lui-même avait plusieurs fois enfreint le règlement et c'était retrouver à patrouiller dans la forêt au milieu de la nuit, il n'était pas du genre trouillard - même à l'époque - et  pourtant il n'en gardait pas que des bons souvenirs. La jeune élève semblait très à l'aise et jouait de ses jambes le long du grand rocher laissant ses longs cheveux bruns volaient dans le vent d'automne.

Quel âge avait-elle ? 15 ans ? 16 ans ? Croyait-elle réellement tout connaître de la guerre et de l'horreur qui se préparer juste parce que ses parents - certainement partisan de Vous-Savez-Qui au vue de son aise à parler de la présente situation - lui avait parler de la première monter au pouvoir du Mage Noir ? La plupart des élèves les plus âgés de Serpentard agissait ainsi. Ils pensaient être à l'abri avec leur sang-purs et leurs idées préconçues d'un monde magique sans moldu pour le "salir". Lui-même avait été dans cette situation de presque toute puissance, n'hésitant pas à blâmer et torturer de quelques manières que ce soit les nés-moldus. Il l'avait été jusqu'à ce qu'il réalise qu'il n'était qu'un objet de destruction sous les ordres d'un sorcier que tous le monde croyait mort pendant des années. Il avait mis sur un piédestal un homme qui avait manipuler, torturer et tuer des hommes, des femmes et même des enfants innocent. Qui pouvait être encore assez cruel pour penser ainsi?

Il eut un léger sursaut de surprise lorsqu'il entendit à nouveau la voix cristalline de la jeune fille qui  lui demandait pourquoi il n'utilisait pas la magie. Quel rapport? Qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire? Il lui jeta un regard accusateur malgré lui, repensant à tous ce qu'il avait subis le jour où il avait décider de ne plus obéir aveuglément à un meurtrier psychopathe et mégalomane. Un instant il songea à lui raconter tout ce qu'être au service de Voldemort lui avait coûté mais à quoi bon ? Elle était encore si jeune, certainement encore naïve malgré l'assurance et la froideur qu'elle dégageait. Il n'avait pas le temps, ni même l'envie de faire la morale à une gamine qui lui rirait certainement au nez en lui assurant que son père, grand sorcier de Sang-Pur, ne laisserait jamais personne lui faire de mal. C'est ce que l'on croyait tous non ? Que nos parents nous protégerais quoi qu'il arrive n'est-ce pas ? Ses mâchoires se contractèrent durement et des flashs brutaux lui traversèrent l'esprit. Le cliquetis des chaines, la puanteur des geôles de son propre manoir, le goût métallique du sang partout. Dans la pièce, sur sa chemise déchirées et salie des trop nombreuses tortures subies et dans sa bouche. Ce goût affreux qu'il avait l'impression de sentir sans cesse. Ses poings se serrèrent jusqu'à ce que les jointures de ses phalanges en deviennent blanches. Il ne pouvait le voir mais il sentait son regard devenir dur et froid.

-Tu crois donc tout savoir de la guerre ? Lâcha-t-il les dents serrées. Quel âge as-tu petite fille ? 16 ans ?

Il posait des questions qui ne nécessitaient pas réellement de réponses. Connaissait-elle la guerre, non. Son âge? A un ou deux ans près il avait raison. Que fallait-il donc faire pour que la nouvelle génération comprenne que ce n'est pas seulement les nés moldus et les sang-mêlés qui était en danger mais tous le monde ? Personne n'était à l'abri lorsqu'il s'agissait de Voldemort et si ces parents avaient réellement connue cette ancienne période si sombre c'est ce qu'il lui aurait inculqués. Jack sortit sa baguette magique de sa poche et la pointa sur Rakel lançant avant même qu'elle ne puisse parler un sortilège pour la faire descendre de son rocher. Elle allait certainement s'en offusquer mais d'abord, il allait lui dire sa façon de penser. Il lui attrapa le bras et avança son visage du sien jusqu'à ce que sa bouche soit tout près de son oreille :

-Que crois-tu savoir gamine? As-tu déjà vu quelqu'un mourir ? As-tu déjà regarder dans les yeux de quelqu'un que tu venais de torturer ? Les sortilèges impardonnables ? Bien sûr que tu dois les connaître comme toute bonne petite Serpentard qui se respecte et qui se cacher derrière la protection de papa et maman mais sais-tu réellement ce que le sortilège Doloris provoque comme douleur ? As-tu déjà combattus pour ta vie ?

D'un geste vif Jack se recula et attrapa les poignets de Rakel afin d'analyser ses petites mains. Douces, fines et bien manucurées comme il s'y attendait :

-Ces jolies petites mains ont-elles déjà été plongées dans le sang d'un autre? L'odeur métallique du sang qui envahis tes narines, ta bouche et jusque dans ta gorge sais-tu ce que c'est ?

Son ton était de plus en plus agressif, il le sentait et tenta de se calmer car dans le fond il n'était pas en colère contre elle. Elle n'était encore qu'une enfant, comme lui l'était. Il voulait juste lui faire comprendre que personne n'était en sécurité en temps de guerre. Il la relâcha, ferma les yeux un moment et pris une grande inspiration :

-J'ai déjà vécu la guerre et ça n'a rien de beau, rien de poétique, rien d'éthique. La peur, les cris, la souffrance, la mort et la peur quotidienne que tu sois sa prochaine victime. Voilà ce qu'est la guerre jeune fille.

Jack avait consciemment ignorer sa dernière question. Tout d'abord parce qu'il ne voyait foutrement pas pourquoi elle l'avait posée et ensuite parce qu'il n'avait aucune envie de lui répondre. En quoi ça la regarder après tout? Il jeta un coup d'oeil derrière lui et se rappela qu'il devait aller dans la forêt justement, car la nuit dernière il avait entendu des hurlements plutôt étranges et non habituels. Il rangea finalement sa baguette et reporta son attention sur la verte et argent :

-Sur ces belles paroles et comme je disais, j'ai du travail alors ne m'oblige pas à te ramener au château par la peau du cou!
Grogna-t-il mécontent contre lui-même de s'être laisser aller ainsi et surtout devant une élève.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé] Who are you? [PV Jack]   Mer 26 Aoû - 12:54









Who are you?


Rakel φ Jack.


Encore un de ses sorciers amis de Dumbledore, qui pensaient que la vie pouvait être faites de rose et de guimauve. Rakel détestait ces sorciers, si elle respectait Dumbledore par le fait qu'il avait été un grand sorcier, certaines de ses idées ne lui plaisait guère. D'abord surprise par le sort jeté par le jardinier, elle n'en restait pas moins sûre d'elle ne montrant pas le moindre signe de peur, ne cherchant même pas un seul instant sa baguette. Elle ne se sentait pas en danger, elle savait qu'à Poudlard, aucun membre du personnel ne ferait du mal à un élève, en tout cas pas un fidèle du défunt directeur. Rakel écoutait son monologue sans rien dire, encore une sale manie des gens étroits d'esprit, ceux qui ne vous parlent que pour afficher leurs idées. Que vous soyiez là ou non je change au final pas grand chose pour eux, si vous n'étiez pas là, ils discuteraient avec leur nombril. Elle n'avait pas besoin de réfléchir à ses paroles, il ne savait rien d'elle, et elle avait sans doute déjà vécu bien assez d'horreur pour son jeune âge. Quant à la mort, elle avait effectivement vu une ou sans doute plusieurs personnes mourir devant ses yeux, elle le savait par le faite qu'elle pouvait voir les sombrals roder dans la forêt interdite, même si elle n'en gardait aucun souvenir.

Se qu'il ignorait, c'est qu'au final, la guerre n'avait jamais été terminée pour elle, elle s'était toujours poursuivit entre ses deux parents, entre leur bourrage de tête respective, pour faire d'elle une gentille petite sorcière défendant les moldus, ou au contraire une sanguinaire mangemort. Elle retira vivement sa main lorsqu'il lui attrapait, pas vraiment à cause de la peur, mais plutôt du dégoût qu'elle épprouvait face à ces mains dégoûtantes, pleine de terre qu'il n'avait pas prit le temps de laver avant de se permettre de la toucher. Lorsqu'il eut terminé de parler, ce fut avec un joli regard bien moqueur qu'elle se mit à applaudir, à croire qu'elle le provoquait avec plaisir.

"C'est bon vous avez fini? Vous pensez réellement que vous allez m'impressionner avec vos histoires de sang, de guerre et de malheur? Je ne suis pas une première année, je ne suis pas stupide. Vous me jugez sur mon apparence de la même manière que le seigneur noir juge sur le statut du sang et sur le rang des sorciers, et pourtant vous pensez valoir bien mieux que lui. Sachez que je ne compte sur personne pour me protéger dans cette guerre et que je ne suis pas un vulgaire pion."

D'un geste elle tira sur ses manches dévoilant ses avants bras nus. Rakel était bien placée pour savoir que plusieurs élèves possédaient déjà la marque des ténèbres, le seigneur était de plus en plus puissant personne ne pouvait le nier désormais. Et la verte et argent le savait très bien, sa mère retrouvait avec plaisir la joie de dévoiler ses avants bras, et d'agir comme une véritable mangemorte, plus la peine de faire semblant et de s'enfermer dans son manoir pour laisser sa véritable nature ressortir. Cette fois ce fut le regard de Rakel qui s'enflammait, elle avançait à son tour vers le jardinier, de la même manière qu'il l'avait fait quelques instants auparavant.

"Le Doloris, vous voulez dire cette terrible douleur qui remonte du centre de vos entrailles et qui s'insinue dans votre tête, jusqu'à ce que votre seule envie soit celle de voir l'éclat de l'Avada Kadavra pour que tout ceci cesse? Celle qui même une fois le sort terminé continue à irradier tout votre corps, qui vous donne cette terrible impression de brûler de l'intérieur?"

D'assez mauvais souvenirs, en effet, Daunia la mère de Rakel avait décidé il y a peu qu'elle était en âge d'apprendre les sortilèges impardonnables, et à chaque erreur sur l'un des sortilèges, elle la punissait d'un sortilège Doloris, et ce jusqu'à ce qu'elle réussisse à lancer les 3 impardonnables de façon parfaite. Aussi qu'on l'imagine comme la petite fille dorlotée par ses parents la mettait en colère, si encore son père cherchait à la protéger elle passait la plus part du temps chez sa mangemorte de mère qui prenait un malin plaisir à la faire souffrir, afin de la faire rentrer dans le moule qu'elle avait prévu pour sa progéniture.

"Je ne crois pas tout savoir sur cette guerre contrairement à vous, mais je sais surtout que la paix n'existe pas. Les moldus ont brûlés nos soeurs, à cause de leur pouvoir, et pourtant chacune d'elle voulait aider les moldus, les considérer comme nos égaux. C'est pour eux que vous vous battez? Si vous voulez mon avis, c'est indigne d'un sorcier. Personne ne voulait pardonner les mangemorts, mais les moldus, ce n'est pas de leur faute par Merlin, ils ne savent pas ce qu'ils font... Il faut arrête l'idiotie, nous ne devrions pas avoir à nous cacher dans ce monde, comme les vulgaires rats du château afin d'évitez les chats, réfléchissez la fourmis n'est pas en guerre contre la semelle qui l'écrase, nous et les moldus c'est la même chose. Il faut être idiot pour croire que le monde est noir ou blanc, le monde est gris, il est triste, il est injuste, il est cruel. Critiquez autant les mangemorts que vous le souhaitez, mais ouvrez les yeux, les deux camps utilisent les même techniques pour pousser les sorciers à rejoindre leur camps, la peur, la promesse d'une sécurité qu'ils ne pourront jamais tenir, des mensonges. D'une guerre personne n'en ressort grandit, et moi je n'ai pas eu besoin d'affronter qui que se soit, ni de me battre pour ma vie pour le comprendre."

Une vision bien triste du monde pour une jeune fille de son âge, un raisonnement qui ne collait pas à une personne de son âge, mais malheureusement dans certains cas, les enfants sont poussés à grandir plus vite.

"Et non je ne vais pas retourner au château, je suis parfaitement dans mon droit de me trouver ici, je ne suis pas dans la forêt, et le parc du château est encore autorisé aux élèves, même si ça vous dérange."

Rakel sortit sa baguette, et lança un sort à la pauvre souche sur laquelle Jack s'acharnait, l'envoyant volé sur un tas de bois, laissant à sa place un trou béant.

"Et voilà comme un sorcier arrache une souche, vous voulez que je vous apprenne le sort?"

La moquerie était évidente mais encore plus avec l'air satisfait de Rakel, qui snobait clairement le jardinier.


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Terminé] Who are you? [PV Jack]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Terminé] Who are you? [PV Jack]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jack Harper [Terminé :)]
» 02. Crying shame [sujet terminé]
» Technique du Jeune Jack
» rescue Jack Russel
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard The War ! :: Poudlard :: Exterieur du Château :: Le Bord du Lac-