Dolores Ombrage et les mangemorts ont pris le contôle de Poudlard, venez participer à la libération de l'école la plus réputée du monde sorcier
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le démasqueur démasqué [PV Grayson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: Le démasqueur démasqué [PV Grayson]   Jeu 20 Aoû - 15:45

J'avais attendu déjà que la nuit couvre petit à petit les dernières lueurs du soleil. Ce soir, j'avais une mission -qui m'avait été donnée par moi, rien de plus important- que je devais accomplir. Quelque chose de banal et d'ordinaire, mais cela m'agaçait déjà beaucoup. Quelqu'un s'amusait à voler les plantes nécessaire au cours de Botanique. Personne n'avait été désigné pour s'en occuper, donc j'allais m'en charger puisque j'avoue que le fait que ces disparitions soit devenu le sujet de discussion principal des professeurs et membres du personnel m'irritait légèrement, d'autant plus que les faits étaient tournés en martyr.

Je n'avais pas vraiment le droit ni la dérogation pour me rendre en pleine nuit dans la forêt interdite mais j'étais persuadée -et il le fallait, d'ailleurs- qu'aucune créature mystique n'allait me sauter au visage pour m'étrangler ce soir-là. Les créatures légendaires qualifiées de monstres m'avaient toujours fait peur mais il fallait bien que quelqu'un le fasse ! Je m'étais alors habillée en noir -comme à mon habitude, me diriez-vous- afin de me rendre plus discrète et j'étais sortie de l'enceinte de Poudlard telle une voleuse. Je m'approchais pas à pas de l'étrange forêt touffue et sombre.

Pas de monstres apparents. Aucune lumière, sauf peut-être... Non, c'était les rayons de la lune. Mes bruits de pas occasionnaient un craquement de branches pas très discret et désagréable, mais si personne ne m'entendait depuis Poudlard, c'était le principal. Je suivis alors un petit chemin tracé par d'autres traces de pas. Je m'aventurais ainsi en plein cœur de la forêt sans aucune once de méfiance.

Je me trouvais face à un cul-de-sec, mais enfin j'avais trouvé ce que je souhaitais : un bout de feuille appartenant visiblement à une plante dérobée. Je me penchais alors pour la ramasser et la renifler. Oui, c'était la méthode des canidés mais qu'importe, si j'arrivais à déceler une odeur particulière !

Soudain, j'entendis un craquement de branches. Pas le mien, cette fois-ci. Je m'emparais promptement de ma baguette.

« Lumos ! Qui est là ? »

Aucune réponse ne se fit entendre pour le moment, et je restais aux aguets.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Le démasqueur démasqué [PV Grayson]   Jeu 20 Aoû - 17:17






Très bien, il voulait bien admettre qu’il avait eu une très mauvaise idée il y a quelques jours, lors de son cours de Botanique, de répondre un peu trop franchement à son binôme lui disant clairement qu’il aurait préféré seul qu’avec une personne aussi douée et réactive qu’un Veracrasse. Son interlocuteur l’avait assez mal pris, et en une poignée de seconde, la discussion s’était enflammée, et aurait pu durer encore longtemps, - sans pour autant finir en bain de sang, le brun aurait fui bien avant- si le professeur n’avait pas décidé de les séparer, et de les sanctionner pour leur attitude soi-disant puérile. Bien évidemment, jamais il n’admettrait devant ledit élève qu’il avait peut-être inconsciemment provoqué la dispute, et qu’il était en tort. Il avait une certaine fierté quand même.

Fierté qui était passée on-ne-savait où actuellement. Elle était allée rejoindre son couloir légendaire, au fond de son lit. Et encore. C’était encore trop proche de lui, ils avaient dût se tapir quelque part en Russie à ce train-là. Mais c’était bien le dernier de ses soucis pour le moment. Là, il essayait surtout de survivre. Qui, sincèrement, qui avait eu l’idée de lui donner comme retenue, d’aller chercher des plantes, dans la Forêt Interdite ? Bon, soyons d’accords, à la base, il n’était pas seul. Il n’était d’ailleurs pas censé être seul là maintenant.

Hey. Ce n’était pas non plus totalement de sa faute si, alors qu’il accompagnait tranquillement, entre autre l’élève avec qui il avait une prise de bec, il s’était arrêté un instant, ayant crût entendre quelque chose, et lorsqu’il s’était retourné, il n’y avait strictement plus personne. Le vide. Intersidéral. Avec une Forêt quand même. Dangereuse. Bien trop dangereuse pour lui, à son goût. Il avait bien essayé de les retrouver, en vain. Il était donc en train de déambuler entre les branches et autres, espérant un jour pouvoir retrouver le Château. Ou croiser quelqu’un. Et ne pas se faire attaquer par quoique ce soit.

Le pire c’est que plus le temps passait, moins il y voyait. A moins que ce ne soit parce qu’il s’enfonçait encore plus entre les arbres, il n’en avait pas la moindre idée, et sans doute que même si on lui avait fourni une boussole et un plan, il y aurait eu peu de chance pour qu’il puisse retrouver son chemin. Cependant, alors que tout espoir lui semblait perdu, il entendit un bruit, semblable à celui de ses pas. Quelqu’un ? Ou alors une bête sauvage ?

Non. Non. Non. Ne surtout pas penser à la deuxième option. Plutôt se mettre sur le côté, s’éloigner un peu afin d’être sûr de quoi il s’agissait. Ne surtout pas prendre de risques. Il pourrait très bien se décider de fuir discrètement mais premièrement, il ne connaissait pas cet adjectif, et puis il risquait de faire une autre rencontre. En ne sachant même pas de quoi ou de qui il s’agissait maintenant. Se mettant donc un peu à l’écart, il essaya de se faire le plus silencieux possible, restant derrière un tronc.

Le problème était qu’il n’arrivait pas à bien voir ce qu’il se tramait non loin de lui. Quelqu’un ? Le brun essaya de se pencher afin de mieux voir, mais réussit juste à presque perdre l’équilibre, et faire du bruit. Bieeen. Tout ce qu’il ne voulait pas. S’arrêtant de respirer, il fixa ce qu’il intéressait, avant de….plisser les yeux face à la lumière qui venait d’apparaître. Merci Merlin. De un, comme ça, il faisait plus clair, et de deux, cela lui prouvait qu’il s’agissait d’un sorcier et non d’un truc capable de le manger. Grayson aurait bien eu envie de lui sauter dans les bras, de soulagement, mais il valait mieux éviter.

Surtout qu’après quelques instants de réflexion, il se rendit compte qu’il s’agissait de la concierge. Quelqu’un de parfaitement capable de le sanctionner pour se balader seul dans la…Une seconde. Elle non plus n’était pas censée se retrouver là. Ils étaient donc quittes ? On pouvait dire ça comme ça. Mais il se fichait pas mal de ce qu’elle pouvait faire là, cela ne le regardait pas. Tout ce qu’il voulait, c’était rentrer au Château. Bon. Il était peut-être temps de pointer son nez quand même. S’avançant lentement vers son aînée, histoire de ne pas non plus trop surprendre, il fit craquer plusieurs branches sur son passage.


« ▬ Eh…Désolé, je ne voulais pas vous surprendre, c’est juste que je me suis perdu, et quand j’ai entendu du bruit, j’ai préféré ne pas prendre de risques et m’éloigner un peu. »


Bon, maintenant il pouvait relâcher un peu la pression, il avait au moins trouvé quelqu’un. Maintenant, rien n’empêchait quoique ce soit de venir faire un tour et de les trouver.



Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Le démasqueur démasqué [PV Grayson]   Jeu 20 Aoû - 20:03

Ce « quelque chose » pointa enfin le bout de son nez. Il s’agissait d’un élève. Un élève de Serdaigle, en terminale si mes souvenirs sont bons. Brun, yeux marrons foncés, quelques grains de beauté sur le visage. Je soupirais et levait les yeux au ciel, rassurée que ce ne soit qu'un humain et pas une espèce de bête à trois têtes et deux queues.

« ▬ Eh…Désolé, je ne voulais pas vous surprendre, c’est juste que je me suis perdu, et quand j’ai entendu du bruit, j’ai préféré ne pas prendre de risques et m’éloigner un peu. »

Je râlai dans ma barbe -imaginaire-. J'aurais pu faire une attaque cardiaque. Je me relevais donc prudemment pour éviter de m'affaler à terre comme les précédentes fois. Je reprenais alors petit à petit mes esprits, consciente du danger qui pourrait se terrer dans la forêt interdite-en somme, de grosses vilaines bêtes qui ne se calment pas aussi facilement que nos amis les chiens-. J'acquiesçais d'un signe de tête à l'élève, l'air plutôt détendu.

« Et tu es ? Je suis Heather, la concierge, mais je pense que tu le sais. Je euh... Qu'est-ce que tu fais ici ? Enfin en colle, je suppose, mais tu ne devrais pas être seul. Où est ton "partenaire" ? »

Je lui offris un petit sourire. Je ramassais donc la « partie de la plante » que j'avais trouvée un peu plus tôt et détourna une nouvelle fois mon regard sur le jeune homme. Il avait l'air plutôt apeuré. En même temps, il y avait de quoi, vu toutes les rumeurs qui circulaient sur la Forêt Interdite. Enfin, je ne savais pas, peut-être qu'elles étaient vraies... En tous les cas, il ne fallait pas y penser. Jamais. Vous vous doutez sans doute que, si j'y avais songé, je n'aurais jamais mis les pieds ici. Enfin ce n'était même pas une obligation, mais plutôt une "obligation personnelle", vous voyez le genre ?

Je trouvais les professeurs vraiment idiots de donner des heures de colle dans ce genre aux élèves. Un peu de travail supplémentaire suffisait amplement, et les élèves devaient d'ailleurs préférer cette méthode. Je devrais peut-être leur proposer. Ce serait plus sage. Je secouais la tête. Revenons-en à nos moutons. Sans qu'il n’ait répondu à ma première question, j'ajoutai :

« Euh... Quel est le but de ta colle, exactement ? Enfin, si tu es collé. Et qui est le professeur qui t'a puni ? Il devrait savoir qu'il est interdit ou fortement déconseillé d'envoyer un élève -même deux- dans la forêt interdite. »

Il n'était pas vraiment important de s'attarder là-dessus, puisque je devais trouver mon coupable. Enfin, je suppose qu'il était plausible de remettre ça à plus tard puisque l'élève en question devait avoir plutôt envie et hâte de retourner au château accompagné d'un adulte. J'avais bien envie de le laisser là et de continuer ma petite enquête, mais une petite voix intérieure me l'interdisait. Peut-être que c'était lui, en fait, le coupable. Peut-être n'était-il pas en retenue mais en train d'essayer de subtiliser les plantes soi-disant disparues ! Non, c'était impossible. Je n'avais vu personne quitter l'internat de nuit. Et j’exerçais plutôt bien mon métier, pourtant.

Mais peut-être était-il complice ? Il y avait déjà eu plusieurs vols de ce type. Enfin bref, je ne voulais pas m'attarder sur le sujet et j'attendais alors la réponse du Serdaigle, mon regard toujours fixé au sien. J'essayais d'avoir l'air sympathique et agréable, mais j'étais ennuyée et stressée par les derniers événements -pas de quoi, mais j'étais comme ça depuis mon arrivée à Poudlard, en fait-.

Quoiqu'il puisse me répondre, je me doutais bien qu'il ne comptait pas rester infiniment, et puis je pourrais expliquer à sa prof que son partenaire ne l'avait pas suivi dans son heure de colle, ça éviterai qu'il ne tienne pas sa langue par rapport à ma présence ici -parce que même moi, sans dérogation, je n'avais pas le droit de mettre les pieds ici-. Complètement fou, mais possible.

J’invitais alors l’élève à se remettre en direction du château, poussant légèrement son dos pour lui faire comprendre qu’il fallait avancer. Et plus vite que ça, si nous ne voulions pas avoir affaire aux centaures, ce que je me gardais bien de lui dire pour éviter qu’il ne soit encore plus apeuré. Et j’allais être accusée d’avoir emmené un élève ici, en plus ! Le pompon sur le Styx… Euh, bref. Je posai ensuite un regard insistant sur le jeune homme afin qu’il puisse répondre à mes questions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Le démasqueur démasqué [PV Grayson]   Jeu 20 Aoû - 21:49






Qu’est-ce que ça pouvait faire du bien de se retrouver enfin en compagnie humaine. Il ne la connaissait peut-être pas personnellement, - il serait sans doute mort en plein milieu d’un couloir s’il devait faire la connaissance de tout le monde.- mais il aurait été même face à son pire ennemi qu’il aurait été plus qu’heureux. Le fait qu’il s’agisse d’une adulte le rassurait encore plus. Si elle faisait partie du personnel de Poudlard, c’était qu’elle avait déjà passé tous ses diplômes. Et qu’elle en connaissait donc un rayon sur les différents sorts. Et qu’elle en savait pas mal sur la Forêt Interdite. Sinon elle ne serait pas venue ici de son plein gré.

Du moins, c’était ce qu’il pensait. Si on ne l’avait pas forcé à venir ici, jamais il n’y aurait mis les pieds. Ou alors après avoir préparé un plan des années lumières auparavant. Avec sans doute des réserves de nourriture. Tout ce qu’il fallait pour pouvoir survivre plusieurs jours. Et il lui faudrait une bonne raison aussi pour s’y rendre. Même s’il pouvait découvrir pas mal de choses, il préférait observer de loin lorsque c’était potentiellement dangereux. Et comme l’on pouvait s’en douter rien qu’à son nom, il n’était pas vraiment conseillé d’entrer dans la Forêt Interdite si l’on ne voulait pas s’attirer d’ennuis.

Malheureusement, on ne lui avait pas demandé son avis. Il aurait bien apposé son mécontentement, mais n’avait pas réellement eu envie d’une nouvelle fois faire preuve de peu de tact, et être encore plus blâmé. Là, il avait déjà bien sa dose. Mais il en était certain, la jeune femme aux cheveux châtain le sortirait de là. Il en était certain. Il ne pouvait pas en être autrement de toute manière. Hors de question qu’ils restent à pourrir dans cette Forêt jusqu’à la fin de leurs jours.

Lorsqu’elle mentionna son soi-disant binôme, Grayson tourna légèrement la tête, comme s’il avait l’espoir de le voir sortir d’entre les feuillages, souriant, criant au premier avril. La seule chose qui fit bouger le feuillage à côté de lui, le faisant légèrement sursauter fût un rongeur, qui alla regagner son terrier. Wow, prévenez la prochaine fois, cela lui évitera de faire une crise cardiaque hein. Mais il se remit de sa frayeur assez vite, voyant le léger sourire de son interlocutrice. Tout allait bien. Tout. Ils n’étaient absolument pas en proie aux Centaures et autres.

Bref. Bonne question qu’elle lui posait. Où pouvait bien donc se trouver l’autre élève ? Même s’il ne le portait pas plus que ça dans son cœur, il espérait qu’il soit quand même vivant. Et qu’il ait pu regagner le Château. Ou autre. Qu’il soit quand même en sécurité, qu’il ait croisé un autre membre du personnel se baladant dans la Forêt Interdite. Sur son chemin. Quoiqu’il en soit, alors qu’il allait lui répondre, elle reprit la parole, enchaînant avec d’autres questions.

Et il était totalement d’accord avec elle. On devrait marquer en gras rouge et souligné qu’il ne fallait ô grand jamais envoyer des élèves dans la Forêt Interdite. Qu’on se contente de leur donner des lignes à copier. Cela ne l’aurait absolument pas dérangé. Même récurer des bassines aurait été plus agréable de son point de vue. Même pendant une semaine ou deux. Voir même un mois. Soit. Le brun ne semblait pas être le seul à vouloir bouger de cet endroit, étant donné que son aînée le poussa légèrement dans le dos, l’invitant sans doute à avancer, ce qu’il fit sans se faire prier.

En regardant ses pieds s’il vous plaît. Pas la moindre envie de se retrouver à manger la terre ici. Il était certain qu’il serait capable de tomber sur la seule parcelle de sol dotée de conscience, et susceptible, qui lui ferait regretter de ne pas avoir appris à marcher correctement. Cependant, il sentit un regard insistant sur lui, et releva donc la tête croisant le regard de son interlocutrice. Oh. Avec tout ça, il n’avait même pas répondu à ses questions. Quel tête-en-l’air. Il s’agissait maintenant de se souvenir de toutes les questions. Dans l’ordre si possible. Encore heureux qu’il ait plus ou moins une bonne mémoire.


« ▬ Grayson, Grayson Cavell ! Je suis en cinquième année, et effectivement, je ne pense pas que vous soyez inconnue aux yeux d’un quelconque élève ! »


En même temps, il était assez difficile de ne pas connaître la concierge, ne serait-ce que de vue. Par contre, pour elle, cela devait être nettement plus difficile de retenir le nom et les têtes des élèves. Il peinait déjà à retenir le nom de ses congénères de son année.


« ▬ Et…je suis en retenue en effet, mais je n’ai pas du tout la moindre idée d’où est passé l’autre élève je…hrm, me suis perdu. Enfin, je me suis arrêté un instant, lui n’a pas dû le remarquer et a continué son chemin. J’ai essayé de le retrouver, mais…en vain. On nous a demandé de rechercher certaines plantes, pour le cours de Botanique. Je ne sais pas du tout qui a décidé de cette retenue, si le professeur a décidé seul ou non, on m’a juste fait parvenir un message pour me dire ce que je devais faire. »


Ce qui était sûr, c’est qu’il allait se tenir désormais à carreaux jusqu’à la fin de l’année. Ou du moins essayerait de garder sa langue dans sa poche. La seule chose qui lui faisait défaut. Sinon, il aurait eu une scolarité passablement calme.


« ▬ Vous venez souvent ici ? Il doit y avoir plein de choses à voir et à découvrir ! Ca doit être vraiment passionnant ! …Si on omet les créatures dangereuses. »


Point très important à ne pas oublier. Sinon, cela ferait des lunes qu’il serait venu faire une expédition dans le coin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Le démasqueur démasqué [PV Grayson]   Ven 21 Aoû - 14:00

Grayson Cavell, c'était son nom. Il mentionna qu'il était assez difficile de ne pas me connaître. Il avoua ensuite s'être perdu, et qu'il ne savait où était passé son congénère puisqu'il avait disparu pendant que l'élève s'était arrêté. Quel idiot, il aurait au moins pu attendre de me retrouver. Enfin, lui, au moins, il ne devait pas être terrorisé d'être seul ici. Ce qu'il devrait. Ou pas. Je levais encore les yeux au ciel. Des élèves dans ce style devraient être interdits à Poudlard. Le but de sa colle était donc de retrouver certaines plantes pour le cours de Biologie, et il ne savait pas qui en avait décidé. En tout cas j'...

« Mais évidemment ! » m'écriais-je, enthousiasme.

Je venais de trouver le potentiel coupable de ces disparitions. Celui ou celle-même qui avait donné cette punition à ces deux élèves de Serdaigle. Je me rendais compte de la stupidité de mon idée soudaine -enfin, le cri de celle-ci et me racla un peu la gorge, rougissant légèrement. J'avais permis à quelques oiseaux de s'envoler au passage. Plutôt poétique. Il me demanda ensuite si je venais souvent ici, admirant le lieu. Il mentionna les créatures dangereuses, et je souris alors.

« J'y suis venue seulement deux fois, la première par contrainte et celle-ci en tant que.. Enquêteuse. Y'a pas mal de jolies choses, oui, et cependant je n'ai jamais rencontré de créatures monstrueuses. Enfin, je ne suis venue que deux fois comme je l'ai dit.. »

J'employais alors un ton mystérieux, mais je décidais qu'il était temps de mettre fin à ses peurs et je soupirais en riant un peu. Je continuais alors mon chemin, offrant le loisir à Grayson de continuer ses questions. Je me rappelais maintenant de lui. Je l’avais déjà croisé et j’étais même quasiment présente lorsqu’il décrocha sa colle. Il avait insulté un élève de sa classe de Veracrasse, enfin plus ou moins. Il l’avait plutôt mal pris, évidemment, alors il s’était emballé. Enfin, vous voyez le genre. J’avais bien rigolé, mais Grayson, lui, rigolait un peu moins à la fin de la discussion, et j’imaginais aussi sa tête lorsqu’il reçût l’ordre de venir ici.

Je supposais donc que son « compagnon de quête » était l’élève qu’il avait insulté. Mais je réfléchissais toujours à ma première idée. J’étais persuadée que celui qui avait donné cette colle à Grayson, c’était en fait dans le simple but de subtiliser les fleurs nécessaires au cours de botanique, et non pas pour les besoin de ce cours-même. Ok, j’avais peut-être un peu trop d’imagination des fois, mais ça tenait la route, non ? Pendant que je réfléchissais, je me pris le pied dans une liane mouvante et je m’affalais sur le sol tel un éléphant –genre le gros boulet-. Je me relevais alors précipitamment, espérant que Grayson n’aurait rien vu.  Je continuais alors la discussion, pour le distraire.

« Et toi, tu.. tu es déjà venu ici ? J’en doute ou alors tu as bravé les règles de Poudlard, mais tu aurais pu recevoir une dérogation spéciale. En tout cas, dès qu’on sera rentrés à Poudlard, j’interrogerais celui qui t’a donné cette heure de colle. Tu as entendu la disparition de plantes ? C’est pour ça que j’enquête, et je pense que le coupable t’as envoyé ici afin de parvenir à ses fins. »

Mon discours était plutôt affolant. Trop affolant. Enfin il n’y avait aucun risque qu’on coupe la langue de Grayson ou un truc du genre parce qu’il avait révélé l’information, parce que ce n’était pas lui qui l’avait donnée. Et puis de toute façon je n’étais pas vraiment sûre que ce fût le titulaire de l’heure de colle, le coupable. Enfin bref. Je posais de nouveau mon regard sur le Serdaigle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Le démasqueur démasqué [PV Grayson]   Sam 22 Aoû - 16:39






Encore heureux, il ne faisait pas spécialement froid. Et il n’y avait pas non plus trop de vent. Sinon, on aurait pu faire un remix d’un mauvais film d’horreur. Et il aurait été parfaitement capable de ne même pas poser un pied dans cette forêt. Ce qu’il aurait dût faire en fait. La prochaine fois, il supplierait pour qu’on lui donne autre chose. N’importe quoi. Supplier, même à genoux, ne serait pas du tout un problème. Tant que ce n’était pas face à un élève, il savait mettre sa fierté de côté. Enfin. Il était trop tard maintenant et rien ne pourrait changer. Il se contenterait de suivre ce que lui dirait Heather et tout irait bien. Au moins il n’était plus seul, et elle avait l’air sympathique. Plus que sympathique.

Sauf quand elle commençait à s’exclamer sans prévenir auparavant. Merlin, il avait failli mourir sur le coup. Même s’il était moins stressé qu’il y a quelques minutes, ce n’était pas non plus pour ça qu’il était totalement détendu et prêt à endurer toute forme de bruit/exclamation inopiné. Et puis, qu’est-ce qui était évident ? Le brun s’arrêta un instant, la regardant d’un air mi-inquiet, mi-étonné. Même s’il n’avait pas besoin d’explication en fait, cela ne le regardait pas plus que ça, même si elle avait piqué sa curiosité. Et cela ne l’empêcha pas de lui poser la question de si elle était déjà venue dans la Forêt.

Et elle répondit par la positive. Mon Dieu. Elle avait survécut. Comment a-t-elle fait. Elle remontait encore plus dans son estime. Déjà qu’elle lui sauvait la mise. Il devrait trouver un moyen de la remercier. Un jour. Peut-être. Il ne l’oublierait pas. Oh. Elle n’avait jamais fait de mauvaises rencontres. C’était rassurant. …Ou pas. Son ton n’annonçait rien de bon. Elle le fit presque trembler, mais à la place, il se contenta de lancer quelques regards effarés de part et d’autre de lui. On ne pouvait pas savoir ce qu’il se cachait derrière le troisième arbre au fond à gauche.


« ▬ C’est…déjà pas mal. Il faut espérer que….Qu’elles ne décident pas de venir faire un tour par ici aujourd’hui. Mais, peu de personnes viennent dans la Forêt j’imagine. Il doit y avoir des tonnes de plantes encore inconnues, mais si on se mettait à faire des recherches, les Êtres vivants ici n’apprécieront pas tellement. »


Voir pas du tout. En même temps si des sorciers arrivaient du jour au lendemain sur leur territoire, ils auraient raison de se sentir menacés. Ceci dit, alors qu’il continuait à marcher, un drôle de bruit se fit entendre, le faisant se retourner pour voir…son aînée en train de se relever. Quoi. Oh. Elle avait dût tomber. Il l’aurait bien aidée, mais elle semblait ne pas avoir envie que qui que ce soit relève le sujet. Etant donné qu’elle commença à lui poser des questions. Bien. Faisons donc comme si de rien n’était.

La disparition de plantes ? Non, jamais entendu parler. En même temps, à moi qu’on ne fasse une énorme affiche et qu’on la lui mette sous le nez, il y avait peu de choses dont il prenait conscience autour de lui. Mais réfléchissons un peu sur cette affaire de plantes. Il est vrai qu’on lui avait demandé de ramener des plantes. Cela pouvait être lié. Pouvait. Rien n’était moins sûr.


« ▬ Non, je n’ai jamais mis les pieds dans la forêt auparavant, je préfère…l’éviter autant que possible. Et je n’ai pas entendu non plus parler du vol de plantes, c’est assez récent ? Enfin, on s’en est rendu compte il y a longtemps ? »


Il était bizarre qu’une personne se mette en tête de voler des plantes. Pourquoi faire d’ailleurs ? Peut-être pour faire des potions. Ou tout simplement pour se faire de l’argent. Après tout, certaines feuilles devaient bien valoir une bonne poignée de Gallions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Le démasqueur démasqué [PV Grayson]   Dim 23 Aoû - 16:53

Le démasqueur démasqué [PV Grayson]



Lorsque je poussais mon étrange exclamation, l'élève me zyeuta d'un air entre l'étonnement et l'inquiétude. J'avoue que ce petit bruit n'avait rien de très rassurant, poussé tel qu'il était dans la forêt interdite. Enfin, il aurait dû savoir que c'était moi mais je ne pouvais rien lui reprocher, évidemment. Lorsque je mentionnai alors les créatures mystiques et terrifiantes, je le vit lancer des regards apeurés dans toutes les directions, comme si un monstre affamé se tenait derrière lui, attendant juste le bon moment. Je mourrais d'envie de juste lui dire -Bouh-, mais cela aurait été déplacé pour une concierge. Soit.

Il mentionna qu'il devait se trouver beaucoup de plantes ici. En effet, s'en était regorgé. Mais effectivement, si on s'en emparait, cela devrait attirer les foudres des êtres vivants ici. Enfin, quelqu'un les avait déjà dérobées donc, j'espère que ce serait son cas. Il n'avait pas l'air en réalité d'avoir remarqué que j'étais tombée, ou alors il faisait comme s'il n'avait rien vu pour ne pas me gêner encore plus que je l’étais. -Enfin, c'était la première fois que je rougissais comme une adolescente devant un adolescent ! Enfin cette fois-ci, c'était de honte-.

Il n'avait pas entendu parler du vol de plantes. Forcément, seuls les profs en faisaient cas. Bon, après peut-être qu'il niait et qu'en fait, il avait été envoyé pour ça. Mais effectivement, vu son visage effrayé, il devait éviter au maximum la forêt Interdite et puis de toute façon, ce n'était qu'un élève. Je devais arrêter de le prendre pour le coupable, mais plutôt pour la victime ! Peut-être avait-il été envoyé ici pour chercher ces dites plantes ! Enfin bref. Je devais peut-être lui répondre.

« -Non, quelques jours seulement mais tous les professeurs en parlent donc ça m’énerve. Pour ça que je suis ici. Enfin je ne devrais pas y être, mais on pourrait peut-être s’arranger pour que ça reste entre nous… »

J'étais toujours en train de penser à ce fichu coupable, et pourtant nous étions en cours de route pour le château de Poudlard et j'avais des choses beaucoup plus importantes à penser. Comme par exemple, l'immense bestiole qui se trouvait devant nous à cet instant. Enfin l'immense bestiole... Une espèce d'araignée plus grosse que la plupart qui faisait à peu près flipper. Je mettais alors mon bras devant Grayson pour l'arrêter, et lui faisait signe de se taire.

Bon. Surtout, ne pas paniquer. La big-spider ne nous avait apparemment pas repérés. Je prit alors avec soin ma baguette, et la bestiole se retourna, surprise. Elle nous fonça dessus à une vitesse vertigineuse. Enfin, jusqu'à ce que j'ai le temps de prononcer

« -Expeliarmus ! »

La pauvre bestiole s'envola alors le long du bois. Enfin la pauvre, elle avait failli nous croquer tout de même ! Je reprit alors mon chemin, sereine.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le démasqueur démasqué [PV Grayson]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le démasqueur démasqué [PV Grayson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Se moquer de la tête du Grand Méchant Masqué
» [EVENEMENT] Bal masqué de Serpentard
» [Flashback 2012] Bal masqué de la Saint Valentin. [Anja & Lauren]
» Herbert Trottenouille, Le Vengeur Masqué.
» Un bal masqué des plus attendus [Aristocrates + Julia] [27/09/41]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard The War ! :: Poudlard :: Exterieur du Château :: La Fôret Interdite-