Dolores Ombrage et les mangemorts ont pris le contôle de Poudlard, venez participer à la libération de l'école la plus réputée du monde sorcier
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Terminé] Un p'tit thé à Poudlard... [PV Sarah Dalverny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 137

Carte du Personnage
Baguette :
Fonction / Année d'Etude:
Sang :

MessageSujet: [Terminé] Un p'tit thé à Poudlard... [PV Sarah Dalverny]   Mer 29 Juil - 21:04


Un p'tit thé à Poudlard...

feat SARAH DALVERNY


Assister à la rentrée des classes du côté des professeurs s'était avéré beaucoup plus simple que je ne le pensais. En effet, depuis mon départ de Poudlard, je n'y étais jamais retourné. Il y a quelques jours, lorsque j'avais pénétré entre ces murs, j'avais l'impression de redécouvrir le château, qui semblait cacher beaucoup plus de choses qu'on ne savait à son sujet. J'étais heureuse de revenir ici. Peut-être que cet endroit magique me ferait enfin oublier Oliver...

Trois ans. Il s'était passé trois ans depuis son assassinat, et penser à lui me faisait toujours aussi mal. Oui, je comptais sur les élèves et sur mes cours pour me permettre penser au présent. Et puis, même si j'avais fait mon deuil, il fallait que je tourne la page et que je passe à autre chose. Par exemple, me soucier du futur. En-dehors de Poudlard, je logeais dans la maison familiale, celle qui m'avait vue naître et grandir. A présent, je me sentais bien seule dans cette gigantesque bâtisse depuis que mes parents s'étaient enfuis de façon bien lâche. J'espérais ne plus jamais les revoir.

Perdue dans mes pensées, je poussai la porte de la Salle des Professeurs. Un bon thé me ferait du bien. Il n'y avait personne à l'intérieur de la pièce, mes collègues devant être en cours. Je m'assis alors à une table.

« J'aimerais bien un thé...» soupirai-je.

 Un elfe de maison apparut soudainement devant moi, le dos recourbé.

« Madame désirerait-elle un parfum particulier ? Leon est là pour vous servir...»

D'abord surprise par son apparition, je le regardai à présent avec tendresse. Plus jeune, je possédais un elfe de maison, offert par mes parents. Cadeau de Sang-Purs... Mais je l'avais considéré plus pour un ami qu'un serviteur. Hooky, qu'il s'appelait. Maintenant décédé depuis quelques années, je me battais beaucoup contre l'esclavage de ces êtres.

« Non, pas de parfum particulier, Leon... Sers-moi le meilleur thé de Poudlard. Celui que tu penses être le meilleur. »

 Mon interlocuteur hocha vivement la tête avant de disparaître en un claquement de doigts. Le sourire aux lèvres, je rajustai mon chemisier bleu clair et épousseta un peu mon pantalon blanc. Je posai mes mains sur la table, le dos droit et le port de tête élégant, regardant droit devant moi. Education de Sang-Pur... L'elfe de maison réapparut alors avec le fameux thé, avant d'espérer qu'il me plairait, et se dématérialisa.

Je pris la tasse entre mes doigts, souffla légèrement sur la surface lisse de l'eau et but une gorgée. Par la barbe de Merlin, ce thé était excellent ! Leon ne s'était pas trompé. Il avait un goût sucré qui rappelait la chaleur de l'été et la fraîcheur de l'hiver, et en même temps un arrière-goût amer, mais agréablement doux pour les papilles. Vraiment, cette boisson était une merveille.

Plongée dans ma dégustation, je sursautai au bruit de la porte grinçante de la salle. Un autre professeur entrait...  

Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1137
Localisation : Poudlard

Carte du Personnage
Baguette : : 24,5 cm bois de vigne et crin de licorne, assez flexible
Fonction / Année d'Etude: : Professeur de soins aux créatures magiques / Directrice de Gryffondor / Ecrivains d'encyclopédies créatures magiques...)
Sang : sang-mêlé

MessageSujet: Re: [Terminé] Un p'tit thé à Poudlard... [PV Sarah Dalverny]   Dim 2 Aoû - 15:33



 



Un p'tit thé à Poudlard

 
Feat. Eleonore Hastings



 



 
Sarah avait assisté à beaucoup de rentré des classes mais jamais du côté d'un professeur; pour être honnête elle ne réalisait pas encore vraiment son statut actuel. Cette rentrée avait été des plus étonnante et enrichissante pour elle, même si à chaque fois qu'un élève l'appelait "Madame" elle avait prit un petit coup de vieux; cela n'en restait pas moins plaisant de voir leurs mines curieuses et enjoués buvant ses paroles; du moins pour la plupart, il y avait toujours quelques trouble fête comme à son époque.
Contrairement à Eleonore, Sarah n'avait pas réellement quitté les murs de l'école, elle était juste passé de l'autre côté en tant qu'assistante des professeurs la plupart du temps, ou parfois en tant qu'intervenante partageant son expérience avec des élèves du monde. Et oui, elle avait parcouru bon nombres d'école de magie avant d'arriver à Poudlard et de devenir professeur de soins aux créatures magiques. A l'inverse de sa collègue, tout en ces lieux étaient étranger pour la jeune blondinette... enfin presque tout pour dire vrai... en se baladant dans la forêt interdite et en apercevant le château à son arrivée, elle avait ressenti comme un sentiment de déjà vu, et quelques uns de ses souvenirs enfouis cherchés à ressortir au grand jour. Quelque chose semblaient les empêcher de lui éclater au visage ? Serait-ce elle même qui s'était imposé ces barrières le jour de son traumatisme ? Où bien est-ce quelqu'un qui a décidé pour elle qu'il ne valait mieux pas qu'elle se souvienne nettement de son enfance ?
Encore une chose qui différenciait les deux jeunes femmes, Sarah avait connu de nombreux décès de sa famille proche dans sa vie mais même si cela la faisait souffrir, elle se relevait toujours comme un roc avec le sourire. Ses souffrances et ses peines s'évacuaient sur une courte période mais la mettait dans un état dépressif et de renfermement total sur elle-même, puis elle reprenait le dessus petit à petit jusqu'à enterrer au plus profond de son être le reste de son mal être, comme s'il n'existait plus.

Une fois son second cours de la matinée terminé, la jeune professeure rangea tout son matériel en un coup de baguette avant de prendre le chemin de la salle des professeurs. Elle avait pris l'habitude depuis quelques jours, avec le mauvais temps qui pointait de plus en plus régulièrement le bout de son nez, d'aller y prendre sa pause. Cela lui permettait d'être au sec, mais aussi de pouvoir prendre une pause loin de ses élèves qui avaient tendance à venir la voir même durant ses instants de liberté; non pas qu'elle n'appréciait pas leur intérêt mais elle avait besoin d'instant pour elle par moment. Sarah entra dans la salle des professeurs après une traversée rapide de l'école, tout sourire, elle salua l'elfe de maison de la main et lui rétorqua d'un ton joué :

- Comme d'habitude, s'il te plaît !

Non pas qu'elle aimait réellement se faire servir, surtout par des êtres contraints de le faire mais elle savait qu'ils feraient du mal si on les empêchaient d'accomplir leur devoir alors elle préférait jouer le jeu tout en étant agréable avec eux. Ce qu'oubliait pas mal de sorciers qui se pensaient supérieurs. Léon s'en retourna alors chercher sa commande en s'éclipsant. Elle prit place dans le même fauteuil qu'à l'accoutumé et se détendit, puis se sentant soudainement observée, elle rouvrit ses paupières et jeta un regard aux alentours. C'est là qu'elle perçut la présence d'une autre personne, elle se redressa, lui sourit tout en la saluant de la main.

- Bonjour chère collègue ! Veuillez m'excuser de vous être passé sous le nez ainsi. Je suis comme qui dirait assez... maladroite par moment.

Elle n'avait jusqu'alors croisé aucun de ses collègues durant ses pauses, elle avait fini par se demander si elle n'était pas la seule privilégiée à disposer de temps libre ou si elle ne passait peut-être pas assez de temps à préparer ses cours. Depuis son arrivée ici, elle n'avait fais la connaissance que de deux de ses collègues, deux hommes en plus. Gardant son sourire habituelle, elle tenta d'engager une conversation avec sa nouvelle collègue :

- Je suis enchantée de faire votre connaissance. Cela me fait très plaisir de rencontrer enfin une collègue femme, je commençais à me demander si je n'étais pas entouré d'hommes et de fantômes. Elle émit un léger rire puis reprit. Je suis professeure de soins aux créatures magiques depuis la rentrée. Et vous, vous enseignez quel domaine ?

Léon revint alors avec sa boisson, lui déposa sur la petite table face à elle avec un petit carré de chocolat, elle lui caressa doucement le crâne omettant sa nouvelle rencontre pour un instant.

- Merci beaucoup Léon ! A tout à l'heure !

Elle huma le parfum délicat de son thé avant d'en boire une gorgée les yeux clos, se laissant envahir par ses arômes puis reporta toute son attention sur Eleonore, affichant toujours un air jovial.

   
 

 

 
©Codage by Mr. Chaotik
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 137

Carte du Personnage
Baguette :
Fonction / Année d'Etude:
Sang :

MessageSujet: Re: [Terminé] Un p'tit thé à Poudlard... [PV Sarah Dalverny]   Lun 3 Aoû - 15:50


Un p'tit thé à Poudlard...

feat SARAH DALVERNY


La personne qui rentra était en réalité une femme. Une jeune femme, même. D'un simple coup d'oeil, nous devions être dans la même tranche d'âge. Elle alla s'asseoir dans un fauteuil pas loin de moi, et se détendit. Je levai un sourcil. Elle ne m'avait réellement pas vue, ou elle le faisait exprès ? J'optai pour la première option. A première vue, elle semblait plutôt bien élevée, elle semblait juste un peu fatiguée. Mon regard posé sur elle, j'attendis qu'elle se manifeste. Ce qui arriva quelques secondes après.

« Bonjour chère collègue ! Veuillez m'excuser de vous être passé sous le nez ainsi. Je suis comme qui dirait assez... maladroite par moment. »

J'émis un rire léger. Ainsi donc, elle était également professeure à Poudlard. J'aurais dû m'en douter, j'étais ici dans la Salle des Professeurs. Je sentais que nous allions bien nous entendre.

« Bonjour ! Ne vous en faites pas, je ne l'ai pas mal pris. J'ai juste été un peu... suprise !

- Je suis enchantée de faire votre connaissance. Cela me fait très plaisir de rencontrer enfin une collègue femme, je commençais à me demander si je n'étais pas entouré d'hommes et de fantômes ! Je suis professeure de soins aux créatures magiques depuis la rentrée. Et vous, vous enseignez quel domaine ? »

Avant de répondre, je tournai ma chaise pour ne pas à tordre le cou. L'équipe des enseignants avait bien changé depuis mon départ. Notre cher Hagrid... Je me demandai ce qu'il était devenu. Sûrement parti d'ici, loin des souvenirs qu'il avait de Dumbledore... Peut-être en Roumanie, j'avais entendu dire qu'il y avait énormément de dragons là-bas, et je savais qu'ils faisaient parti des bêtes favorites du demi-géant. Entre-temps, j'aperçus Leon qui revenait avec une tasse, et qui disparut aussitôt.

« Il est vrai que nous avons beaucoup de collègues masculins. J'espère qu'ils ne nous feront pas trop la cour ! »

Je rigolai. Ah, qu'il était bon de plaisanter malgré les récents événements !

« Soin aux Créatures Magiques ? Je l'avais pris en option lors de ma troisième année à Poudlard. Mais à l'époque, cette matière était enseignée par Rubeus Hagrid, votre prédécesseur. Je n'en ai que des bons souvenirs. Pour ma part, j'enseigne l'Histoire de la Magie. J'ai une vraie passion pour cette matière depuis mon plus jeune âge, j'ai donc décidé d'en faire mon métier. »

Je pris ma tasse de thé entre les mains et but une gorgée. Étrangement, l'eau était toujours aussi chaude. Le contraire m'aurait étonné.

« Au fait, je ne me suis pas présentée ! »

Avec un grand sourire, je lui tendis la main.

« Je suis Eleonore. Eleonore Hastings. »

Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1137
Localisation : Poudlard

Carte du Personnage
Baguette : : 24,5 cm bois de vigne et crin de licorne, assez flexible
Fonction / Année d'Etude: : Professeur de soins aux créatures magiques / Directrice de Gryffondor / Ecrivains d'encyclopédies créatures magiques...)
Sang : sang-mêlé

MessageSujet: Re: [Terminé] Un p'tit thé à Poudlard... [PV Sarah Dalverny]   Lun 3 Aoû - 20:21







Un p'tit thé à Poudlard

Feat. Eleonore Hastings







D'un simple coup d'œil, Sarah aurait été incapable de dire si elles étaient de la même tranche d'âge ou non; elle n'avait pas vraiment un don pour ces choses là et rajeunissait en général les gens qu'elle croisait de nombreuses années. Ce qui n'était bien évidemment pas pour déplaire la plupart du temps mais posait parfois quelques problèmes.
Bien évidemment, elle n'avait pas fais exprès de ne pas remarque la présence d'Eleonore, Miss Dalverny était ainsi... maladroite... dans tous les sens du terme que l'on puisse imaginer. Elle pouvait se montrer très adroit dans des moments importants lorsqu'elle mettait toute sa concentration à la tâche mais dans les moments de la vie courante, il lui arrivait souvent de se retrouver dans des situations burlesques, voir gênantes ou dangereuses quelques fois. Une fois sa bêvue réparée, la jeune professeure de soins aux créatures magiques émit un léger rire accompagnée par sa collègue qui lui rétorqua :

- Bonjour ! Ne vous en faites pas, je ne l'ai pas mal pris. J'ai juste été un peu... surprise !

- Je suis enchantée de faire votre connaissance. Cela me fait très plaisir de rencontrer enfin une collègue femme, je commençais à me demander si je n'étais pas entouré d'hommes et de fantômes ! Je suis professeure de soins aux créatures magiques depuis la rentrée. Et vous, vous enseignez quel domaine ?

Sans s'en rendre compte, elle venait une fois de plus de faire une bévue que sa nouvelle collègue ne pointa pas du doigt et ne sembla remarquer au premier abord. Eleonora retourna sa chaise pour ne plus avoir à se tordre le cou ou paraître impolie en lui répondant de dos. Quand à la comparaison entre Hagrid et Sarah, elle devait s'arrêter à la matière qu'ils enseignaient, à une certaine maladresse commune peut-être aussi et à une gentillesse à toute épreuve. Son interlocutrice prit de nouveau la parole continuant sur l'amusement; elles allaient effectivement bien s'entendre, en tout cas cela laissait présager les meilleurs hospices pour la suite.

- Il est vrai que nous avons beaucoup de collègues masculins. J'espère qu'ils ne nous feront pas trop la cour !

Ganymède est le premier de ses collègues que la jeune professeure a rencontré à son arrivée, dès leurs premiers regards et leurs premiers échanges, elle avait su que cette homme lui plaisait et qu'ils allaient devenir proches. Elle avait tout de suite ressentit que le professeur d'étude des moldus était son égal masculin avec une pointe de timidité supplémentaire mais il arriverait sans doute à passer par dessus avec le temps, enfin avec elle, elle en était sûre. Ils avaient fais un petit bout de chemin ensemble jusqu'au bureau du directeur en bavardant comme deux vieux amis qui venaient tout justes de se retrouver, et elle était persuadé que leur prochaine rencontre serait identique. Après de là à ce qu'ils deviennent plus que des collègues... Sarah était bien loin d'y songer.
Le second collègue masculin dont elle avait croisé le regard, n'était autre que Severus Rogue, le directeur. Et l'on peut clairement dire que ce regard l'avait frissonné, au delà de l'attirer. Cet homme était si mystérieux, elle avait envie d'en savoir plus sur lui mais elle sentait également que son corps n'était pas insensible au sien, ce qui l'amenait à avoir envie de le côtoyer davantage. Il était encore beaucoup trop tôt pour parler de l'évolution de leur relation mais il était certain qu'elle n'allait pas resté platonique. Quand à savoir vers quel côté elle pencherait; cela dépendra uniquement de leurs futures rencontres et discussions.
Le troisième et dernier homme que la blondinette avait croisé n'était pas exactement l'un de ses collègues, il s'agissait d'un médecin de Sainte Mangouste se ballant dans la forêt interdite. N'ayant pas non plus réellement le droit de se trouver là elle aussi, surtout en pleine nuit, elle préférait ne pas parler de cette rencontre avec qui que ce soit.
Son interlocutrice reprit la parole sur une discussion plus sérieuse :

- Soin aux Créatures Magiques ? Je l'avais pris en option lors de ma troisième année à Poudlard. Mais à l'époque, cette matière était enseignée par Rubeus Hagrid, votre prédécesseur. Je n'en ai que des bons souvenirs. Pour ma part, j'enseigne l'Histoire de la Magie. J'ai une vraie passion pour cette matière depuis mon plus jeune âge, j'ai donc décidé d'en faire mon métier.

L'histoire de la magie... matière certes très importante pour l'étude générale de la magie mais qui avait relativement ennuyée Sarah durant ses études. La jeune professeure ne pût s'empêcher de faire la moue à l'annonce de sa matière puis rétorqua :

- L'histoire de la magie ! Mon Dieu ! Vos élèves ne sont pas trop dissipés en cours ? Elle marqua une pause puis reprit expliquant les raisons de son interrogation. C'est que moi-même, après la première année où toutes les matières me paraissaient merveilleuses parce qu'elles étaient de véritables nouveautés pour moi. Le reste de mes années d'études m'a parut d'un ennui mortelle dans cette matière. Je ne veux pas vous offenser, mais comment faites vous pour répéter inlassablement la même rengaine tous les ans ? Enfin, je dis tous les ans, mais je présume que tout comme moi c'est votre première année d'enseignement ?

Eleonore avait bu une gorgée de son thé tout en l'écoutant puis avait reprit la parole se présentant, lui tendant la main avant de répondre à ces dernières répliques. Sarah lui serra la main, lui rendant son grand sourire et reprit avant de la laisser reprendre la parole.

- Oh! De quelle impolitesse, je fais preuve avec vous décidément! Je suis Sarah Dalverny.

Puis l'autre professeure pût enfin songée à en placer une; il faut dire que la jeune blondinette avait passé un certain temps en ermite dans sa demeure du sud de la France avant d'arriver ici. Ce long séjour cloitré dans son ancienne maison lui avait fais certes du bien, lui avait procuré une certaine tranquilité et un repos bien mérité; mais après avoir passé ces années précédentes à vagabonder de droite à gauche dans le monde en partageant avec de nombreuses personnes d'horizons différents, cela lui faisait le plus grand bien de se retrouver à nouveau un peu dans son élément. Surtout qu'elle avait besoin de bavarder, et Eleonore semblait être la personne toute indiquée. Surtout qu'à présent, la jeune professeure commençait à bien trouver sa place à Poudlard et se sentait totalement à son aise pour discuter.

   



©Codage by Mr. Chaotik

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 137

Carte du Personnage
Baguette :
Fonction / Année d'Etude:
Sang :

MessageSujet: Re: [Terminé] Un p'tit thé à Poudlard... [PV Sarah Dalverny]   Dim 30 Aoû - 22:46


Un p'tit thé à Poudlard...

feat SARAH DALVERNY


Mon interlocutrice eut l'air un peu sceptique à l'annonce de ma réponse et fit une petite moue avant de répondre rapidement.

« L'histoire de la magie ! Mon Dieu ! Vos élèves ne sont pas trop dissipés en cours ? »

Elle s'arrêta et sembla vouloir choisir les bons mots. Il est vrai que cette matière n'était pas très réputée pour être la plus intéressante, mais je comptais bien y changer quelque chose...

« C'est que moi-même, après la première année où toutes les matières me paraissaient merveilleuses parce qu'elles étaient de véritables nouveautés pour moi. Le reste de mes années d'études m'a parut d'un ennui mortelle dans cette matière. Je ne veux pas vous offenser, mais comment faites vous pour répéter inlassablement la même rengaine tous les ans ? Enfin, je dis tous les ans, mais je présume que tout comme moi c'est votre première année d'enseignement ? »

Entre-temps, je m'étais présentée, ce qui sembla surprendre un peu ma collègue. Avec un sourire, je me dis qu'elle devait être très fatiguée, ailleurs, ou un peu maladroite par moments.

« Oh! De quelle impolitesse, je fais preuve avec vous décidément! Je suis Sarah Dalverny. »

Nous nous serrâmes la main, et je repris une gorgée de mon thé avant de lui répondre.

« Ne vous en faites pas, j'ai croisé plus maladroit que vous durant mon enfance ! Pour revenir aux choses sérieuses... Et bien, il est vrai que l'Histoire de la Magie ne fait pas rêver beaucoup d'élèves, contrairement aux Défenses Contre les Forces du Mal ou bien encore, les Sortilèges, mais je compte changer ce cliché-là et en faire des cours plus pédagogiques, plus détendus et qui donnent envie de rentrer dans la salle de classe... Et oui, tout comme vous, c'est ma première année d'enseignement à Poudlard. Concernant les années futures, je pense que ce sera, certes, le même programme, mais que je modifierais des choses, en fonction des demandes des élèves, ce qui leur a plus ou non durant. Je pense que cette organisation pourrait marcher. Puis-je avoir votre opinion sur le sujet ? Enfin, si cela ne vous dérange pas, bien entendu. »

Je lui souris en époussetant mon pantalon. Petit tic de mon éducation de Sang-Pur.

Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1137
Localisation : Poudlard

Carte du Personnage
Baguette : : 24,5 cm bois de vigne et crin de licorne, assez flexible
Fonction / Année d'Etude: : Professeur de soins aux créatures magiques / Directrice de Gryffondor / Ecrivains d'encyclopédies créatures magiques...)
Sang : sang-mêlé

MessageSujet: Re: [Terminé] Un p'tit thé à Poudlard... [PV Sarah Dalverny]   Dim 13 Sep - 15:46







Un p'tit thé à Poudlard

Feat. Eleonore Hastings







Miss Dalverny était tout cela à la fois : fatiguée, ailleurs et maladroite. Fatiguée par la masse du travail a effectué qui raccourcissait ses nuits. Ailleurs parce qu'elle est une rêveuse qui arrive aisément à s'évader lorsque les choses ne vont pas. Maladroite... et bien, il y a déjà eu un certains nombre de fois où elle a pu prouver ce trait de caractère; rien qu'ici en quelques minutes en lui passant sous le nez sans même remarquer Eléonore, ou encore en omettant les politesses de base. Elles se serrèrent la main pendant que la jeune professeur de soins aux créatures magiques ne cessaient de bavacher, son interlocutrice prit une gorgée de son thé alors qu'elle même faisait une pause dans ses rétorquassions ne la laissant pas en placer une; trop heureuse de trouver une collègue avec qui discuter. Eleonore finit par profiter d'un instant de silence de la blondinette pour s'exprimer à son tour :

- Ne vous en faites pas, j'ai croisé plus maladroit que vous durant mon enfance ! Pour revenir aux choses sérieuses... Et bien, il est vrai que l'Histoire de la Magie ne fait pas rêver beaucoup d'élèves, contrairement aux Défenses Contre les Forces du Mal ou bien encore, les Sortilèges, mais je compte changer ce cliché-là et en faire des cours plus pédagogiques, plus détendus et qui donnent envie de rentrer dans la salle de classe... Et oui, tout comme vous, c'est ma première année d'enseignement à Poudlard. Concernant les années futures, je pense que ce sera, certes, le même programme, mais que je modifierais des choses, en fonction des demandes des élèves, ce qui leur a plus ou non durant. Je pense que cette organisation pourrait marcher. Puis-je avoir votre opinion sur le sujet ? Enfin, si cela ne vous dérange pas, bien entendu.

Tout en portant sa tasse à ses lèvres, Sarah écoutait attentivement son interlocutrice ne la lâchant pas du regard, elle bût quelques gorgées de son thé à la menthe, les yeux clôt se laissant enivrer par l'odeur de ce breuvage qu'elle aimait tant. Elle aimait aussi beaucoup sentir le breuvage s'écouler en elle, provoquant une infime chaleur qui la réchauffait et augmentait son euphorie permanente. Après un bref silence suivant les paroles de la professeur d'histoire de la magie, la blondinette rouvrit ses paupières, tout sourire, elle garda sa tasse en main reprenant la parole à son tour :

- Et bien, je tente moi aussi de rendre mes cours plus attractifs donc je ne vais pas vous reprocher de le faire. Même si je ne sais pas encore réellement ce que cela aura comme impact sur les élèves.Elle marqua une pause portant brièvement son regard au plafond avant de le reporter sur Eléonore. Etant donné que c'est aussi ma première année en tant que professeur, je ne peux vous dire si cela fonctionnera ou non. Je l'espère tout du moins comme vous. Sinon notre année risque d'être très longue. Le seul avantage que j'ai avec ma matière, c'est qu'elle n'est pas obligatoire comme la votre. Du coup, les élèves qui décideront de rester sont ceux qui ont réellement envie d'en savoir plus sur les créatures magiques, et tout ce qui les entoure. Je ne devrais donc pas rencontrer trop de problèmes de comportement, de désintéressement, et ce genre de choses. Excepté venant de ceux qui y participeront sur obligation de leurs parents, mais pour ceux là, je pense régler le problème assez rapidement. Je n'aime pas être dérangée dans mon travail.

Elle croqua dans son carré de chocolat noir 99% et se laissa enivrer par ce goût amer qu'elle aimait tant; bien que celui-ci ne soit pas son préféré, il se mariait parfaitement avec le thé à la menthe. Une nouvelle idée s'insinua dans son esprit, elle reporta ses prunelles océans sur sa collègue et lui rétorqua tout en se penchant légèrement vers elle, sa voix se faisait presque murmurante comme si elle ne voulait pas être entendu :

- Alors dîtes-moi que pensez vous de nos nombreux collègues masculins ? En avez-vous un qui vous donne le sourire ? Un qui vous fasse frissonner à chaque fois que vous le croisez ? Sarah se recula soudainement, plaçant sa main sur ses lèvres, ses prunelles étaient brillantes et elle émit un léger rire. Oh ! Mas peut-être avez vous déjà un ami ? Etes vos fiancée ? Mariée ?

A cet instant, la jeune professeur se sentait comme une adolescente en plein émois. Elle ne pensait à l'éventuel malaise dans lequel elle aurait pu mettre sa future nouvelle amie en lui posant ce genre de questions, mais elle était ainsi.

   



©Codage by Mr. Chaotik


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 137

Carte du Personnage
Baguette :
Fonction / Année d'Etude:
Sang :

MessageSujet: Re: [Terminé] Un p'tit thé à Poudlard... [PV Sarah Dalverny]   Sam 26 Sep - 17:10


Un p'tit thé à Poudlard...

feat SARAH DALVERNY


Ma nouvelle collègue sembla savourer son thé tout en m'écoutant, et reposa sa tasse en souriant, puis prit la parole.

« Et bien, je tente moi aussi de rendre mes cours plus attractifs donc je ne vais pas vous reprocher de le faire. Même si je ne sais pas encore réellement ce que cela aura comme impact sur les élèves. »

Elle fit une légère pause en regardant le plafond, avant de reporter son attention vers moi. Je sentais que j'allais bien m'entendre avec cette collègue. Elle avait un caractère que j'appréciais beaucoup.

« Étant donné que c'est aussi ma première année en tant que professeur, je ne peux vous dire si cela fonctionnera ou non? Je l'espère tout du moins comme vous. Sinon notre année risque d'être très longue. Le seul avantage que j'ai avec ma matière, c'est qu'elle n'est pas obligatoire comme la vôtre. Du coup, les élèves qui décideront de rester sont ceux qui ont réellement envie d'en savoir plus sur les créatures magiques, et tout ce qui les entoure. Je ne devrais donc pas rencontrer trop de problèmes de comportement, de désintéressement, et obligation de leurs parents, mais pour ceux là, je pense régler le problème assez rapidement. Je n'aime pas être dérangée dans mon travail. »

Bien sûr, qu'étais-je bête ! D'un premier coup d’œil, elle en était très certainement à sa première année d'enseignement. Si jeune, et déjà un esprit pédagogique et stricte. Sarah ferait une très bonne professeure, j'en étais persuadée.

« Il est sûr que votre matière a ses avantages. Les options sont là pour attirer ceux qui sont intéressés par la matière et donc, comme vous l'avez si bien dit, ne forcent pas les élèves à y aller. Même si l'Histoire de la Magie reste une matière obligatoire, certes, peut-être ennuyante pour certains élèves, n'oublions pas qu'elle reste importante pour la culture individuelle de chaque sorcier. Toutes les matières dans cette école sont complémentaires les unes aux autres, un peu comme un puzzle, et je ne manquerais pas de le leur faire rappeler. Je pense faire quelques sorties en-dehors du château, histoire de faire découvrir à mes élèves là où se sont déroulés le sujet de leurs cours. Il faudrait que j'aille voir Severus, avant.»


Pour ma part, je pensai avoir assez bien défendu ma paroisse. Ma matière
était souvent négligée par mes élèves, or je ne voulais pas que ce soit le cas. J'écoutai sa réponse avec attention en prenant une gorgée de thé, et je la vis alors se pencher vers moi, comme si elle voulait me confier un secret.

« Alors dîtes-moi que pensez vous de nos nombreux collègues masculins ? En avez-vous un qui vous donne le sourire ? Un qui vous fasse frissonner à chaque fois que vous le croisez ? »


Alors qu'elle se redressait en posant sa main sur ses lèvres, je sentis mon corps se refroidir et mon cœur se figer, comme si l'on faisait remonter à la surface de vieux et d'affreux souvenirs. Oliver...
Mon doux Oliver... Qu'est-ce que j'avais bien pu faire pour que tu me sois enlevé...? Assassiné par mes parents ? Pourquoi tant de haine et de violence, pourquoi tant d'injustice et de mépris envers les né-moldus ? Sans le vouloir, ma mâchoire se crispa et mes mains se serrèrent tellement que les jointures en devenaient blanches.

« Oh ! Mas peut-être avez vous déjà un ami ? Etes vos fiancée ? Mariée ? »


Je la regardai un instant, ne sachant pas quoi répondre. J'avais fait mon deuil bien longtemps avant, mais je ne voulais pas rentrer dans les détails tout de suite. Surtout pas avec quelqu'un que je connaissais à peine.

« Je... J'ai eu un ami, en effet, un Auror confirmé. Oliver Fignan, cela vous dit quelque chose ? C'est lui. Une très belle personne, avant qu'il ne... parte. »

Ma voix se brisa sur les derniers mots, et je pris une grande inspiration en fermant les yeux. Lorsque je les rouvris, ce fut avec un petit sourire triste. Mieux valait dire qu'il m'avait quitté que dire que mes propres parents l'avait assassiné. La rentrée débutait à peine et je ne voulais pas ennuyer mes collègues avec mes histoires de famille.

« Et vous, alors ? Un collègue en particulier qui vous attire l’œil ? Qui vous fait hésiter, peut-être ? »
 



Fiche de liens (c) Miss Yellow


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1137
Localisation : Poudlard

Carte du Personnage
Baguette : : 24,5 cm bois de vigne et crin de licorne, assez flexible
Fonction / Année d'Etude: : Professeur de soins aux créatures magiques / Directrice de Gryffondor / Ecrivains d'encyclopédies créatures magiques...)
Sang : sang-mêlé

MessageSujet: Re: [Terminé] Un p'tit thé à Poudlard... [PV Sarah Dalverny]   Dim 3 Avr - 18:22







Un p'tit thé à Poudlard

Feat. Eleonore Hastings







Après un bref silence, Sarah avait rétorqué à sa nouvelle collègue sur un ton agréable :

- Étant donné que c'est aussi ma première année en tant que professeur, je ne peux vous dire si cela fonctionnera ou non ? Je l'espère tout du moins, comme vous. Sinon notre année risque d'être très longue. Le seul avantage que j'ai avec ma matière, c'est qu'elle n'est pas obligatoire comme la vôtre. Du coup, les élèves qui décideront de rester sont ceux qui ont réellement envie d'en savoir plus sur les créatures magiques, et tout ce qui les entourent. Je ne devrais donc pas rencontrer trop de problèmes de comportement, de désintéressement, et obligation de leurs parents, mais pour ceux là, je pense régler le problème assez rapidement. Je n'aime pas être dérangée dans mon travail.

Certes Miss Dalverny était jeune mais elle avait un passé relativement chargé; aussi bien sur le plan privé, que sur le plan professionnel. On pouvait dire qu'elle n'avait pas chômé ! Même si elle pouvait paraître stricte dans ses paroles et dans ses habits professorales, elle l'était beaucoup moins en privé et dans sa tête. Elle avait tenté de garder son âme d'enfant malgré les épreuves traversées. Quand à savoir si elle ferait une bonne professeure; seul le temps permettra de le confirmer. La jeune professeur de SCM pensait également qu'elle allait bien s'entendre avec sa collègue; même si elle ne savait pas encore de quel côté elle était; elle ne savait déjà de quel côté elle-même allait pencher. Eleanore écouta les paroles de sa collègue avec attention, un sourire aux lèvres avant de rétorquer :

- Il est sûr que votre matière a ses avantages. Les options sont là pour attirer ceux qui sont intéressés par la matière et donc, comme vous l'avez si bien dit, ne forcent pas les élèves à y aller. Même si l'Histoire de la Magie reste une matière obligatoire, certes, peut-être ennuyante pour certains élèves, n'oublions pas qu'elle reste importante pour la culture individuelle de chaque sorcier. Toutes les matières dans cette école sont complémentaires les unes aux autres, un peu comme un puzzle, et je ne manquerais pas de le leur faire rappeler. Je pense faire quelques sorties en-dehors du château, histoire de faire découvrir à mes élèves là où se sont déroulés les sujets de leurs cours. Il faudrait que j'aille voir Severus, avant.

Sa collègue défendait bien sa matière effectivement, et faire des cours interactifs étaient une très bonne idée; que de plus en plus de professeurs mettaient en œuvre ces dernières années. Même si cela allait être difficile avec le climat actuel.

- J'espère pour vous qu'il acceptera. Cela m'arrangerait aussi, je dois dire. Même si ma demande sera d'autant plus dangereuse que la votre... J'aimerai les emmener de temps à autres dans la forêt interdite; celle qui est aux abords de Poudlard. Il n'y a que là bas qu'ils pourront réellement observer des créatures magiques dans leur états naturels, et surtout voir certains spécimens rares dans les autres contrées plus fréquentées.

Elle prit un moment de réflexion, se disant à elle-même qu'il serait bon pour elle de se rapprocher du garde chasse de Poudlard afin d'être mieux renseigné par ce qui rodait dans la forêt, mais également pour essayer d'accorder leurs emplois du temps afin qu'il les accompagne en ces lieux. Le directeur serait sans doute plus ouvert à cette possibilité avec une compagnie plus assurée entourant les élèves, mais surtout une personne qui connaissait les lieux comme sa poche.
La blondinette croqua dans son carré de chocolat noir 99% et se laissa enivrer par ce goût amer qu'elle aimait tant; bien que celui-ci ne soit pas son préféré, il se mariait parfaitement avec le thé à la menthe. Une nouvelle idée s'insinua dans son esprit, elle reporta ses prunelles océans sur sa collègue et lui rétorqua tout en se penchant légèrement vers elle, sa voix se faisait presque murmurante comme si elle ne voulait pas être entendu :

- Alors dîtes-moi que pensez vous de nos nombreux collègues masculins ? En avez-vous un qui vous donne le sourire ? Un qui vous fasse frissonner à chaque fois que vous le croisez ? Sarah se recula soudainement, plaçant sa main sur ses lèvres, ses prunelles étaient brillantes et elle émit un léger rire. Oh ! Mas peut-être avez vous déjà un ami ? Etes vos fiancée ? Mariée ?

Miss Dalverny était loin de s'imaginer ce qu'Eléonore avait traversé dans sa vie amoureuse; elle venait une fois de plus de faire une boulette involontaire. Elle le comprit lorsqu'elle vit l'air livide et le regard de sa collègue se perdre dans le vide comme plongé dans un océan sans fin, sa mâchoire se crispa, ses mains s'agrippèrent l'une l'autre, et un silence plus long que les précédents s'installa entre les deux femmes. Sarah s'éloigna doucement de sa collègue, se sentant confuse, elle se mit à triturer la bague présente à son majeur gauche, son regard plongé sur la légère qui s'émanait encore de son temps. Puis Eleanore se décida à répondre, avec difficultés tout de même :

-Je... J'ai eu un ami, en effet, un Auror confirmé. Oliver Fignan, cela vous dit quelque chose ? C'est lui. Une très belle personne, avant qu'il ne... parte.

Malgré qu'Eléonore n'est pas admis clairement son décès, la blondinette avait bien comprit le poids de ses mots à sa façon de s'exprimer, et aux gestes de son corps. Elle n'avait pas besoin de lui demander plus de précisions; cela ne la regardait aucunement d'ailleurs, et elle ne saurait se permettre ce genre de facétie. Oliver Fingan ?! Ce nom lui disait vaguement quelque chose, mais il faut dire que dans sa vie, Sarah avait déjà rencontré un bon nombres de sorciers à travers ses déménagements et ses voyages, dont un nombre certain d'aurors. Peu de gens la marquait réellement, mais chacun lui avait apporté son petit quelque chose, même sans qu'elle ne s'en rende forcément compte.  La voix de Miss Hastings se brisa sur ses derniers mots, elle prit une grande inspiration closant ses prunelles avant de les rouvrir sur un léger sourire, reprenant la parole d'une voix plus posée :

- Et vous, alors ? Un collègue en particulier qui vous attire l’œil ? Qui vous fait hésiter, peut-être ?

A ses paroles, deux hommes bien particuliers, et bien différents l'un de l'autre émergèrent dans l'esprit de Miss Dalverny; un fin sourire timide s'afficha sur son visage tandis que ses pommettes rougirent légèrement. Le premier n'était autre que Ganymède A. Deablossom, le nouveau professeur d'études des moldus, il avait accueilli la jeune femme avec un tel entrain, il était si lumineux, si amusant, et assez charmant il faut bien l'avouer. Sarah avait eu un petit coup de cœur en le voyant, et l'appréciait un peu plus chaque jour. Il est évident, qu'il est son homonyme masculin. Quand au second, il s'agissait du directeur de Poudlard, Severus Rogue. Dés que leurs regards s'étaient croisés, la jeune femme avait ressentit une infime chaleur envahir son corps, tandis que son cœur avait fais un bon dans sa poitrine la laissant pantoise durant un instant. Depuis chacune de leurs rencontres produisaient d'étranges sensations dans tout son être. Et même si toutes leurs "réunions" s'étaient plutôt bien déroulées, même si le maître d'occlumancie qu'il est à très certainement déjà sentit et comprit sa gêne face à lui; le directeur de Poudlard se laisse ardument faire sans rechigner. Ce qui ne pousse pour autant pas la jeune femme a se dévoiler plus amplement. Enfin, c'est le genre de situation qui ne mets pas Miss Dalverny dans un état très serein, même si elle essaye de se maîtriser du mieux qu'elle le peut.
Enfin malgré tout, Sarah se voyait mal déverser tous ses ressentiments à sa collègue lui faisant face, mais comme elle ne savait pas mentir, et n'avait aucune raisons particulière supplémentaires de ne pas répondre à sa propre question, elle rétorqua d'une voix un peu confuse, ses joues s'empourprant de plus belle :

- Et bien... oui! La professeure se reprit, se rapprocha de sa collègue un petit sourire aux lèvres. Je dois avouer que le professeur d'histoire de la magie ne me laisse pas indifférente, et il me fait bien rire. Mais bon... on ne se connaît que peu encore, alors peut-être est-il déjà marié après tout ?

Miss Dalverny éluda le directeur de Poudlard, de peur de créer des ennuis. Dire que l'on ressent une profonde attirance pour son supérieur n'étant pas la meilleure chose à faire. Surtout si par la suite, ses propos étaient déformés ou amplifiés. Où bien encore si jamais il décidait de lui donner une promotion quelconque. Et puis, la jeune femme ne pourrait plus le regarder en face si elle partageait tout cela avec quelqu'un d'autre avant lui... Et surtout, elle ne connaissait que peu Miss Hastings; alors elle préférait rester mesurée. Elle but une nouvelle tasse de thé que l'elfe de maison venait de lui apporter en éclair écoutant la rétorquation de sa collègue.

   



©Codage by Mr. Chaotik


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 137

Carte du Personnage
Baguette :
Fonction / Année d'Etude:
Sang :

MessageSujet: Re: [Terminé] Un p'tit thé à Poudlard... [PV Sarah Dalverny]   Dim 10 Avr - 15:02


Un p'tit thé à Poudlard...

feat SARAH DALVERNY


On disait souvent que, si on le voulait, on le pouvait. Que si la volonté dépassait les capacités, tout était possible. Que même l'impossible ne l'était pas. Et pourtant, on m'avait enlevé Oliver. Malgré toute notre force et notre volonté de s'aimer jusqu'à la fin, on me l'avait enlevé. Tout ça, à cause de son statut de sang. Parce qu'il était un né-moldu. J'avais fait mon deuil il y avait bien longtemps, j'avais accepté le fait que, plus jamais il ne prendrait dans ses bras ni m'offrirais son sourire le matin. Mais la douleur était toujours présente. Certes infime et supportable, mais toujours là. Et je savais que, jamais elle ne s'effacerait.

Voilà pourquoi, lorsque ma nouvelle collègue me demanda si, dans l'équipe des professeurs, quelqu'un me plaisait, je voulus pas dire la vérité. Même si Miss Dalverny l'avait sûrement deviné. Oh, elle ne devinerait jamais ni la raison, ni la cause, ni même que c'était un meurtre, et par la main de mes parents de surcroît, non. Elle ne saurait rien de tout cela. Ni quelles épreuves j'avais enduré suite à son décès. Elle avait juste deviné qu'il était parti pour toujours. Et puis de toute façon, qu'est-ce que ça aurait apporté dans leur discussion, le fait qu'Oliver ai été assassiné ? Rien, si ce n'est un profond malaise des deux côtés et de la pitié. Or de la pitié, je n'en voulais. J'avais tourné la page, ce n'était pas pour la rouvrir à nouveau.

Pour changer de sujet, je lui demandai à mon tour si un de nos collègues de faisait pas chavirer son cœur et prit une gorgée de mon thé en écoutant sa réponse.  

« Et bien... oui ! »

Un petit sourire aux lèvres, ma collègue se rapprocha pour chuchoter.

« Je dois avouer que le professeur d'études des moldus ne me laisse pas indifférente, et il me fait bien rire. Mais bon... on ne se connaît que peu encore, alors peut-être est-il déjà marié après tout ? »

Le professeur d'études des moldus ? Je ne le connaissais pas encore, mais je n'allais pas tarder, nous n'étions encore qu'au début de l'année. Nous avions encore du temps devant nous. C'est donc avec un petit rire que je lui répondis.

« Le professeur d'études des moldus ? Je vous avoue que je ne l'ai jamais encore vu. J'aimerais bien savoir à quoi il ressemble pour savoir pourquoi il fait battre votre cœur ! Il y aura de sacrés potins dans l'équipe des professeurs... »


Je fis une pause pour reprendre une gorgée. Ce thé était décidément vraiment bon. Je constatai aussi avec surprise qu'il restait chaud malgré le temps qui passait. Rien de plus agréable.

« Dîtes-moi, vous semblez avoir un petit accent. Vous n'êtes pas d'ici, n'est-ce pas ? »

En effet, depuis le début de la conversation j'avais remarqué ce petit accent. Plus elle me parlait, plus mon raisonnement s’avérait juste.

Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1137
Localisation : Poudlard

Carte du Personnage
Baguette : : 24,5 cm bois de vigne et crin de licorne, assez flexible
Fonction / Année d'Etude: : Professeur de soins aux créatures magiques / Directrice de Gryffondor / Ecrivains d'encyclopédies créatures magiques...)
Sang : sang-mêlé

MessageSujet: Re: [Terminé] Un p'tit thé à Poudlard... [PV Sarah Dalverny]   Dim 10 Avr - 17:59







Un p'tit thé à Poudlard

Feat. Eleonore Hastings







Miss Dalverny n'oserait de toute façon pas poser plus de questions sur Oliver; non seulement parce qu'elle sentait bien la tristesse de sa collègue dû à cette perte, mais elle n'avait pas de mal à deviner dans son regard que ça n'avait pas été si simple qu'une mort accidentelle. Il y avait probablement sous cette mort, toute une histoire de famille complexe, ou bien une histoire de jalousie qui avait mal tournée; enfin quelque chose de pas net. En bref, la jeune femme n'avait pas besoin d'en savoir plus, elle éluda rapidement le sujet préférant passer sur quelque chose de plus léger. Les temps de guerres étaient déjà assez pénibles comme cela, sans ressasser les moments douleurs de la vie de chacun. Elle était mieux placés que quiconque entre ses murs pour le savoir. Son passé était bien loin d'être rose ! Eleonore changea d'elle-même de sujet, retombant sur la question de départ du mal aise, Sarah repartit dans une humeur plus légère rétorquant :

- Et bien... oui ! Je dois avouer que le professeur d'études des moldus ne me laisse pas indifférente, et il me fait bien rire. Mais bon... on ne se connaît que peu encore, alors peut-être est-il déjà marié après tout ?

Sa collègue émit un léger rire à sa réponse, le professeur d'études des moldus risquait d'être surprit des regards qu'Eleonora allait lui lancer à l'avenir mais il s'en remettrait. Miss Dalverny était bien heureuse de ne pas avoir révélé son attirance pour le directeur; lui n'aurait certainement pas mit longtemps à venir la voir pour mettre les choses aux claires, et elle n'avait aucune envie de se fâcher avec lui. Quand à Ganymède, la miss le connaissait assez pour savoir que même s'il entendait mot de cette discussion, il en serait plutôt flatté, voir ravi.

- Le professeur d'études des moldus ? Je vous avoue que je ne l'ai jamais vu encore. J'aimerais bien savoir à quoi il ressemble pour savoir pourquoi il fait battre votre cœur ! Il y aura de sacrés potins dans l'équipe des professeurs...

- Il ne fait pas battre mon cœur ! Non, ce serait bien trop présomptueux de dire ça. Mais disons, qu'il ne me laisse pas indifférente, et il me fait souvent rire. Vous avez déjà dû le voir, ou tout du moins le croiser dans les couloirs mais vous ne savez pas qui il était. C'est un jeune homme dans nos âges, plutôt grand, fin et élancé, avec de grands yeux noisettes pétillants; il s'habille toujours de façon classe mais assez voyante avec un nœud papillon. Elle émit un léger rire. Vous avez sans doute dû le remarquer mais je ne pense pas que ce soit le genre d'homme sur lequel vous vous retourneriez !

La professeur d'histoire de la magie changea de sujet, visiblement une question lui brûlait les lèvres depuis le début de leur rencontre, elle osa enfin la poser :

- Dîtes-moi, vous semblez avoir un petit accent. Vous n'êtes pas d'ici, n'est-ce pas ?

Sarah avait beau faire tout ce qu'elle pouvait pour étouffer ce fameux accent français, il restait invariablement bien présent malgré les années passées à baldinguer d'une contrée à l'autre.

- Et bien, mes parents étaient Britanniques à l'origine mais les circonstances ont fais que nous sommes finalement aller vivre en France avec mon père; et je suis resté y vivre après son décès sous la coupe d'un mentor qui m'a beaucoup apprit. Donc j'ai malheureusement cet accent Français qui me colle encore à la peau; et encore il s'est bien atténué... Au début, les gens me regardaient avec de drôles d'expressions quand je sortais le moindre mot en Anglais. Et vous, je présume que vous êtes d'origine Britannique, et que vous avez passé votre vie sur cette île ?

Comme Miss Hastings, Sarah avait des secrets familiales qu'elle n'était pas encore prête à révéler; des secrets qui faisaient plus que pitié.... Des secrets qui horrifieraient n'importe quel sorcier probablement.

   



©Codage by Mr. Chaotik

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 137

Carte du Personnage
Baguette :
Fonction / Année d'Etude:
Sang :

MessageSujet: Re: [Terminé] Un p'tit thé à Poudlard... [PV Sarah Dalverny]   Jeu 14 Avr - 16:39


Un p'tit thé à Poudlard...

feat SARAH DALVERNY


L'étude des moldus. Malgré certains dires des élèves, comme quoi cette matière était tout sauf intéressante, qu'elle était ennuyeuse à en mourir, que les moldus n'en valait pas la peine... J'en avais entendu beaucoup durant mes études. Et ça n'allait pas s'arrêter, j'en étais persuadée. Et je ne pensais pas la même chose. Je trouvais toutes les matières intéressantes et, comme je l'avais dit à ma collègue quelques instants auparavant, complémentaires les unes avec les autres. Peut-être était-ce dû à mon recul d'adulte ? À mon statut de professeur qui me permettait de voir les choses avec plus de relativité qu'avant ? Ou bien à mon passé bien sombre qui me faisait détester les sangs-purs qui étaient hautains envers les né-moldus ? Sûrement. Toutes ces raisons faisaient que j'appréciais cette matière. Il fallait que les élèves voient, qu'ils comprennent et qu'ils assimilent le fait que non, les moldus n'étaient pas une race inférieure. Elle n'était même pas une race tout court. Tellement de gens, y compris moi, avaient souffert de cette barrière qu'on mettait entre les moldus et les sorciers, ainsi que de la violence qui était faite contre les enfants né de l'union des deux. J'espérais que ce jeune homme était un bon professeur.

« Il ne fait pas battre mon cœur ! Non, ce serait bien trop présomptueux de dire ça. Mais disons, qu'il ne me laisse pas indifférente, et il me fait souvent rire. Vous avez déjà dû le voir, ou tout du moins le croiser dans les couloirs mais vous ne savez pas qui il était. C'est un jeune homme dans nos âges, plutôt grand, fin et élancé, avec de grands yeux noisettes pétillants; il s'habille toujours de façon classe mais assez voyante avec un nœud papillon. »


Elle émit un petit rire, comme amusée par ce qu'elle allait dire juste après.

« Vous avez sans doute dû le remarquer mais je ne pense pas que ce soit le genre d'homme sur lequel vous vous retourneriez ! »

Je rigolai à mon tour. Qu'il était bon de plaisanter, loin de toute cette tension qui pouvait émaner de l'extérieur, loin de cette guerre qui, pourtant, était plus proche que loin, loin de tous ces problèmes, réfléchir à autre-chose, parler de sujets anodins et normaux sans que la violence n'intervienne...

« Je vous charrie ma chère, je vous charrie. En effet, il me semble l'avoir déjà croisé dans les couloirs... Je ferais plus attention la prochaine fois. »

Autre petite gorgée. Tiens, mon verre allait être presque vide. Je lui fis part de mon petit soupçon concernant ses origines, et sa réponse confirma cette interrogation. Elle ne venait pas d'ici.

« Et bien, mes parents étaient Britanniques à l'origine mais les circonstances ont fais que nous sommes finalement aller vivre en France avec mon père; et je suis resté y vivre après son décès sous la coupe d'un mentor qui m'a beaucoup apprit. Donc j'ai malheureusement cet accent Français qui me colle encore à la peau; et encore il s'est bien atténué... Au début, les gens me regardaient avec de drôles d'expressions quand je sortais le moindre mot en Anglais. Et vous, je présume que vous êtes d'origine Britannique, et que vous avez passé votre vie sur cette île ? »

Je l'avais écoutée dire tout ce qu'elle avait eu à dire. Et étonnement, je me sentis proche d'elle. Proche de par la souffrance. Je le voyais bien, de part sa manière de dire les choses, de se comporter suite à ces paroles, qu'elle avait énormément souffert et qu'elle portait un lourd passé, chargé de haine et de rancœur. Un peu comme moi.

« Je suis navrée pour votre mentor. Vous deviez être très proches. Mais rassurez-vous, vous n'avez qu'un léger accent. Il est à peine remarquable. Mais les choses à peine remarquables ne m'échappent pas,
rajoutai-je avec un petit sourire. Pour répondre à votre question, ma famille a, en effet, toujours habité sur cette île qu'est la Grande-Bretagne. Et ce, depuis des générations. Mes parents... »

Je m'efforçai de garder le sourire à leur simple évocation. Penser à eux, c'était penser à toutes les atrocités qu'ils avaient commis à mon égard.

« Mes parents sont des sangs-purs. Tous de Serpentard. Alors, je n'allais pas faire exception à la règle, n'est-ce pas ? J'allais être à Serpentard, comme tout membre de cette grande famille, les Hasting. »

Je levai mon verre à hauteur des yeux pour jouer avec le fond de thé qu'il restait.

« Et bien non. Je suis tombée à Poufsouffle. Une honte pour la famille. La plus jeune, dans la Maison poubelle. »


Je la regardai subitement. Pourquoi diable racontais-je les problèmes que j'avais rencontré depuis mon arrivée à Poudlard ?

« Enfin bref. Pour des raisons diverses et variées, ce sont eux qui ont quitté leur terre natale. Je crois bien que je suis la seule descendante de cette "prestigieuse" famille vivant encore en Angleterre. »


Puis, d'un cul sec, je bus ce qu'il me restait de thé. Ravalant en moi toute cette colère, cette amertume, cette haine et cette envie de vengeance. Car ma famille n'était pas partie juste pour prendre l'air ou des vacances. Elle était partie parce qu'elle avait assassinée Oliver, et n'avait plus jamais donné de nouvelles depuis.

Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1137
Localisation : Poudlard

Carte du Personnage
Baguette : : 24,5 cm bois de vigne et crin de licorne, assez flexible
Fonction / Année d'Etude: : Professeur de soins aux créatures magiques / Directrice de Gryffondor / Ecrivains d'encyclopédies créatures magiques...)
Sang : sang-mêlé

MessageSujet: Re: [Terminé] Un p'tit thé à Poudlard... [PV Sarah Dalverny]   Mar 19 Avr - 18:54







Un p'tit thé à Poudlard

Feat. Eleonore Hastings







Les cours d'études des Moldus avaient toujours été un jeu d'enfant pour la blondinette; étant donné qu'elle avait passé son enfance à leur côtés, mais c'est à son adolescence et à son retour dans le monde sorciers qu'elle avait appris à les apprécier. Elle savait mieux que personne qu'ils n'étaient pas si faibles que le songe la plupart des sorciers; la constante la plus flagrante qu'elle avait malheureusement apprise et confirmée aux fils des années : la cruauté est une part bien présente dans chacun des deux mondes.

Parler du professeur d'études des moldus avait amené un brin de légèreté dans leur discussion et adoucis l'ambiance. Eleonore rit à son tour et rétorqua sur le même ton amusé que Sarah :

- Je vous charrie ma chère, je vous charrie. En effet, il me semble l'avoir déjà croisé dans les couloirs... Je ferais plus attention la prochaine fois.

Après une brève explication sur ses origines, la jeune Sarah retourna la politesse à sa collègue qui prit une dernière gorgée de thé avant de répondre :

- Je suis navrée pour votre père. Vous deviez être très proches. Mais rassurez-vous, vous n'avez qu'un léger accent. Il est à peine remarquable. Mais les choses à peine remarquables ne m'échappent pas, rajoutai-je avec un petit sourire. Pour répondre à votre question, ma famille a, en effet, toujours habité sur cette île qu'est la Grande-Bretagne. Et ce, depuis des générations. Mes parents...

Contrairement à ce que pouvait penser Eleonore, Sarah n'entretenait aucune haine, ni aucune rancœur à l'égard de qui que ce soit. La vie était bien trop courte pour s'empoisonner la vie avec de telles choses, selon elle. La jeune professeur préférait passer de bons et joyeux moments dés qu'ils étaient possibles. Le fait qu'on lui offre encore ses "condoléances" pour la mort de ses parents; était la raison pour laquelle elle évitait tout bonnement de s'étendre sur le sujet. Même si la chose avait été digérée depuis longtemps, elle ne se rappelait plus grand chose de son passé; si ce n'est quelques bribes horribles des attaques du loup-garou qui avait assassiné ses parents, un à un, et hantait quelques unes de ses nuits. En faite, de plus en plus, à chacune de ses journées passées dans l'enceinte de Poudlard mais elle n'avait aucune envie de divulguer cette information pour le moment; et puis elle était adulte maintenant, elle savait se débrouiller en potions et autres sortilèges de sommeil ou bloquant les rêves. Même si cela n'était pas bon à long terme; elle avait un peu de temps devant elle pour trouver une solution à cet épineux problème. Miss Dalverny n'était pas du genre à étaler ses ennuis sur la place publique. A sa remarque sur son accent à peine perceptible, Sarah ne pût s'empêcher de lui faire un grand sourire murmurant un petit remerciement. A l'évocation de "ses parents", la professeur de SCM pût ressentir une once de gêne mêlée à de la colère, tant dans son bref silence, que dans ses prunelles même si elle s'efforçait de garder le sourire.

- Mes parents sont des sangs-purs. Tous de Serpentard. Alors, je n'allais pas faire exception à la règle, n'est-ce pas ? J'allais être à Serpentard, comme tout membre de cette grande famille, les Hasting.

Visiblement, la miss ne portait pas sa famille dans son cœur; c'était comme si elle aurait aimé ne pas en faire parti. Enfin, c'est ce que Miss Dalverny ressentait à cet instant; cette dernière réplique avait été un peu lancé comme un "cracha" accompagné d'un petit sourire nerveux. Eleonore leva sa tasse à hauteur des yeux observant le liquide qui se mouvait en son fond à ses mouvements circulaires du poignet puis elle continua sur le même ton amer.

- Et bien non. Je suis tombée à Poufsouffle. Une honte pour la famille. La plus jeune, dans la Maison poubelle.

Soudainement, la jeune professeur se stoppa dans le dévoilement de sa vie antérieure; elle n'avait pas envie d'en dire plus. Néanmoins si un jour, elle ressentait le besoin de se confier, Sarah était à coup sûre la bonne personne pour cela : une oreille attentive, une bouche muette, un esprit conservateur, un regard observateur et une épaule assurée.
Quant au terme de "maison poubelle", la directrice de Gryffondor avait un peu tiqué; même si elle avait déjà entendu plusieurs remarques du même genre sur la dite maison, elle ne les trouvait pas fondés. Ils n'étaient peut-être pas les élèves qui attiraient tous les regards, ni les convoitises mais ils n'en restaient pas moins des gens tout aussi intelligents, de bons sorciers, et souvent les plus attentifs en cours. La loyauté, la justesse et la patience des Poufsouffle les rendaient pour la plupart très doués en travaux de groupe. Le gros hic, il ne fallait pas les associer aux serpentards, qui pour beaucoup prenaient un malin plaisir à les tyranniser.

- Enfin bref. Pour des raisons diverses et variées, ce sont eux qui ont quitté leur terre natale. Je crois bien que je suis la seule descendante de cette "prestigieuse" famille vivant encore en Angleterre.

A sa dernière phrase; étrangement; Miss Dalverny ne pût s'empêcher de voir Eleonore assassinant les membres de sa famille un à un, et sans le moindre remord; elle avala sa salive d'un trait dans un lent clignement d'yeux restant braqué sur sa collègue avant de se ressaisir. Eleonore bût cul sec le fond de sa tasse avant de la reposer assez violement sur le comptoir. Sarah reprit son sourire, effaçant de son esprit son idée totalement saugrenue puis rétorqua d'une voix posée :

- En tout cas, les élèves de Poufsouffle présents dans mes cours sont calmes, attentifs et présentes des predispotions pour les travaux pratiques. Ils font un travail d'équipe formidable ensemble, même en compagnie des Gryffondors ou des Serdaigles. C'est un peu plus difficile avec les Serpentards... J'ai vite compris qu'il fallait éviter de les associer. Alors je peux comprendre à quel point cela a dû être difficile pour vous... enfin d'être considéré en quelque sorte comme le "vilain petit canard" de votre famille, alors qu'au fond vous voyez juste les choses différemment. Ils ont été idiots, la diversité est la plus belle des richesses dans ce monde; il suffit d'observer la nature pour le comprendre.

La professeur de SCM se tût laissant le temps à sa nouvelle amie de rétorquer à ses paroles, l'écoutant attentivement avant de reprendre d'une voix posée :

- Quand aux histoires de sangs : "sang-pur", "sang-mêlée" et autres. Nous savons vous comme moi que cela n'a aucune incidence sur la force de la magie présente en nous; excepté pour ceux nés de parents sorciers qui ne montrent aucune habilité à la magie. Pour les autres, ce n'est qu'une question de passion; tout comme en Amour. Enfin, c'est tout du moins ce que je pense; et vous ?

Toutefois la jeune sorcière ne laissa pas l'opportunité à son interlocutrice de répondre, elle reprit presque immédiattement, les paroles semblaient fuser à ses lèvres :

- Je suis de sang-mêlée, ma mère était une moldue couturière, et mon père sorcier d'un bon rang. Et je ne me suis jamais sentie inférieure aux sang-purs, ni supérieure aux moldus. Enfin à Beauxbâtons, ce genre de choses avaient nettement moins d'importance qu'ici, j'ai l'impression. Elle marqua de nouveau une brève pause, portant sa tasse à ses lèvres puis elle se ravisa émettant un léger rire. Ah! Je suis navrée, je ne vous laisse pas le temps d'en placer une mais je viens de me remémorer certaines images de mes années passées chez les moldus. Leurs objets me semblent tellement moyenâgeux à présent ! Quand je vois qu'ils utilisent un objet bourré d'électronique compliqué pour communiquer, qui tombe couramment en panne, et doit être remplacé x fois durant leur vie. Alors que chez nous il nous suffit d'un peu de poudre pour communiquer dans la seconde !

Elle rit à nouveau de plus, en plus, mettant la main devant sa bouche imaginant leur tête en voyant des gens aspirés dans les toilettes publics, ou bien encore leur yeux en circulant dans le magicobus, ou les tentes plus grandes de l'intérieures.

- Mon Dieu ! Certains feraient de sacrés crises cardiaques en découvrant la plupart des objets de notre monde ! Et tout ce temps qu'ils perdent à inventer des choses totalement "obsolètes" ! Ouh ! Ouh ! S'ils savaient !

Se moquer des moldus pourraient être mal vu par beaucoup de sorciers mais Sarah ne le faisait pas par méchanceté, mais parce qu'après avoir vécu tant d'années à leurs côtés, elle trouvait le contexte vraiment hilarant. Miss Dalverny eut du mal à stopper sa crise de fou rire, tant d'imagines qui lui semblaient à présents burlesques, circulaient dans ses pensées. Sans oublier bien évidemment ses premiers jours de redécouvertes du monde des sorciers. Sarah reprit doucement sa respiration, essuya les larmes aux abords de ses yeux des deux mains avant de reporter son attention sur Miss Hastings.

- Excusez-moi ! Cela faisait si longtemps que je n'avais pas songé à toutes les étapes que j'ai traversé dans ma vie, surtout aux années passaient avec les moldus. Beaucoup de choses me semblent tellement étranges, et si lointaines à présent. C'est amusant comme le cerveau opère un tri dans notre mémoire, plus nous avançons, plus nous apprenons des choses, et plus il doit stocker, ranger, classifier... Plus c'est le bordel pour retrouver ses souvenirs !

Sarah Dalverny termina sa phrase sur un haussement d'épaule, un grand sourire affiché sur son visage.



©Codage by Mr. Chaotik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 137

Carte du Personnage
Baguette :
Fonction / Année d'Etude:
Sang :

MessageSujet: Re: [Terminé] Un p'tit thé à Poudlard... [PV Sarah Dalverny]   Jeu 21 Avr - 21:21


Un p'tit thé à Poudlard...

feat SARAH DALVERNY


Je ne sais pas pourquoi j'avais débité toutes ces paroles et dévoilé ma un bout de ma vie à une femme que je ne connaissais pas. Mais je l'aimais bien et puis... Elle avait une oreille attentive. Cela faisait du bien, de rencontrer des personnes comme ça. De son histoire, je n'en avait jamais parlé à personne. À quoi bon ? Cela ne faisait que remonter des souvenirs anciens auxquels je ne pouvais plus y penser. Simplement pour mon moral. Et de toute façon, je n'avais eu personne à qui en parler. Un psychologue moldu ? « Oui bonjour, je viens à cause de ma famille de sang-pur qui a tué mon mari parce qu'il était né-moldu. Pas très gai n'est-ce pas ? Ah oui, je précise aussi qu'ils me détestent parce que j'ai atterris à Poufsouffle, durant mes études. Enfin. Vous ça va ? » Non, elle ne pouvait pas leur en parler. Les sorciers psychologues ? Mais qu'allaient-ils faire ? Surtout en temps de guerre ? C'était déjà peine perdu, je le savais. Mais bizarrement, en parler à Miss Dalverny m'avait quelque peu soulagé.

« En tout cas, les élèves de Poufsouffle présents dans mes cours sont calmes, attentifs et présentes des prédispositions pour les travaux pratiques. Ils font un travail d'équipe formidable ensemble, même en compagnie des Gryffondors ou des Serdaigles. C'est un peu plus difficile avec les Serpentards... J'ai vite compris qu'il fallait éviter de les associer. Alors je peux comprendre à quel point cela a dû être difficile pour vous... enfin d'être considéré en quelque sorte comme le "vilain petit canard" de votre famille, alors qu'au fond vous voyez juste les choses différemment. Ils ont été idiots, la diversité est la plus belle des richesses dans ce monde; il suffit d'observer la nature pour le comprendre. »

Je souris à sa remarque. Oui, mes parents avaient été idiots. Et leur idiotie était allée beaucoup trop loin. C'est cette bêtise qui alimentait mon feu de vengeance. Qu'ils avaient été bêtes...

« Je ne vous le fait pas dire, Poufsouffle est une excellente Maison. Dans mes cours, ils veulent toujours en savoir plus. Avec Serdaigle, ils sont toujours ceux qui posent le plus de question. Surtout parmi les premières années. Voyez-vous, j'ai grandi dans cette Maison. Ces gens m'ont forgé. Poufsouffle est loin d'être une Maison poubelle. Une petite anecdote : lorsque j'étais en 6ème année, j'ai rencontré par hasard une première année de la même Maison que moi. On m'avait appris par la suite que la petite était une Métamorphomage, quelque chose de très rare de nos jours. Ils peuvent changer d'apparence quand ils veulent ! Ça devait être dur de contrôler ce don pour elle... Enfin bref, les années ont passé et j'ai su par la Gazette du Sorcier que la petite fille que j'avais connue était devenue une brillante Auror ! Tenez, j'ai encore son prénom sur le bout des lèvres... Hum... Quelque chose comme Nymph... Nymphadora Tinks ? Non. Ah, je l'ai ! Nymphadora Tonks. Mais elle voulait qu'on l'appelle seulement par son nom de famille. Étrange, n'est-ce pas ? Elle vous dit quelque chose ? Enfin, tout ça pour dire que de Poufsouffle sont sortis de très grands sorciers. La Maison ne veut rien dire. Dans ce monde, seule la détermination et la passion l'emportent. »

Je lui souris pour lui laisser répondre. Puis, elle enchaîna avec les origines de sang.

« Quand aux histoires de sangs : "sang-pur", "sang-mêlée" et autres. Nous savons vous comme moi que cela n'a aucune incidence sur la force de la magie présente en nous; excepté pour ceux nés de parents sorciers qui ne montrent aucune habilité à la magie. Pour les autres, ce n'est qu'une question de passion; tout comme en Amour. Enfin, c'est tout du moins ce que je pense; et vous ? »

Elle ne me laissa pas le temps de répondre qu'elle enchaîna.

« Je suis de sang-mêlée, ma mère était une moldue couturière, et mon père sorcier d'un bon rang. Et je ne me suis jamais sentie inférieure aux sang-purs, ni supérieure aux moldus. Enfin à Beauxbâtons, ce genre de choses avaient nettement moins d'importance qu'ici, j'ai l'impression. »

Pendant qu'elle buvait une gorgée de thé, j’acquiesçai, plutôt d'accord avec elle. Ici, entre les guerres de Maisons et de sang, c'était la totale.

« Ah! Je suis navrée, je ne vous laisse pas le temps d'en placer une mais je viens de me remémorer certaines images de mes années passées chez les moldus. Leurs objets me semblent tellement moyenâgeux à présent ! Quand je vois qu'ils utilisent un objet bourré d'électronique compliqué pour communiquer, qui tombe couramment en panne, et doit être remplacé x fois durant leur vie. Alors que chez nous il nous suffit d'un peu de poudre pour communiquer dans la seconde ! »

Elle s'arrêta une nouvelle pour rigoler, main devant la bouche. Il était vrai que les moldus seraient quelques peu chamboulés en voyant que leur science ne pouvait rien face à la magie.

« Mon Dieu ! Certains feraient de sacrés crises cardiaques en découvrant la plupart des objets de notre monde ! Et tout ce temps qu'ils perdent à inventer des choses totalement "obsolètes" ! Ouh ! Ouh ! S'ils savaient ! »

Son rire était contagieux, et j'éclatai de rire à mon tour. Les imaginer, les yeux ronds comme des billes à nous voir dire « Accio » puis voir un objet voler juste devant eux ! Il y avait de quoi être comique... Miss Dalverny s'arrêta pour essuyer les larmes qui coulaient de ses yeux, avant de reporter son attention sur moi.

« Excusez-moi ! Cela faisait si longtemps que je n'avais pas songé à toutes les étapes que j'ai traversé dans ma vie, surtout aux années passaient avec les moldus. Beaucoup de choses me semblent tellement étranges, et si lointaines à présent. C'est amusant comme le cerveau opère un tri dans notre mémoire, plus nous avançons, plus nous apprenons des choses, et plus il doit stocker, ranger, classifier... Plus c'est le bordel pour retrouver ses souvenirs ! »


Je lui souris, assez d'accord avec elle. Parfois, un souvenir ressurgissait à la surface sans savoir d'où il venait. Pour ma part, j'avais absolument tout retenu de ce qu'il s'était passé il y avait 3 ans. Tout, dans les moindres détails. Comment, par exemple, ma famille était partie sans laisser aucune trace de son existence après son acte de meurtre. Les années qui ont suivi, je n'en ai aucun souvenir. Seulement le vide, la tristesse, la colère et cette envie indéniable de vengeance.

« Je suis d'accord avec vous ! Personnellement, j'ai vécu très peu avec les moldus. Juste quelques temps chez ma belle-mère, la mère d'Oliver. J'ai donc pu observer de près tout ce qu'on m'avait enseigné à Poudlard. Et c'est là que je me suis rendue compte que tout devenait plus intéressant dès lors que l'on avait la chose concrète juste devant nous. »


Je m'arrêtai, le sourire aux lèvres.

« C'est pourquoi, malgré ce temps tendu, j'aimerais emmener mes élèves en-dehors du château pour visiter des lieux historiques. »


Je regardai la pendule accrochée au mur. Par la barbe de Merlin ! Il était presque l'heure de faire cours. Il ne fallait pas que j'arrive en retard. Pour ce premier mois de cours, il fallait que je sois carrée au niveau des horaires, je ne pourrais jamais suivre tout le reste de l'année, sinon. En soupirant, je me levai en remettant en place le col de mon chemisier bleu clair.

« Je suis désolée, mes troisièmes années m'attendent ! Que diraient-il si leur toute nouvelle professeure d'Histoire de la Magie venait à arriver en retard...? Hahah ! Dans tout les cas, ce fut un plaisir de vous rencontrer, Sarah. Je suis sûre que nous aurons l'occasion de parler plus longtemps, à l'avenir. Car je ne compte pas quitter Poudlard de si tôt... À très bientôt ! »

Je lui laissai le temps de répondre, puis sortis en vitesse de la Salle des Professeurs. Oui, miss Dalverny était une personne fort charmante et je ne doutais pas là-dessus, il était évident que nous allions bien nous entendre. De plus, se faire des amis en temps de guerre était plutôt conseillé...

Fiche de liens (c) Miss Yellow


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Terminé] Un p'tit thé à Poudlard... [PV Sarah Dalverny]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Terminé] Un p'tit thé à Poudlard... [PV Sarah Dalverny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» accepteras-tu un jour de me pardonner ? ㄨ Sarah & Xander (terminé)
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Elections US: Sarah Palin plus populaire que McCain
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard The War ! :: Poudlard :: Salles Communes :: Salle des Professeurs-