Dolores Ombrage et les mangemorts ont pris le contôle de Poudlard, venez participer à la libération de l'école la plus réputée du monde sorcier
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [terminé] “Le management, ce n'est pas un art, c'est une discipline.” [Pv Antera]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dolorès Ombrage



MessageSujet: [terminé] “Le management, ce n'est pas un art, c'est une discipline.” [Pv Antera]   Mer 8 Juil - 14:38



   
   Ombrage & Adamspears
   Après une petite inspection...

L
e vent d’automne frappait férocement aux fenêtres en ce début de matinée du mois de septembre. Il annonçait un climat brusque et glacial qui pouvait contraindre les habitants du château à ne pas quitter la chaleur de celui-ci. Un simple coup d’œil aux extérieurs suffisait à comprendre qu’aujourd’hui, peu nombreux étaient les courageux ayant vêtu leur manteau et leur écharpe pour affronter la nature. Seule l’obligation de se rendre au cours de Soins aux Créatures Magiques poussaient les enfants à grimacer après une bourrasque d’air coléreuse. A la vue  de ces odieuses difficultés, une bonne femme conservait un sourire permanent, ses yeux lorgnant avec fatuité ces petites fourmis qui se suivaient au loin, menées par l’odeur fétide du grand Hagrid.

Tout en faisant le tour des rayons de la bibliothèque de l’école, Ombrage gardait l’œil sur tout. Aucun détail ne lui échappait et ses amies, à savoir sa plume et son carnet de notes, l’aidaient à effectuer sa tâche. La cible de ses yeux perçants était la fameuse bibliothécaire, mystérieusement devenue anxieuse depuis sa surveillance. Mrs Irma Pince n’échappait pas aux investigations de la grande dame en rose et elle devait prouver ses qualités et ses compétences si elle souhaitait conserver son poste. Il était très important de savoir s’allier de bons éléments qui ne trahiraient jamais la direction de l’école et Dolores se faisait une joie de s’en charger. En cas de déloyauté, elle se montrerait intransigeante, sans mansuétude et même cruelle. Pour l’heure, sa proie ne semblait pas la décevoir mais elle parvenait tout de même à écrire des remarques à son propos.

«  Propreté des livres… à revoir… La poussière s’épaissit… depuis des décennies. »

Naturellement qu’il n’était pas aisé d’entreprendre le nettoyage de ces milliers de livres, mais la directrice adjointe n’avait que faire de la charge de travail d’une bibliothécaire passant ses journées à être assise sur une chaise, et à gérer les emprunts de manuels scolaires. Au contraire, le crapaud estimait qu’un peu plus de ménage comblerait son temps libre inutile.  Néanmoins, s’il y’avait bien une chose que l’on ne pouvait pas nier à propos de Mrs Pince était son amour pour les livres et son désir de les préserver quand bien même il y aurait un peu de poussière sur la couverture. Ombrage s’arma d’un vieux grimoire de Potions et elle le feuilleta rapidement avant de tomber sur une note de la bibliothécaire : « Avertissement : quiconque aurait l'imprudence de déchirer, lacérer, tordre, plier, abîmer, dégrader, souiller, tacher, jeter, laisser tomber ou détériorer ce livre de quelque manière que ce soit, de le maltraiter ou de lui manifester le moindre manque de respect, devra en subir des conséquences que je m'efforcerai de rendre aussi douloureuses que possible. »

Le sourire de la dame en rose s’esquissa davantage, mettant en valeur une expression faciale bien plus diabolique et satisfaite qu’à l’accoutumée. Cette femme à la chevelure noire et aux joues creuses semblait également pouvoir se montrer à la fois implacable et intraitable lorsque l’on osait déroger à ses propres règles. C’était donc une sorcière forte de caractère, irascible et qui, en conséquences, plaisait au crapaud. Il n’y avait sûrement pas à douter de ses compétences, d’autant plus qu’elle paraissait savoir imposer la discipline aux élèves les plus bruyants et les moins soigneux. Il s’agissait exactement de cette manière que l’on pouvait imposer son ordre et se faire respecter par ces horribles mômes (notamment les Gryffondor).  Ombrage prit donc le temps de noter ces bons points, avant de quitter ce lieu dédié au savoir.

« Je vous souhaite une bonne journée, Mrs Pince. » dit-elle sur un ton chantonnant, ne lui laissant aucun indice sur le résultat de son inspection.

Son interlocutrice lui rendit son salut, avant de reprendre ses activités. S’il n’y avait pas de soucis au sujet de la bonne Irma, Dolores avait quelqu’un d’autre dans son collimateur. Nul besoin de réfléchir plus loin pour comprendre que la position de Hagrid risquait d’être compromise. Ce demi-géant n’inspirait aucune confiance à l’ancienne sous-secrétaire d’Etat, et elle se promit de ne montrer aucune pitié à son égard lors de sa prochaine inspection. De plus, il fallait considérer avec précaution son amitié pour le défunt Dumbledore.  Savoir reconnaître les alliés des ennemis relevait d'une habilité qui pouvait échapper aux plus naïfs.
En parlant d’alliés, la route qui mena la co-directrice dans les couloirs du quatrième étage croisa celle d’un autre professeur de l’école.  Une tête blonde surgit promptement d’un angle de ce corridor,  son visage mature la distinguant d’un quelconque élève. A cette heure-ci, peu de jeunes sorciers devaient arpenter cette partie du château, à l’exception des intellectuels qui s’étaient réfugiés à la bibliothèque rapidement après le déjeuner. Une nouvelle bourrasque frôla les vitraux de l’endroit lorsque Dolores rompit le silence :

« Ah, bien le bonjour, professeur Adamspears ! Comment vous portez-vous ? » demanda-t-elle sur un air minaudant,  son aimable sourire  dévoilant sa curiosité.

WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 263
Localisation : Manoir Adamspears

Carte du Personnage
Baguette : Acacia et Crin de Sombral
Fonction / Année d'Etude: Death Eater / Prof de défense contre les forces du mal
Sang : Pur

MessageSujet: Re: [terminé] “Le management, ce n'est pas un art, c'est une discipline.” [Pv Antera]   Mer 8 Juil - 20:14



La grande salle s'était vidée peu à peu des  élèves qui partaient se détendre avant d'enchaîner une nouvelle après-midi de cours. Antera avait diné agréablement avec Madame Pomfresh. Cette dernière lui avait donné des explications bien précises concernant un sortilège très peu usité ces derniers temps mais qui intéressait beaucoup la jeune femme. En effet, la mangemorte souhaitait créer un nouveau Sortilège qui aurait permis les même effets qu'un imperium mais en mieux. Il s'agissait de pouvoir prendre temporairement place dans le corps de la victime, voir par ses yeux comme un transfert d'esprit. Si elle arrivait à mettre au point un tel sortilège et qu'en plus la victime ne s'en souvenait pas, quelle avantage pour les siens ! Bien entendu elle avait enrobé tout cela pour que cela paraisse une conversation banale sur des sortilèges classiques que peux traiter une médicomage. C'est ainsi qu'à la fin du repas elle avait quitté la grande table décidée à rejoindre la bibliothèque. Être à Hogwarts avait certains avantages et notamment celui de pouvoir puiser dans un savoir incommensurable. Sur le chemin, elle avait distribué des punitions à des 5ème année Hufflepuffs qui trainaient, dépenaillés, en cherchant un prétexte pour ne pas se rendre en cours d'histoire de la magie. Ils devraient lui rendre un devoir sur "L'importance de connaître l'histoire du Monde Sorcier" en deux rouleaux et demi avec la biographie utilisée.

La jeune femme monte les dernière marche dans le château qui se refroidi avec l'arrivée d'un automne qui s'annonce froid. Il ne lui reste pas beaucoup à parcourir pour rejoindre l'antre du savoir toujours gardé par la même vieille sphinge. Elle tourne le dernier coin et se retrouve face à face avec la nouvelle directrice adjointe. Elle lui sourit.

Dolores J. Ombrage a écrit:
« Ah, bien le bonjour, professeur Adamspears ! Comment vous portez-vous ? »

- Bonjour Directrice Umbridge, répond-elle en inclinant gracieusement la tête. Je me porte parfaitement bien. Et vous-même ? Je vois que vous quittez la bibliothèque, ajoute la sorcière blonde d'un regard vers le calepin et le crayon à la moumoute rose.

Antera ne s'est pas encore forgée d'avis sur cette nouvelle recrue du Seigneur des Ténèbres. Il faut dire qu'elle ne la connaît pas beaucoup. Elle a entendu bien entendu parler de ces actes et édits contre les hybrides et les créatures magiques inférieures. C'est d'ailleurs un mystère qu'elle ait accepté la présence du loup parmi eux. Pour l'instant elle réserve son opinion. De toute manoière, n'est-elle pas là pour espionner la nouvelle direction ainsi que tous ce qu'il se passe dans ce château pour le Dark Lord ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: [terminé] “Le management, ce n'est pas un art, c'est une discipline.” [Pv Antera]   Mer 8 Juil - 23:04



   
   Ombrage & Adamspears
   Après une petite inspection...

E
n apparence, Ombrage semblait bien se préoccuper des états d’âme du personnel de Poudlard. Ses allures de grand-mère adorable, vêtue de son accoutrement de petite fille, lui conférait des airs aussi charitables que tendres. La manière dont elle observait sa nouvelle interlocutrice  pouvait laisser croire qu’elle se montrait véritablement attentionnée envers cette jeune femme ; après tout, elle aurait pu être sa fille en terme d’âge. Néanmoins, ce qui la préoccupait vraiment chez les enseignants était de savoir s’ils étaient en capacité d’exercer leurs fonctions en permanence. L’efficacité de l’équipe devait être inébranlable et n’être truffé d’aucune faille. Bien qu’elle ne la connût pas encore, la dame en rose s’était plus ou moins déjà faite une petite idée au sujet d’Antera Adamspears.  Il lui suffisait d’apercevoir les personnes au loin pour tenter d’y déceler leur aura et pour l’heure, elle songeait bien que son allégeance au Seigneur des Ténèbres renforçait la confiance que la direction pouvait avoir en elle. Il lui arriverait sûrement d’être inspectée lors d’un de ses cours, mais la harpie du Ministère savait d’avance qu’il n’y aurait pas grand-chose à signaler. Il ne s’agirait que d’une simple formalité.

La tête blonde s’avéra aussi aimable que polie, un sourire agrémentant ses lèvres et répondant à celui de Dolores. Cette dernière appréciait par-dessus tout, les personnes sachant faire preuve de courtoisie et qui savaient s’exprimer avec calme et subtilité. Il fallait également adhérer à ses idées et il n’y avait nul doute au fait que la philosophie de cette Mangemort devait être celle qui mènerait le monde des sorciers vers un futur prometteur. Aussi, la bonne humeur du crapaud malfaisant paraissait se propager autour d’elle, tel un effet d’engrenage surprenant. Visiblement, l’enseignante partageait cette jovialité qu’elle ne tenta absolument pas de cacher, avant de lui retourner la question en suscitant la même curiosité à son égard.

« Je vais très bien également, merci, répondit-elle en conservant sa tonalité haut-perchée de petite fille. Et effectivement, vous avez l’œil. J’étais justement en train d’effectuer une première inspection du travail de notre bibliothécaire. Je suppose que vous l’avez sûrement connue lors de votre scolarité ? »

Elle fit une courte pause, jetant un bref regard derrière son épaule droite, en direction de la bibliothèque. Puis,  ses yeux ronds accordèrent de nouveau leur attention au professeur de défense contre les forces du mal. La harpie rose ignorait avec exactitude l’âge de sa collègue, mais elle supposait qu’elle devait avoir moins que la trentaine. Son charmant visage maquillé et à la peau lisse était surmonté d’une chevelure entretenue qui poussait à croire qu’elle était une jeune adulte prenant soin d’elle.  Mystérieusement, elle lui rappelait ses début au Ministère, lorsqu’elle aussi dût soigner son apparence afin d’être tout à fait présentable dans les services auxquels elle appartenait. Cela avait pas mal joué dans la prestance qu’elle possédait aujourd’hui, bien qu’elle restât finalement une femme à l’air d’un crapaud. La plupart des individus le pensaient, toutefois, personne n’osait le lui dire puisqu’ils savaient, ô combien, que les conséquences pouvaient en être funestes. Quoi qu'il en soit, son esprit ne divagua pas plus longtemps et elle revint rapidement sur le sujet principal.

« Je pense qu’il vaut mieux rester sur nos gardes. Nous savons pertinemment, vous et moi, à qui nous devons octroyer notre confiance. » poursuivit-elle, sur un ton flatteur.

Evidemment, accepter de reprendre les anciens membres du personnel de Dumbledore restait un pari risqué auquel la direction s’exposait. Cependant, autant Mr Deablossom que  Mrs Pince, pour l’heure, ne représentait un réel danger. En cas de difficultés, les problèmes seraient rapidement réglés de la manière la plus radicale possible. Elle en avait discuté avec Rogue avant même d’avoir effleuré le moindre dossier de ses petits doigts.  A vrai dire, seul le garde-chasse pouvait s’avérer embêtant et Dolores ne rêvait plus que de le voir être soumis aux mêmes lois que les détestables hybrides. Elle ignorait ce que le professeur Adamspears pensait de ces créatures, mais en général,  peu de personnes rationnelles iraient fraterniser avec elles. On pouvait cependant les rallier à une cause pour qu’ils deviennent de précieux pions de l’échiquier.
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 263
Localisation : Manoir Adamspears

Carte du Personnage
Baguette : Acacia et Crin de Sombral
Fonction / Année d'Etude: Death Eater / Prof de défense contre les forces du mal
Sang : Pur

MessageSujet: Re: [terminé] “Le management, ce n'est pas un art, c'est une discipline.” [Pv Antera]   Jeu 9 Juil - 20:36



Antera se sait observée. Étant une espionne personnelle du Seigneur des Ténèbres, elle ne sait pas s'il la nouvelle Death Eater sait pour elle. Ils sont si peu nombreux à savoir. Elle sait aussi qu'un seul faux pas et elle risque de devoir mettre Severus en porte à faux. Dolores badine sur le personnel de l'école. La jeune femme blonde sait bien que sous ses airs aimables, la directrice adjointe est aussi agréable qu'une harpie. Antera lui répond toujours aimable et souriante.


- Bien sur. Mrs Pince est un pilier de la bibliothèque. A croire que sans elle, la bibliothèque s'écroulerait. Ce qui ne sera probablement pas le cas. C'est un peu comme si elle faisait partie des meubles.

La dernière remarque est ironique. Antera pense que cette école a besoin d'être complètement renouvelée. Ceux qui pensent que Hogwarts est leur maison devrait être licenciés à son avis. Pour construire quelque chose de neuf, il faut savoir faire tabula rasa. Mais elle sait aussi la difficulté que la nouvelle direction a eu à recruter.

Dolores J. Ombrage a écrit:
« Je pense qu’il vaut mieux rester sur nos gardes. Nous savons pertinemment, vous et moi, à qui nous devons octroyer notre confiance. »

La professeure reste stoïque. Elle a la réponse à sa question. La petite mégère est allée fouiner ou à obtenu des informations de quelqu'un qui aurait un peu trop parlé. Drago ? Severus ? Peut-être Tante Bella ? En tout cas ce n'est pas le genre de Lucius ni de Narcissa. Elle va devoir vite recadrer les quelques personnes qui savent pour elle. Comment voulez-vous être une bonne espion si votre cercle de confiance révèle à n'importe qui qui vous êtes ? Heureusement qu'elle n'a parlé à personne de sa vendetta. Pour réponse à la question de la petite bonne femme devant elle elle hoche de la tête subrepticement. un léger mouvement qui n'a pas dû échapper à Dolores, elle qui voit les moindres détails partout. En tout cas, poursuivre cette conversation dans un couloir est une très mauvaise idée.

- Puis-je vous inviter à poursuivre cette conversation dans un endroit plus calme ? J'ai de l'excellent thé noir d'Inde dans mon bureau, dit-elle.

Antera sous son air affable n'a vraiment aucune envie de discuter de ses allégeances et valeurs dans l'un des couloirs les plus passant du château.

- Nous pourrons ainsi faire plus amples connaissances, mes recherches peuvent attendre, ajoute-t'elle pour montrer à la directrice adjointe qu'elle a plus d'importance qu'une recherche cruciale sur un sortilège précieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: [terminé] “Le management, ce n'est pas un art, c'est une discipline.” [Pv Antera]   Ven 10 Juil - 13:10



   
   Ombrage & Adamspears
   Autour d'un thé

D
olores avait vu juste : cette jeune enseignante avait connu Mrs Pince lors de ses études à Poudlard et elle semblait être bien placée pour témoigner du fait que cette  chère Irma était un pilier de la bibliothèque. En vue de ce qu’elle avait pu constater lors de sa très  récente inspection,  il n’y avait eu que peu de reproches à  lui faire. Il ne restait plus qu’à voir si elle était prête à se rallier aux Mangemorts durablement, mais cela, le crapaud était prête à faire de son possible pour que rien ne lui échappe.
Elle sourit d’ailleurs à la dernière parole d’Adamspears ponctuée d’ironie, avant de poursuivre elle-même. Ce qui plaisait grandement à la dame en rose était que cette tête blonde faisait suffisamment preuve de perspicacité et d’intelligence pour pouvoir comprendre et adhérer à son point de vue, ou du moins, parvenait-elle à le faire croire en apparence. Elle était une politicienne qui savait facilement rejeter les idées des autres sans même vouloir y réfléchir ne serait-ce qu’un instant, tant ses propres convictions lui paraissent être les seules à être autant fiables que véridiques. Elle eut moult occasions de pouvoir débattre au sein du Ministère et plus la durée du débat s’étendait, plus elle se montrait particulièrement irritable derrière son sourire pondéré

Cependant, aujourd’hui, elle savourait enfin sa nouvelle position de pouvoir avec avidité et elle savait que le jour était enfin venu de faire comprendre à ces ignorants quelle était la vraie doctrine de ce monde. Ainsi, elle ne déclina point l’invitation si gentiment formulée par l’enseignante, à savoir, poursuivre cette conversation autour d’un délectable thé noir d’Inde. Connaissait-elle le penchant de Dolores pour les infusions qu’elle buvait sans cesse chaque jour ? En tout cas, cela n’était pas de refus pour elle, étant autant curieuse de connaître le goût d’une saveur exotique que d’entendre ce qu’elle avait à lui dire. Les élèves ne tarderaient pas à se faire nombreux ici, lorsqu’ils sortiraient de la bibliothèque et en effet, il ne serait pas très malin que leurs propos ne se fassent entendre par des oreilles indiscrètes. Poudlard n’avait pas encore fait le ménage complet étant donné que septembre n’était même pas à son terme, et pas mal d’éléments parasites subsistaient alors.

 « C’est avec plaisir que j’accepte, répondit-elle en penchant légèrement la tête avec prestance. Vous m’en voyez ravie ! »

Dolores voyait là une parfaite occasion de pouvoir connaître un peu mieux cette jeune femme dont le CV avait été retenu sans aucune hésitation. Malheureusement, de simples dossiers retraçant le passé professionnel d’un individu n’indiquait que peu grand-chose au sujet de la personnalité de celui-ci. Si un médicomage laissait penser qu’il prenait goût à secourir les autres avec altruisme, rien ne prouvait que quelque chose d’autre ne se tapissait pas derrière cette image de bon samaritain. Ce n’était pas certainement pas à Dolores que l’on allait apprendre à dissimuler sa véritable nature derrière une couverture quelconque.

Flattée par l’importance que lui donnait la tête blonde quant à ses recherches à la bibliothèque, le sourire de la harpie n’en fut que plus grand. Nourrir l’orgueil et l’ego d’Ombrage était un excellent moyen de pouvoir être en cohésion parfaite avec elle. Ainsi, on risquait moins d’être en conflit avec elle et il faut dire que la mégère elle-même n’était pas spécialement adepte des tensions avec les personnes en qui elle plaçait un début de confiance.

« Dans ce cas, je vous suis. » fit-elle sur un air théâtral.

Sans plus attendre, elle entreprit une marche normale sans accélérer son allure pour ne pas attirer d’éventuels soupçons. Le tout était de faire paraître naturelle une conversation entre membres du personnel devant les enfants qui commençaient à arpenter ces couloirs après s’être repu à la Grande Salle. La vision d’un groupe de Gryffondor chuchotant à voix basse attisa sa méfiance et elle leur jeta un regard soupçonneux mêlé à un faux sourire qui eut pour effet de les faire trembler de peur. Se retrouver à la tête de cette école s’avéra être la plus belle vengeance de sa vie. Auparavant, on ne lui avait attribuée aucune responsabilité sous le règne de Dumbledore et désormais, les choses étaient bien différentes.

Tandis qu’elle  posa le pied sur une des marches d’un escalier se déplaçant jusqu’aux étages inférieurs, la dame en rose observa dédaigneusement les nombreux portraits qui tapissaient les murs. Si la plupart n’était pas doté de la moindre élégance, d’autres parlaient un peu trop à son goût. Il faudrait songer à se débarrasser des plus importuns dans une des salles inutilisées qui servait de dépôt.
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 263
Localisation : Manoir Adamspears

Carte du Personnage
Baguette : Acacia et Crin de Sombral
Fonction / Année d'Etude: Death Eater / Prof de défense contre les forces du mal
Sang : Pur

MessageSujet: Re: [terminé] “Le management, ce n'est pas un art, c'est une discipline.” [Pv Antera]   Sam 18 Juil - 17:11



Antera incline la tête et marche au même rythme que Dolores. Elles rejoignent les grands escaliers changeant. Deux étages à descendre en prévoyant les mouvements de ces incorrigibles marches tout en badinant de tout et de rien. La sorcière blonde est saluée sur le chemin. Les saluts sont un peu plus hésitant envers Dolores. Antera n'est pas professeur dans l'âme. Elle n'aime pas particulièrement cela et seule une poignée d'élève mériterait son enseignement selon elle. Et puis honnêtement quel intérêt d'apprendre à se défendre contre des Strangulots ? Il faut être bête pour plonger dans les grands lacs et à ce moment là se retrouver face à eux. Quand à apprendre à des troisièmes années ce qu'est un garou alors qu'ils ont aucune chance de survivre à leur niveau à ce genre de créature, complètement inutile.  Enfn ce n'est pas elle qui fait le programme mais elle l'ajuste, rendant certaines créatures plus amicales ou glissant vers des sortilèges plus sombre sous prétexte de défense.

La sorcière blonde remarque la désapprobation de Dolores pour les peintures. En effet certaines sont horripilantes mais il faut conserver les importantes. Celle de Phineas Nigellus Black par exemple. Leur pas finissent par les mener à l'entrée de la classe d'Antera. Cette dernière dévérouille la porte, laisse entrer la Directrice adjointe puis ferme derrière elle. La salle de classe est propre. Des bougies illuminent la pièce tendu de vert et or. Des bibliothèques fournies courent le long des murs. Des appareils étranges installés sur des étagères. Antera a conservé le Dragon d'os au plafond. Il faut dire qu'il est plutôt bien réussi. Elle a choisi d'avoir des bureau qui forme un U pour disposer d'un espace central pour la pratique. Son bureau est dégagé avec un simple vase en or dans lequel sont mises des rose noires. La sorcière sourit à sa supérieure et lui indique son bureau au haut de l'escalier.


Next Episode in Antera'Office
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [terminé] “Le management, ce n'est pas un art, c'est une discipline.” [Pv Antera]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[terminé] “Le management, ce n'est pas un art, c'est une discipline.” [Pv Antera]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [terminé] “Le management, ce n'est pas un art, c'est une discipline.” [Pv Antera]
» [TERMINE] “Le management, ce n'est pas un art, c'est une discipline.” Episode II [Pv Antera & Dolores]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard The War ! :: Poudlard :: Quatrième Etage :: Couloir Vide-