Dolores Ombrage et les mangemorts ont pris le contôle de Poudlard, venez participer à la libération de l'école la plus réputée du monde sorcier
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre prometteuse ? [PV Nymphadora Tonks]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 1137
Localisation : Poudlard

Carte du Personnage
Baguette : : 24,5 cm bois de vigne et crin de licorne, assez flexible
Fonction / Année d'Etude: : Professeur de soins aux créatures magiques / Directrice de Gryffondor / Ecrivains d'encyclopédies créatures magiques...)
Sang : sang-mêlé

MessageSujet: Rencontre prometteuse ? [PV Nymphadora Tonks]   Lun 25 Mai - 16:51



 



Rencontre prometteuse ?

 
Feat. Nymphadora Tonks



 



 
Après un entretien réussit, une visite de Poudlard bien sympathique faite par le directeur en personne, suivit d'une petite sieste d'une trentaine de minutes, Sarah avait décider d'aller faire un tour à Pré-au-lard. Ce petit village sorcier dans lequel le Poudlard express faisait son arrêt l'avait enchanté dès son arrivée à quai, malgré le peu qu'elle en avait vu. Il faut dire que c'était bien la première fois; du moins dans ses souvenirs; qu'elle voyait un endroit où la magie régnait et où les sorciers n'avaient pas à se cacher leur nature.

La jeune femme sortie de sa courte sieste alla prendre une petite douche avant de se vêtir simplement d'une robe blanche, d'escarpins beige à petits talons assortis à son caraco sur lequel apparaissait visible l'ancien insigne de Beauxbâtons qu'elle avait cousu; en souvenir de son passé là bas, cela accentuait aussi le côté sorcier de sa tenue. Malgré le temps au beau fixe, il valait mieux se couvrir, le temps change si vite en Angleterre durant cette période de l'année. Une diligence tirée par des sombrals vint la chercher devant l'entrée de Poudlard pour la conduire à Pré-au-lard, elle porta une attention aux sombrals une fois le trajet parcouru, comme à son habitude, puis elle commença à arpenter les allées du village.
Pré-au-lard était composé de multiples petites maisonnettes construites comme autrefois; de pierre et de bois qui travaillent avec le temps et prennent chacune une forme particulière. Leur toits en ardoise étaient souvent garnis de bons nombre de cheminées, leurs murs de multiples fenêtres de toutes tailles aux carreaux multicolores. En avançant plus dans le village, Sarah s'aperçut que la plupart de ces maisonnettes abritaient en réalité des commerces; tous sorciers bien évidemment. Son sourire s'élargit sur son visage alors que ses yeux pétillaient de joie devant cet endroit si merveilleux. La jeune sorcière fit d'abord le tour des vitrines arpentant les mêmes rues à plusieurs reprises, y découvrant à chaque fois une nouveauté.

Han ! Je ne pensai pas trouver un village de ce genre ici. C'est l'un des lieux les plus beaux que j'ai dû voir au cours de tous mes voyages.

Après une petite heure passée à flâner dans les rues de Pré-au-lard, Sarah entra chez Derviche et Bang; à première vue ce magasin vendait des objets magiques en tout genre. Elle s'y attarda longuement, discuta quelques temps avec les vendeurs avant d'en ressortir avec ses achats. Elle n'avait fais que des achats utiles : quelques branchiflores pour aller inspecter les fonds marins du coin; même si elle avait un doute sur l'autorisation de nager dans le lac; et quelques bonbons arc-en-ciel qui change vos cheveux de couleur pour une durée limité; cela pourrait s'avérer amusant. Elle s'aventura ensuite au magasin de farces et attrapes Zonko où elle ressortit sans achats, malgré de nombreuses envies. Ce n'était pas le moment de se faire remarquer, elle avait besoin de s'assurer le respect de ses élèves et la reconnaissance de ses collègues avant de pouvoir penser à ce genre de futilités. Après un bref passage chez Honeydukes où elle ne succomba pas à l'appel de tous ces merveilleuses confiseries diverses et variées; son ventre gargouillant légèrement; Sarah entra au pub des trois balais qui paraissait être un lieu particulièrement accueillant et chaleureux.

- Bonjour Mademoiselle ! Asseyez-vous ! Je vais passer prendre votre commande.

Ces paroles venaient d'une grande femme d'un certain âge, elle avait de longs cheveux blonds bouclés, de grands yeux bleu et un physique plutôt aguicheur; elle semblait être la patronne des lieux. Sarah lui sourit avant d'aller prendre place à une petite table ronde non loin de la cheminée, où se trouvait la dernière gazette du sorcier posée en évidence. La jeune femme attendit qu'elle revienne pour passe sa commande. Madame Rosmerta vint à elle, après avoir servi plusieurs bières au beurre à d'autres clients assis dans la salle :

- Vous avez trouvé votre bonheur ?  

- J'aimerai bien goûter à ce que vous venez de servir aux sorciers d'à côté.

- Une bière au beurre ! Vous n'êtes pas de la région, vous ! Cela se voit à votre teint, je dois dire. Vous venez de France, c'est ça ?

Sarah n'avait pas spécialement envie de raconter sa vie; surtout pas à une inconnue; même si elle avait l'air très sympathique. Elle rétorqua alors simplement :

- Oui merci ! Effectivement, j'arrive tout juste du sud de la France.

Elle ne préféra pas parler de sa récente intégration à Poudlard, ce n'était certainement pas une bonne idée, elle ne savait pas réellement qui était présent dans ce pub et ne voulait pas d'ennuis. Rester évasive lui permettait de ne pas trop se faire remarquer par la même occasion, elle avait déjà fait forte impression à son entrée par son apparence peu commune avec son teint halé du sud. La patronne lui sourit, déposa sa bière devant elle alors que Sarah prenait la gazette, Rosmerta lui rétorqua sur un ton engageant :

- Bienvenue chez nous ! Si vous cherchez un poste, il y a des magasins qui recrutent dans le coin.

- Merci à vous ! J'y songerai !

Un petit mensonge ? Non, plutôt omission voulue. La jeune femme reporta son attention sur le journal le feuilletant tranquillement.

   
 

 

 
©Codage by Mr. Chaotik
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 374

Carte du Personnage
Baguette : Bois de laurier, ventricule de dragon, 25,75 centimètres, relativement flexible
Fonction / Année d'Etude: Auror
Sang : Sang-mêlée

MessageSujet: Re: Rencontre prometteuse ? [PV Nymphadora Tonks]   Jeu 28 Mai - 0:41


   
   

   


   
Rencontre Prometteuse ?
feat SARAH DALVERNY


   


   
Aujourd'hui, j'aurais pu dire que le temps était maussade et que je m'ennuyais ferme chez moi, à lire d'anciens numéros de la Gazette. Aujourd'hui, j'aurais pu dire que j'étais fatiguée et que je n'avais envie de rien faire, juste pour une journée. Le métier d'Auror était difficile, fatiguant et très prenant; j'aurais pu prendre une journée de congé pour me reposer. Mais je faisais partie de l'Ordre du Phénix, ce qui était un honneur et un privilège, pour moi. En plus, un immense soleil éclairait le ciel. La fatigue et l'ennui ? Pour moi, ce n'était pas aujourd'hui.

« Reducto ! »

Le mannequin en face de moi rapetissa de plus en plus jusqu'à faire la taille d'une toupie. Je tournai autour de l'objet puis, satisfaite, prononçai :

« Finite ! »

L'homme en bois ensorcelé reprit alors sa taille originale, une fausse baguette à la main. Derrière mon appartement, cachée aux yeux des moldus se trouvait ma petite salle où je m'entraînais chaque jour. Étant une Auror, il ne fallait pas perdre la main. Encore moins si je faisais partie de l'Ordre.

Je reculai à présent de quelques pas en essuyant quelques gouttes de sueur qui perlaient à mon front. Voilà deux heures que j'étais ici, sans interruption. Je respirai profondément et levai mon bras droit. J'étais prête pour le combat final... contre un mannequin. Un homme en bois, certes, mais ensorcelé par mes soins. Il ne se casserait jamais, normalement. Pas même si j'y mettais toute mon énergie. Je fis un petit signe avec ma baguette dans sa direction et celui-ci se mit soudainement à bouger, comme s'il s'agissait véritablement d'un être humain. Je ne le quittai pas du regard et nous fîmes un cercle, en marchant lentement. Soudain, une lumière rouge fusa vers moi.

« Protego ! »

Sans attendre un instant, je ripostai.

« Stupéfix ! »

Il dévia mon sort d'un simple geste. Il fallait s'y attendre, ce mannequin avait été fait pour ça. N'empêche qu'après deux heures d'entraînement, l'énergie et la force n'étaient plus la même. J'étais épuisée.

« Finite Incantatem ! »

Le mannequin s'immobilisa alors, toujours bras levé, en position d'attaque. Ça suffirait pour aujourd'hui. J'essuyais mon front et les arrêtes de mon nez et sortis de la salle en veillant bien à refermer la porte derrière moi.

« Collaporta ! »

Je repris tranquillement mon chemin jusqu'à la porte de chez moi. Il fallait que je sorte me changer les idées. Ma première pensée se porta sur Pré-Au-Lard. Pourquoi pas ? Après tout, cela faisait pratiquement depuis la fin de ma scolarité à Poudlard que je n'y étais pas allée. Je sortis vite de chez moi et transplanai... Aux Trois-Balais.

Je rentrai dans le pub et là, surprise. Il était plein de monde. Je fis un petit balayage du regard. Pratiquement toutes les tables étaient prises. Sauf... Une place à côté d'une jeune femme qui lisait la Gazette. En m'asseyant, je l'observai. Plutôt grande et fine, les cheveux blonds et des yeux bleus-verts. À côté de moi et mes cheveux roses, elle avait l'air parfaitement normale.

« Je vous sers quelque chose ? »

Je sursautai et tournai la tête vers la provenance de la voix. Oh, Mme. Rosmerta !

« Tonks ? Nymphadora Tonks ? Mais que tu as grandi ! Par contre, tu n'as pas changé au niveau de tes cheveux, n'est-ce pas ? Alors, qu'est-ce que tu deviens ? On m'a dit que tu es devenue une Auror, mais c'est merveilleux ! Je n'aurais jamais deviné, lorsque je te voyais plus jeune avec ton ami Weasley... Mais attends, je me  souviens ! Une des boissons que tu prenais le plus quand tu venais ici... Du rhum groseille, c'est bien ça ? Attends, ne réponds pas, je t'apporte ça tout de suite. »

Avant que je ne puisse dire quoi que ce soit, Mme. Rosmerta partit en courant me prendre ma boisson. Je soupirai d'amusement. Ah, toujours aussi pressée qu'avant ! Je sentis alors que ma voisine de table me regardai, intriguée. Je lui souris à pleines dents et lui dis :

« Bonjour ! Magnifique journée, n'est-ce pas ? Ah, d'ailleurs je devrais m'adapter à ce temps merveilleux... »

Aussitôt dit, aussitôt fait. Mes cheveux auparavant rose-bonbon se changèrent en un jaune aussi brillant que le soleil. Serait-elle impressionnée par ce petit tour de passe-passe ? J'avais hâte de le savoir.
   

   © Jawilsia sur Never Utopia

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1137
Localisation : Poudlard

Carte du Personnage
Baguette : : 24,5 cm bois de vigne et crin de licorne, assez flexible
Fonction / Année d'Etude: : Professeur de soins aux créatures magiques / Directrice de Gryffondor / Ecrivains d'encyclopédies créatures magiques...)
Sang : sang-mêlé

MessageSujet: Re: Rencontre prometteuse ? [PV Nymphadora Tonks]   Ven 29 Mai - 20:31



 



Rencontre prometteuse ?

 
Feat. Nymphadora Tonks



 



 
L'entraînement... C'était quelque chose que Sarah ne pratiquait que très rarement, du moins pour les sorts d'attaque; elle se servait à contrario régulièrement des sorts de la vie quotidienne et de ceux nécessaire à la réalisation de son travail:  pour le ménage, le rangement, le pistage, l'observation rapprochée des créatures... et ce genre de chose.
La jeune femme était déjà venu à plusieurs reprise durant sa petite enfance, elle ne s'en souvenait tout bonnement plus depuis son coma. Cela allait-il lui revenir un jour ? Rien n'était moins sûre.

Quand à sa normalité, Sarah aimait assez passer inaperçue afin d'avoir la paix, même si elle était plutôt du genre sociable, elle n'aimait pas trop s'étaler sur sa personne et ne se mettait que très rarement en valeur. Elle n'avait pas la taille mannequin mais savait bien dissimuler ses quelques rondeurs disgracieuses sous des vêtements appropriés, tout en restant elle-même et en gardant sa part de féminité. Elle grandissait aussi son petit mètre soixante neuf avec des petits talons et des vêtements mettant en valeur le marquage de ses hanches et la longueur de son buste.

Le temps s'était couvert peu de temps avant que la jeune femme n'entre aux trois balais, et quelques minutes après qu'elle est entamée la lecture du journal, une pluie torrentiel s'abattit soudainement sur le village. C'est ce moment que la sorcière aux cheveux roses avait choisi pour y faire son entrée. Sarah ne la remarqua pas avant que Madame Rosmerta vienne prendre sa commande, elle redressa alors discrètement la tête de son journal. La nouvelle arrivante avait une couleur de cheveux assez hors normes pour le cadre, mais cela ne la choquait en rien, elle avait vu des look bien plus extravagants durant ses voyages; en particulier au Japon. Elle reporta son regard sur la gazette sans vraiment y prêter attention, trop occupée à écouter la conversation des deux autres femmes. La nouvelle venue se prénommait apparemment Nymphadora Tonks, semblait être une habituée des lieux, ainsi qu'une ancienne élève de Poudlard à priori. Sa dernière constatation était une hypothèse... mais à en juger par l'accent de Tonks, elle était totalement Britanique. La gérante des Trois balais partit alors préparer son rhum groseille et le lui amena sans plus tarder avant de la laisser en paix. La jeune professeur reposa son journal, jetant un bref coup d'œil à Tonks assise à sa table avant de boire une gorgée de bière au beurre. Nymphadora profita de ce moment pour l'interpeler :

- Bonjour ! Magnifique journée, n'est-ce pas ? Ah, d'ailleurs je devrais m'adapter à ce temps merveilleux...

Les prunelles de Sarah se reportèrent alors sur elle, une fois son verre reposé, elle lui rendit son sourire et cligna des yeux à son changement soudain de couleur de cheveux puis rit légèrement détournant le regard avant de rétorquer.

- Bonjour ! Je dirai plutôt que le temps est aussi changeant que votre couleur de cheveux. Elle lui désignait de la main droite la fenêtre derrière elle où la pluie tombait à présent en trombe.Vous êtes métamorphomage n'est-ce pas ? C'est très rare d'en rencontrer. Vous avez dû vous entrainer un nombre incalculable d'heures pour arriver à ce résultat.

Sarah écouta poliment la réponse de son interlocutrice avant de reprendre la parole :

- Je suis Sarah Dalverny, originaire de l'école de sorcellerie de Beauxbâtons dans le sud de la France. Enfin, je suppose que vous connaissez, en tant qu'ancienne élève de Poudlard.

Elle n'en dit pas plus, préférant laisser sa nouvelle rencontre se présenter à son tour, et décider de la suite ou non de la conversation. La blondinette n'était pas du genre à s'imposer, même si sa curiosité la poussait souvent à passer au delà de sa timidité naturelle, voir parfois des règles élémentaires de politesse qu'on lui avait enseigné; à cela s'ajoutait aussi sa maladresse enfantine aussi bien en paroles, que dans ses actes.
 

 

 
©Codage by Mr. Chaotik
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 374

Carte du Personnage
Baguette : Bois de laurier, ventricule de dragon, 25,75 centimètres, relativement flexible
Fonction / Année d'Etude: Auror
Sang : Sang-mêlée

MessageSujet: Re: Rencontre prometteuse ? [PV Nymphadora Tonks]   Mar 2 Juin - 18:41


   
   

   


   
Rencontre Prometteuse ?
feat SARAH DALVERNY


   


   
La jeune femme devant moi sembla être un peu surprise. Les Métamorphomages étaient assez rares et lorsque l'on en croisait, ils ne portaient habituellement pas des cheveux roses comme les miens, et essayaient plutôt de se fondre dans la population sorcière. Depuis mes 16 ans, lors de ma sixième année à Poudlard, j'assumais totalement que j'en sois une. De plus, ce don était relativement pratique pour mes missions en tant qu'Auror ou en tant que membre de l'Ordre.

Mme. Rosmerta m'amena ma boisson et je la remerciai avec un grand sourire. Voilà grand nombre d'années que je ne l'avais pas vue, mais elle avait sûrement du monde, et en jour de pluie comme celui-là, beaucoup de monde venait chercher du réconfort aux Trois-Balais.

Je reportai alors mon attention sur mon interlocutrice.

« Bonjour ! Je dirai plutôt que le temps est aussi changeant que votre couleur de cheveux. »

Comment ? Elle se moquait de moi ? En suivant son geste du regard, je remarquai alors qu'il pleuvait. Qu'il pleuvait même très fort. Par la barbe de Merlin ! J'avais eu tellement chaud en transplanant de chez moi que je n'avais même pas remarqué ce temps et mes cheveux redevinrent aussitôt rose-bonbon.

« Vous êtes Métamorphomage n'est-ce pas ? C'est très rare d'en rencontrer. Vous avez dû vous entrainer un nombre incalculable d'heures pour arriver à ce résultat. »

Je rigolai. Beaucoup de personnes me posaient cette question, en particulier ceux qui étaient intéressés par la matière. Oh que oui, je m'étais beaucoup entraînée... Je ne comptais même plus les heures incalculables que j'avais passées devant le miroir, à essayer de changer ces horribles cheveux bleus électriques en leur couleur habituelle. Pour sûr, j'en retenais beaucoup de souvenirs. Des bons, comme des mauvais...

« Je confirme, je suis bien une Métamorphomage. Suis-je une des premières que vous avez aperçu ? Car oui, l'entraînement a occupé une grande place dans ma vie... Et l'occupe encore aujourd'hui, haha ! Je pense que le plus important dans l'histoire, c'est le mental. S'accepter comme on est, et vivre avec. »

Je me perdis un peu dans mes pensées. Combien de fois en avais-je voulu à mes parents d'avoir mis au monde une... créature comme moi ? Combien de fois ? Je ne le savais plus. Mais maintenant, je réalisais à quel point ce don était rare et qu'il fallait que j'en profite.

« Je suis Sarah Dalverny, originaire de l'école de sorcellerie de Beauxbâtons dans le sud de la France. Enfin, je suppose que vous connaissez, en tant qu'ancienne élève de Poudlard. »

Originaire de Beauxbâtons, donc. Je n'en connaissais pas beaucoup qui venaient de cette école française. C'est vrai qu'en remarquant bien, on pouvait deviner son léger accent qui prouvait qu'elle ne venait pas d'ici.

« Enchantée ! Beauxbâtons, donc ? Bien sûr que je connais, puisque le Tournoi des Trois Sorciers s'est fait à Poudlard, à l'époque.  Nymphadora Tonks, du Ministère de la Magie. Mais si je pouvais vous donner un conseil, ne serait-ce juste pour sauver votre peau... Appelez-moi simplement Tonks. J'ai horreur de mon prénom... »

Nymphadora... Nymphadora... Un prénom que j'avais appris à détester au fil des années. Nymphadora, nom d'un scrout à pétard ! De quelle contrée pouvait-on choisir un prénom comme celui-là, et qui plus est le donner à sa fille ? Injuste, vraiment.
   

   © Jawilsia sur Never Utopia

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1137
Localisation : Poudlard

Carte du Personnage
Baguette : : 24,5 cm bois de vigne et crin de licorne, assez flexible
Fonction / Année d'Etude: : Professeur de soins aux créatures magiques / Directrice de Gryffondor / Ecrivains d'encyclopédies créatures magiques...)
Sang : sang-mêlé

MessageSujet: Re: Rencontre prometteuse ? [PV Nymphadora Tonks]   Mer 3 Juin - 16:12







Rencontre prometteuse ?

Feat. Nymphadora Tonks







Il est vrai que les matamorphomages sont en général des gens préférant paraître comme les autres, et dissimulant leur don. Sarah avait très certainement un don, elle aussi, mais elle n'avait jamais cherché à le trouver, ni à développer une quelconque particularité. Elle aimait rester simple, être elle-même; son contact quasi permanent dans son enfance avec les moldus n'en était pas pour rien non plus. Quelque part, elle avait longtemps cherché dans son enfance à être normale à leurs yeux; se détacher à présent totalement d'eux ne lui venait pas du tout à l'esprit, même si elle admirait les sorciers étant muni de tels pouvoirs.
La fille aux cheveux roses remercia la serveuse des Trois balais avant de reporter toute son attention sur la blondinette qui avait déposé le journal devant elle avant de répondre à sa salutation précédente. Tonk rigola à son interrogation, elle ne devait pas être la seule à lui poser très certainement, avant de lui répondre :

- Je confirme, je suis bien une Métamorphomage. Suis-je une des premières que vous avez aperçu ? Car oui, l'entraînement a occupé une grande place dans ma vie... Et l'occupe encore aujourd'hui, haha ! Je pense que le plus important dans l'histoire, c'est le mental. S'accepter comme on est, et vivre avec.

Puis la jeune femme sembla se plonger dans ses pensées, Sarah se présenta alors rapidement la faisant sortir de ses pensées puis elle but une bonne gorgée de sa bière au beurre avant que Nymphadora ne reprenne :

- Enchantée ! Beauxbâtons, donc ? Bien sûr que je connais, puisque le Tournoi des Trois Sorciers s'est fait à Poudlard, à l'époque. Nymphadora Tonks, du Ministère de la Magie. Mais si je pouvais vous donner un conseil, ne serait-ce juste pour sauver votre peau... Appelez-moi simplement Tonks. J'ai horreur de mon prénom...

Il était vrai qu'elle avait gardé un léger accent mais elle le perdrait sans doute très rapidement à leurs contacts. Contrairement à son interlocutrice, Sarah trouvait le prénom "Nymphadora" plutôt original et avec une bonne phonétique. Elle n'avait pas une préférence particulière pour les prénoms finissant en "a" mais elle les trouvait cependant plus féminin que la plupart des autres prénoms. Après un bref moment plongé dans ses réflexions, la nouvelle professeur rétorqua avec le sourire :

- J'aime bien la phonétique de votre prénom... mais bon, je tâcherai de respecter votre souhait en vous appelant par votre nom. Veuillez m'excuser d'avance, si par hasard, un jour je l'oublis... Je suis un peu maladroite par moment.

Elle rit légèrement puis décida de passer à une discussion plus sérieuse avec la jeune femme; puisqu'elle venait du ministère de la magie elle devait savoir bon nombre de choses que d'autres ignoraient encore. La jeune sorcière venant d'arriver ressentait le besoin d'en savoir plus sur l'école dans laquelle elle allait travailler, en parler avec le directeur était une chose, mais avoir un avis extérieur était très certainement préférable. Les directeurs avaient souvent une vision plus idyllique de leur établissement que la réalité. Même si ce seul avis ne lui suffirait pas à se faire le sien; elle aimait se le faire par elle même, de ses propres yeux, mais voulait savoir un peu plus à quoi s'attendre afin de ne pas avoir trop de "mauvaises" surprises. Ainsi elle prolongea leur conversation rebondissant sur les paroles de son interlocutrice, tout en ouvrant le débat :

- Le tournoi des trois sorciers, j'y ai participé... enfin j'étais dans les gradins à encourager les concurrents; ça a toujours été des moments où l'on resserrait les liens dans notre école. Enfin, je pense qu'il en était de même chez vous. Elle marqua une pause puis reprit après avoir reporté son regard sur le journal. Vous pensez que le tournoi aura lieu cette année avec ce qui s'est déroulé ? Je ne suis pas certaine que Durmstrang et Beauxbâtons aient envie de venir entre les murs de Poudlard dans ces conditions...

En faisant cela, Sarah allait également pouvoir détecter si la jeune femme face à elle était une mangemort, une personne ne souhaitant pas prendre position; tout comme elle pour le moment; ou bien l'une des fameuses membres de l'ordre du Phénix ou peut-être juste l'une de leur soutien extérieur. Les mangemorts assumaient volontiers leur appartenance à présent, à ce qu'elle avait pu constater dernièrement et lire dans la gazette; contrairement aux membres de l'ordre qui se dissimulaient dans la foule afin de ne pas être assassiné. Quand à savoir quel camp était légitime ? Sarah ne se posait pas encore la question. Pour le moment, pour elle, cela était une guerre civile aux tenants et aboutissants peu connues. Elle n'en avait saisi qu'une infime partie, et ne trouvait pas un camp plus attirant que l'autre. Elle n'avait pas l'intention de prendre position de si tôt, de toute façon. Elle ne désirait pas précipiter les choses, elles se feraient d'elle-même, tout naturellement.



©Codage by Mr. Chaotik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 374

Carte du Personnage
Baguette : Bois de laurier, ventricule de dragon, 25,75 centimètres, relativement flexible
Fonction / Année d'Etude: Auror
Sang : Sang-mêlée

MessageSujet: Re: Rencontre prometteuse ? [PV Nymphadora Tonks]   Dim 14 Juin - 0:33


 
 

 


 
Rencontre Prometteuse ?
feat SARAH DALVERNY


 


 
Mes cheveux et mon prénom. Ils ont été un calvaire durant toute mon enfance. Très peu de gens le savent, mais peuvent le deviner. Enfin, seulement s'ils sont dotés d'un flair exceptionnel. Imaginez juste, l'enfer que subit une jeune fille qui ne comprend pas pourquoi elle n'a pas de "vraie" couleur de cheveux et pourquoi elle n'a pas le droit de voir d'autres jeunes gens de son âge ? C'est ce que j'ai vécu toute la période avant ma rentrée à Poudlard. Avant cet événement, je n'avais jamais vraiment fréquenté d'autres enfants.

Sans cesse, je posais la même question à mes parents. Quelle était la véritable couleur de mes cheveux ? Je me souviens des scènes comme si c'était hier. Ils se regardaient, gênés, ne sachant que dire. Car il n'y avait rien à dire. J'étais née avec ce don, et on ne pouvait rien y faire. Il me fallait juste le temps d'apprendre à le maîtriser. Mais allez dire ça à une petite de six ans qui ne sait même pas ce que le mot « Métamorphomage » veut dire...

Ensuite, mon prénom. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai toujours détesté ce prénom. Nymphadora... Et ça, je ne peux pas l'expliquer. Voilà pourquoi je demande toujours aux gens de m'appeler par mon nom de famille. Histoire d'oublier ce « Nymphadora »...

« J'aime bien la phonétique de votre prénom... mais bon, je tâcherai de respecter votre souhait en vous appelant par votre nom. Veuillez m'excuser d'avance, si par hasard, un jour je l'oublis... Je suis un peu maladroite par moment. »

Elle rigola. J'esquissai un léger sourire. Il est vrai que ce n'était pas toujours évident d'appliquer ma demande, et le seul qui me tenait tête était Alastor, mon ancien mentor.

« Ne vous en faites pas, je ne vous en voudrai pas ! Il est vrai que ce n'est pas tous les jours, des personnes qui souhaitent qu'on les appelle par leur nom, n'est-ce pas ? »

Je laissai poliment mon interlocutrice répondre avant qu'elle ne continue sur sa lancée.

« Le tournoi des trois sorciers, j'y ai participé... enfin j'étais dans les gradins à encourager les concurrents; ça a toujours été des moments où l'on resserrait les liens dans notre école. Enfin, je pense qu'il en était de même chez vous. »

Elle marqua un temps de pause pour tourner son regard vers son journal.

« Vous pensez que le tournoi aura lieu cette année avec ce qui s'est déroulé ? Je ne suis pas certaine que Durmstrang et Beauxbâtons aient envie de venir entre les murs de Poudlard dans ces conditions... »

D'un coup, je me méfiai. Car qui était-elle vraiment ? Une espionne à la solde de Severus ? Ou un simple professeur de Poudlard ne sachant pas vraiment où elle mettait les pieds ?

« Je ne sais pas vraiment... N'étant plus à Poudlard, je ne suis pas tenue au courant des manig... plans de Severus Rogue. Si, après tout, il veut encore organiser le Tournoi au château, pourquoi pas. Peut-être que les directeurs des deux autres établissements voudront le faire dans leur école, il me semble que c'est autorisé. À voir.

Je tournai ma tête à droite à gauche pour vérifier que personne ne nous écoutait avant de murmurer.

« Avant d'en dire plus, je voudrais savoir. Que savez-vous de cette affaire concernant l'assassinat de Dumbledore ? Venant de France, j'imagine que vous êtes très peu au courant des alliances et des mouvements dans ce pays. Je pourrais sûrement vous éclairer, mais avant cela, il faut que vous me convainquiez le faire...

Qu'allait-elle me répondre ? Je n'en savais trop rien. Au mieux, je ne m'étais pas trompée à son sujet et mon interlocutrice n'était pas à la solde de Severus, au pire elle l'était et dans ce cas, je m'étais mis dans de beaux draps...
 
© Jawilsia sur Never Utopia

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1137
Localisation : Poudlard

Carte du Personnage
Baguette : : 24,5 cm bois de vigne et crin de licorne, assez flexible
Fonction / Année d'Etude: : Professeur de soins aux créatures magiques / Directrice de Gryffondor / Ecrivains d'encyclopédies créatures magiques...)
Sang : sang-mêlé

MessageSujet: Re: Rencontre prometteuse ? [PV Nymphadora Tonks]   Dim 14 Juin - 18:00







Rencontre prometteuse ?

Feat. Nymphadora Tonks







Le prénom de Sarah n'avait pas été un calvaire pour elle, même si certains s'amusaient à le déformer, elle n'y prêtait pas grande attention et ils se stoppaient bien vite. Quand à ses cheveux, ils avaient une couleur tout à fait anodine, plutôt appréciés des hommes; même si les blondes étaient réputées pour être stupides, c'était bien loin d'être son cas malgré que sa maladresse puisse le faire songer par moment. Mais ce n'est pas pour autant que son enfance a été un long fleuve tranquille, bien au contraire. Etre la fille d'un chasseur de loup-garou n'était déjà pas habituel et quelque peu risquée; et elle l'avait été encore plus dès lors qu'il avait omit de vérifier la mort de l'une de ses proies. Un loup-garou animé d'une profonde vengeance devient un individu infiniment dangereux et dénué de tout sens moral; c'était un être de la sorte qui les avaient poursuivi elle et sa famille durant de nombreux mois... Avant que ses parents ne soient tout deux assassinés, puis elle même placé en orphelinat moldu après une perte de mémoire... Comme vous vous en doutez, ses pouvoirs transparaissant au fur et à mesure que les années s'écoulaient, ils commencèrent à lui causer bon nombre de soucis : moqueries, rejets des autres, impossibilité d'être adoptée, remise en question perpétuelle, passer pour une folle aux yeux des moldus... le tout créant de nombreux pleurs toujours dissimulés des autres; elle préférait conserver sa joie de vivre face aux autres. Et puis, un jour, un sorcier était venu la chercher et sa vie avait basculait à nouveau. Il lui avait tout expliqué, appris, il l'avait aidé à retrouver la confiance, à s'ouvrir à nouveaux aux autres. Sarah Dalverny savait à nouveau qui elle était; où presque totalement; elle avait reprit le court de sa vie depuis lui.

A la rétorquation de la jeune professeure sur le prénom de Nymphadora et le fait qu'elle oublierait très certainement de l'appeler par son nom de famille, l'autre sorcière lui sourit puis rétorqua :

- Ne vous en faites pas, je ne vous en voudrai pas ! Il est vrai que ce n'est pas tous les jours, des personnes qui souhaitent qu'on les appelle par leur nom, n'est-ce pas ?

- Bon tant mieux ! Je n'aurai pas envie de mourir de façon si stupide. Elle esquissa un sourire amusé puis reprit. Non, en général les gens n'aiment pas qu'on les appel par leur nom de famille. Ils trouvent cela vulgaire.

La jeune femme laissa son interlocutrice répondre avant de changer poliment de sujet :

- Le tournoi des trois sorciers, j'y ai participé... enfin j'étais dans les gradins à encourager les concurrents; ça a toujours été des moments où l'on resserrait les liens dans notre école. Enfin, je pense qu'il en était de même chez vous. Elle marqua un temps de pause pour tourner son regard vers le journal. Vous pensez que le tournoi aura lieu cette année avec ce qui s'est déroulé ? Je ne suis pas certaine que Durmstrang et Beauxbâtons aient envie de venir entre les murs de Poudlard dans ces conditions...

Nymphadora mit un certain temps à répondre; la jeune femme en conclut qu'elle se méfiait. Cela ne voulait cependant pas dire qu'elle faisait forcément partie de l'ordre du Phénix mais c'est ce qui sauta le plus à son esprit. Elle n'en laissa rien paraître et reporta son doux regard dans celui de son interlocutrice qui lui commença sa réponse comme si elle marchait sur des œufs :

- Je ne sais pas vraiment... N'étant plus à Poudlard, je ne suis pas tenue au courant des manig... plans de Severus Rogue. Si, après tout, il veut encore organiser le Tournoi au château, pourquoi pas. Peut-être que les directeurs des deux autres établissements voudront le faire dans leur école, il me semble que c'est autorisé. À voir.

Soit elle avait fais exprès de débuter le mot "manigances" afin que la blonde fasse fausse route sur son compte, soit sa langue avait été plus rapide que son esprit dans le choix de ses mots. Puis soudainement, Nymphadora eut un comportement plus étrange et inquisiteur, elle détourna sa tête de droite à gauche avant de murmurer :

- Avant d'en dire plus, je voudrais savoir. Que savez-vous de cette affaire concernant l'assassinat de Dumbledore ? Venant de France, j'imagine que vous êtes très peu au courant des alliances et des mouvements dans ce pays. Je pourrais sûrement vous éclairer, mais avant cela, il faut que vous me convainquiez le faire...

Instinctivement, Sarah s'était penchée pour l'écouter mais elle se redressa bien vite faisant comme si de rien n'était afin de ne pas attirer les regards; après tout elle ne savait pas qui était réellement présent aux trois balais... cependant elle saisissait de plus en plus à qui elle avait à faire; si Tonks n'était pas une membre de l'Ordre du Phénix alors elle jouait très bien son rôle de dénicheuse pour le compte des mangemorts. Restant tout de même méfiante, la jeune professeur bût une gorgée de sa bière-au-beurre et rétorqua en commençant de façon soft afin d'éloigner les mauvaises oreilles qui pourraient trainer :

- Le tournoi des trois sorciers pourrait tout à fait avoir lieu dans l'une des deux autres écoles de sorcellerie... mais il ne serait plus le même sans les élèvres de Poudlard. Elle marqua une pause, reprenant une nouvelle gorgée de bière. Elle est vraiment succulente cette boisson mais elle doit vite tourner la tête si l'on en consomme trop... ou par un temps trop maussade. Ce genre de mésaventures a dû vous arriver non ?

Après avoir attendu poliment la réponse de Tonks, la jeune femme continua sur le même genre de conversations puis une fois le brouhaha du bar se faisant de plus en plus sonore; elle rapprocha discrètement sa chaise de la sienne puis lui murmura tout en faisant semblant de faire des mots fléchés avec elle :

- Effectivement, je ne suis que peu au fait de ce qui se déroule dans votre pays. Je n'ai que les informations des gazettes... autant dire peau de misère et beaucoup de calomnies. Je me suis quelque peu renseigné dans des bouquins bien évidemment mais ils ne regorgent que de faits passés, pas du présent. Elle marqua une pause notant quelques mots tout en faisant mine de rien avant de reprendre portant son regard blessé dans celui de Tonks. Albus Dumbledore était l'un des amis proches de mon mentor : Léopold De Peyrac, quand j'ai appris sa mort dans la gazette de Rita, j'ai... ça m'a fait un choc!

Sarah avait croisé Albus à de très rare reprises puisque les deux hommes étaient des sorciers très occupés et investis chacun dans beaucoup de causes pour le bien être du monde sorcier; ils avaient très peu l'occasion de se voir mais entretenaient une correspondance soutenue. Après le décès de Léo, Albus demandait des nouvelles à la jeune femme mais cette correspondance avait ralenti au fur et à mesure des années, pour finir par se stopper. Cela n'avait pas alerté Sarah qui se disait que le vieux sorcier avait probablement d'autres occupations bien plus importantes; surtout à la vue des journaux Britanniques; et elle ne lui en tint pas rigueur. La jeune professeur reprit en regardant le fond de sa chope après avoir bu la dernière gorgée de sa bière-au-beurre :

- J'ai surpris à plusieurs reprises Léo et Albus parlant de l'Ordre du Phénix mais à chaque fois que je cherchais à aborder le sujet avec mon grand père, il changeait de sujet ou me disait que je ferais de mieux de ne pas me préoccuper de ce genre de choses. Je crois qu'il a dû perdre les autres membres de sa famille dans une guerre similaire... et il avait probablement peur que je subisse le même sort.

Sarah leva la main pour régler l'addition, rangea le journal dans son sac à main soigneusement avant de se lever et tourna son visage sérieux vers Nymphadora :

- Je pense que nous ferions mieux de faire plus ample connaissance, de partager des moments plus amicaux avant de nous enrôler dans des questions trop politiques...

Pour le moment, la jeune femme avait plus besoin d'amis, de divertissements et de se familiariser avec le pays avant de se plonger plus en profondeur dans ces soucis. D'un autre côté, elle se voyait mal choisir un camp au jour d'aujourd'hui... et n'avait pas spécialement envie de se faire des ennemis dès les premiers jours. Elle se disait aussi qu'elle en apprendrait et en découvrirait plus sur les différents mouvements présents en Grande Bretagne en y vivant, en participant à la vie du pays, mais aussi et surtout en se faisant des connaissances et des amis bien évidemment. Elle sortit des trois balais après avoir réglé l'addition pour elle et Tonks puis l'attendit sous le porche; heureusement pour elles, la pluie avait cessé et le soleil resplendissait de nouveau, seul le sol luisant et glissant laissé encore transparaître l'épisode pluvieux.



©Codage by Mr. Chaotik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 374

Carte du Personnage
Baguette : Bois de laurier, ventricule de dragon, 25,75 centimètres, relativement flexible
Fonction / Année d'Etude: Auror
Sang : Sang-mêlée

MessageSujet: Re: Rencontre prometteuse ? [PV Nymphadora Tonks]   Mar 30 Juin - 23:31

Spoiler:
 





Rencontre Prometteuse ?
feat SARAH DALVERNY





Mon interlocutrice se pencha pour m'écouter avant de se redresser. Bonne initiative. De mauvaises oreilles traînaient parfois aux Trois-Balais. Mieux valait se méfier. Je vis une petite ombre de méfiance se glisser dans ses yeux et elle porta le verre à ses lèvres pour boire une gorgée.

« Le tournoi des trois sorciers pourrait tout à fait avoir lieu dans l'une des deux autres écoles de sorcellerie... mais il ne serait plus le même sans les élèves de Poudlard. »

Elle s'arrêta quelques secondes pour reprendre une gorgée et reprit la parole.

« Elle est vraiment succulente cette boisson mais elle doit vite tourner la tête si l'on en consomme trop... ou par un temps trop maussade. Ce genre de mésaventures a dû vous arriver non ? »

« Oui, c'est sûr... Mais cela m'étonnerait que Dolores Ombrage, sous-directrice de Poudlard, accepterait de participer à ce genre tournoi. Imaginez, un "sang-pur" choisi par la Coupe ! Ne serait-ce pas une honte pour l'école ? Voilà pourquoi je dis ça...»

J'avais accentué les guillemets avec mes doigts pour faire comprendre que je ne soutenais en rien les idées de Rogue et Ombrage. Que je ne soutenais en rien, les idées divulguées par Voldemort et ses sbires. J'espérai que le message était passé.

Je reportais alors mon attention sur la bierreàbeurre.

« Oh oui, la bierreàbeurre est la boisson favorite des sorciers à Pré-Au-Lard. Elle souvent très commandée par les clients. Il faut dire qu'elle a un petit arrière-goût très agréable, mais en effet, il ne faut pas en abuser. Je me souviens de ces fêtes, lorsque j'étais étudiante à Poudlard... Personnellement, je préfère le rhum de groseille. Plus de goût, à mon avis. »

J'esquissai un sourire. Sa technique pour éloigner les oreilles indiscrètes était excellente. Elle aurait fait une bonne recrue pour l'Ordre. Mais je voulais savoir de quoi elle était capable et si on pouvait lui faire confiance.

Elle se rapprocha alors de moi et me chuchota :

« Effectivement, je ne suis que peu au fait de ce qui se déroule dans votre pays. Je n'ai que les informations des gazettes... autant dire peau de misère et beaucoup de calomnies. Je me suis quelque peu renseigné dans des bouquins bien évidemment mais ils ne regorgent que de faits passés, pas du présent. »

Sarah me regarda, avec un regard blessé qui me toucha profondément. Elle avait l'air de vraiment vouloir savoir ce qui s'était passé et ce qui se passait dans le pays.

« Albus Dumbledore était l'un des amis proches de mon mentor : Léopold De Peyrac, quand j'ai appris sa mort dans la gazette de Rita, j'ai... ça m'a fait un choc ! »

Je ne la regardai pas, en faisant mine de réfléchir à propos du mot croisé.

« Je suis désolée de l'apprendre... Je ne savais pas que vous connaissiez Dumbledore. Je vous comprends. Il était apprécié de beaucoup de monde, ici, et sa mort a causé un choc à la population entière. Il a aidé énormément de gens et d'élèves, y compris moi. Mais, s'il-vous-plaît... »

Cette fois-ci, je plongeai mon regard dans le sien, histoire de bien faire passer le message.

« Ne lisez jamais, au grand jamais la gazette de Rita. Ce ne sont que purs mensonges et idioties dont elle est capable. Dans les autres articles, elle a humilié bien des sorciers pour se faire de l'argent. Le pire, c'est que les gens la croient. Elle a écrit de choses... horribles sur Dumbledore, qu'il ne vaut mieux pas lire. Vous n'êtes pas d'ici; je préfère vous prévenir. Ne laissez pas le venin de Rita vous envahir la cervelle. »

Sarah regarda alors son verre, verre qu'elle venait de vider et repris la parole.

« J'ai surpris à plusieurs reprises Léo et Albus parlant de l'Ordre du Phénix mais à chaque fois que je cherchais à aborder le sujet avec mon grand père, il changeait de sujet ou me disait que je ferais de mieux de ne pas me préoccuper de ce genre de choses. Je crois qu'il a dû perdre les autres membres de sa famille dans une guerre similaire... et il avait probablement peur que je subisse le même sort. »

Alors comme ça, elle avait déjà entendu parler de l'Ordre... Ne restait plus qu'à savoir son point de vue et ce qu'elle en pensait. Sarah leva la main pour payer l'addition, rangea son journal dans son sac et se leva.

« Je pense que nous ferions mieux de faire plus ample connaissance, de partager des moments plus amicaux avant de nous enrôler dans des questions trop politiques... »

Je payai l'addition à mon tour, non sans jeter un « Je reviendrais ! » à Mme. Rosmerta qui me fit un petit clin d’œil.

Sortie dehors, mes cheveux prirent un teint un peu plus lumineux et ce, grâce au beau soleil qui éclairait le ciel. Je respirais un coup et me tournai vers Sarah.

« Allez, je vous invite chez moi. À cette heure-là, mes parents travaillent encore et ils ne seront pas rentrés de si tôt. Je vous y emmène ?

J'attendis sa réponse, la pris par l'épaule et transplanai, l'emportant avec moi. Les pieds de nouveau sur terre, nous faisions face à ma maison, en campagne près d'un étang.

« Voici mon chez moi ! »
© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1137
Localisation : Poudlard

Carte du Personnage
Baguette : : 24,5 cm bois de vigne et crin de licorne, assez flexible
Fonction / Année d'Etude: : Professeur de soins aux créatures magiques / Directrice de Gryffondor / Ecrivains d'encyclopédies créatures magiques...)
Sang : sang-mêlé

MessageSujet: Re: Rencontre prometteuse ? [PV Nymphadora Tonks]   Lun 6 Juil - 20:41







Rencontre prometteuse ?

Feat. Nymphadora Tonks







A ses allocutions sur Poudlard et le tournoi des trois sorciers, Nymphaora répondit :

- Oui, c'est sûr... Mais cela m'étonnerait que Dolores Ombrage, sous-directrice de Poudlard, accepterait de participer à ce genre tournoi. Imaginez, un "sang-pur" choisi par la Coupe ! Ne serait-ce pas une honte pour l'école ? Voilà pourquoi je dis ça...

Par ses guillemets fermement placés sur "sang-pur", Sarah avait bien compris qu'elle parlait des autres : sang-mêlé et sang de bourbe. A beauxbâtons cela avait également de l'importance mais certainement pas autant qu'à Poudlard par les temps qui courent; Madame Maxime avait beaucoup fait évoluer les mentalités, même si l'école de sorcellerie française accueillait surtout des gens de bonne famille. Sarah avait eu de la chance; où peut-être était-ce une demande de plus autorités sorcières; d'être recueillie par un homme au nom prestigieux et qu'il lui accorde autant d'importance, de temps... enfin qu'il prenne soin d'elle comme si elle était sa propre progéniture. Dolores Ombrage; ce nom ne lui était pas inconnu, elle n'avait jamais rencontré cette femme de visu mais l'avait vu à de très nombreuses reprises dans la gazette. Au premier coup d'œil, elle s'en était méfiée, et les propos qu'elle tenait dans le journal n'était pas vraiment là pour arranger la situation. Heureusement que lors de son entretien seul Mr Rogue avait été présent, dans le cas contraire, il ne se serait très certainement pas déroulé aussi bien et leur rencontre ne lui aurait pas laissé ce goût de reviens-y. Oui, elle avait envie de le revoir ! Et en dehors du milieu professionnel si cela était possible. La jeune professeure avait envie de le découvrir réellement et totalement, quelque chose dans son regard l'intriguait et son corps laissait paraître des signes certains d'intérêts envers lui. Pour quelles raisons ? Cela elle l'ignorait encore. Bien évidemment, elle ne tiendrait pas ce genre de propos devant d'autres personnes. D'une part parce qu'ils venaient tout juste de se rencontrer et qu'il semblait peu apprécié par beaucoup, d'autre part parce qu'elle ne parlait que très peu de sa vie privée et préférait garder le secret sur ses ressentiments pour le moment. Tout allait si vite depuis qu'elle avait posé ses valises en Angleterre, elle avait également l'impression de vivre à la fois dans le passé et le présent... c'était quelque chose de très étrange. Plongée un bref moment dans ses pensées, la jeune femme jouait avec les pages du journal sans dire mots, son regard fixé sur le jeu qu'elles avaient entamé pour dissimuler leur conversation avant de prendre une gorgée de bière-au-beurre et rétorqua à nouveau sur une discussion plus amicale :

- Elle est vraiment succulente cette boisson mais elle doit vite tourner la tête si l'on en consomme trop... ou par un temps trop maussade. Ce genre de mésaventures a dû vous arriver non ?

Nymphadora esquissa un léger sourire portant son attention sur la boisson :

- Oh oui, la bière au beurre est la boisson favorite des sorciers à Pré-Au-Lard. Elle est souvent très commandée par les clients. Il faut dire qu'elle a un petit arrière-goût très agréable, mais en effet, il ne faut pas en abuser. Je me souviens de ces fêtes, lorsque j'étais étudiante à Poudlard... Personnellement, je préfère le rhum de groseille. Plus de goût, à mon avis.

Le rhum de groseille, Sarah en avait déjà bu mais elle préférait étrangement le rhum martiniquais des moldus où ses dérivés... surtout en cocktails, ils sont si merveilleux. Elle évita bien évidemment d'en parler et puis cette autre conversation servait surtout à marquer l'autre, pas la peine d'en faire des tonnes. Cela deviendrait trop flagrant ! Sarah se pencha légèrement vers Tonk chuchotant de nouveau quelques paroles plus sensibles concernant Poudlard et Dumbledore auxquelles la jeune métamorphomage ne sembla pas insensible et rétorqua du même ton faisant mine de jouer aux mots croisés :

- Je suis désolée de l'apprendre... Je ne savais pas que vous connaissiez Dumbledore. Je vous comprends. Il était apprécié de beaucoup de monde, ici, et sa mort a causé un choc à la population entière. Il a aidé énormément de gens et d'élèves, y compris moi. Mais, s'il-vous-plaît...

Tonk marqua une pause avant de plonger son regard dans celui de la jeune professeure :

-  Ne lisez jamais, au grand jamais la gazette de Rita. Ce ne sont que purs mensonges et idioties dont elle est capable. Dans les autres articles, elle a humilié bien des sorciers pour se faire de l'argent. Le pire, c'est que les gens la croient. Elle a écrit de choses... horribles sur Dumbledore, qu'il ne vaut mieux pas lire. Vous n'êtes pas d'ici; je préfère vous prévenir. Ne laissez pas le venin de Rita vous envahir la cervelle.

Malheureusement pour Tonk, Sarah lisait régulièrement la gazette de Rita, et ce depuis des années, elle avait appris à se faire son propre opinion sur les choses et les gens, et ce n'était pas prêt de changer. S'interdire de faire ou de lire quelque chose parce qu'on lui conseillait, n'était pas chose possible pour elle. Elle préféra ne rien dire du fond de sa pensée pour le moment, elle attendait de mieux connaître Nymphadora avant de se dévoiler plus grandement. Sarah regarda alors son verre qu'elle venait de vider et reprit la parole sur un sujet plus sérieux :

- J'ai surpris à plusieurs reprises Léo et Albus parlant de l'Ordre du Phénix mais à chaque fois que je cherchais à aborder le sujet avec mon grand père, il changeait de sujet ou me disait que je ferais de mieux de ne pas me préoccuper de ce genre de choses. Je crois qu'il a dû perdre les autres membres de sa famille dans une guerre similaire... et il avait probablement peur que je subisse le même sort.

Après ce bref échange politique hasardeux dissimulé par des petits rires et des faux amusements, Sarah paya l'addition, rangea son journal dans son sac et se leva :

- Je pense que nous ferions mieux de faire plus ample connaissance, de partager des moments plus amicaux avant de nous enrôler dans des questions trop politiques...

Les deux jeunes femmes sortirent du pub l'une après l'autre, Sarah attendit brièvement Tonk le temps d'apercevoir Severus Rogue qui se dirigeait vers le pub d'un bon pas. Les cheveux de la métamorphomage prirent une nouvelle couleur, ce qui attira son attention, Nymphadora prit l'air un instant avant de rétorquer sans avoir repéré Severus à priori :

- Allez, je vous invite chez moi. À cette heure-là, mes parents travaillent encore et ils ne seront pas rentrés de si tôt. Je vous y emmène ?

La jeune professeur acquiesça et retrouva rapidement emporter par transplanage face à la demeure des Tonks, elle n'aimait pas réellement ce genre de transport, elle porta la main à son ventre et se retourna rapidement vers l'étang se pliant légèrement tout en closant les yeux brièvement. Sarah posa son autre main contre un arbre se laissant doucement descendre au sol avant d'entamer une respiration forcée pour s'apaiser puis porta ses prunelles sur son interlocutrice :

- Je suis navrée, j'aurai dû vous prévenir que je supporte mal ce genre de transport... Surtout après avoir bu ou mangé. Je suis plus accoutumée aux transports moldus pour dire vrai.

La sorcière farfouilla dans son sac pendant un certain moment dévirant de droite à gauche les nombreuses choses qui peuplaient son sac : cartes de fidélités, gloss, agenda, élastiques à cheveu, pince à épiler... avant de sortir d'une pochette dissimulée dans la paroi une demi-tablette de chocolat.

- Ah ! Je savais bien qu'il m'en restait !

Elle renfourna tout dans son sac avant d'ouvrir délicatement l'emballage soigneusement fermé, cassa deux carrés et les croqua doucement profitant du goût enivrant du chocolat avant de referme de la même façon le papier et de le remettre en place rapidement puis elle se leva observant la maison plus en détail. La demeure des Tonks ne ressemblait en rien à ce qu'elle avait connu dans le sud de la France durant la majorité de son existence, elle n'avait rien à voir non plus avec les maisons qu'elle avait pu croiser durant ses nombreux voyages et pourtant elle lui semblait un tantinet familière. Sans nul doute quelque chose de ce passé qui avait disparu de son esprit mais elle n'en toucha pas un mot préférant suivre son hôte.



©Codage by Mr. Chaotik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 374

Carte du Personnage
Baguette : Bois de laurier, ventricule de dragon, 25,75 centimètres, relativement flexible
Fonction / Année d'Etude: Auror
Sang : Sang-mêlée

MessageSujet: Re: Rencontre prometteuse ? [PV Nymphadora Tonks]   Sam 25 Juil - 22:50


   
   

   


   
Rencontre Prometteuse ?
feat SARAH DALVERNY


   


   
Après avoir transplané, je ne m'étais pas du tout attendu à voir la professeure de Poudlard se tenir le ventre en grimaçant pour se pencher vers l'étang près de chez moi. A vrai dire, je n'avais jamais vu une sorcière adulte avoir le mal du transplanage.  

« Je suis navrée, j'aurai dû vous prévenir que je supporte mal ce genre de transport... Surtout après avoir bu ou mangé. Je suis plus accoutumée aux transports moldus pour dire vrai. »

Et elle s'excusait ! Portant ma main à ma bouche, je me précipitai vers elle en lui touchant l'épaule.

« Ne vous excusez pas, j'aurais dû me renseigner. Pour tout avouer, c'est la première fois que je vois une sorcière aussi mal en point après avoir transplané. »

Je reculai de quelques pas, histoire de la laisser respirer et remettre les pieds sur terre. Je la vis fouiller dans son sac à la recherche de quelque chose, ce quelque chose qu'elle sembla trouver.

« Ah ! Je savais bien qu'il m'en restait ! »

Elle fourra alors deux carrés de chocolat dans sa bouche et sembla profiter de ce doux instant, avant de se tourner vers ma demeure, en l'observant d'un air intrigué. Après m'être assurée qu'elle allait mieux, je me tournais à mon tour pour faire face au bâtiment, et avançait jusqu'au petit portillon. Mes parents et moi avions entouré la maison de sorts protecteur. Avec les récents événements, le fou était celui qui n'en n'avait pas. Surtout pour notre famille, dont deux membres travaillaient au Ministère. Par ailleurs, nous soupçonnions fortement une infiltration des Mangemorts au sein du Ministère de la Magie. Le Ministre ne voulait pas se l'avouer ; il était toujours aussi chamboulé par ce qui s'était passé, comme que tout le monde. Il avait mit en doute la parole de Dumbledore et il le regrettait à présent très fort.

Je levai alors les écrans de protection à l'aide de simples sortilèges informulés et pris la parole sans me tourner vers mon interlocutrice.

« A mon souvenir, nous avons toujours habité dans cette maison. Elle était abandonnée lorsque mes parents l'ont trouvé. Ils ont décidé d'y installer leur foyer, peut après ma naissance, sûrement pour avoir du calme loin de tout. »

Je me retournai vers elle avec le sourire dont j'étais capable, un sourire ensoleillant, un peu espiègle. Je ne voulais surtout pas dire qu'ils avaient aussi choisi d'emménager ici aussi pour me protéger des autres enfants, à la foi moldus et sorciers, à cause de mon don de Métamorphomage. Avant Poudlard donc, ma vie se résumait à la solitude quotidienne. Mais ça, hors de question que quelqu'un ne l'apprenne. Seul Charlie Weasley était au courant.

« Pouvez-vous avancer jusqu'au perron, j'ai... quelque chose à finir. »

Je la regardai le faire et la suivis mais me retourna pour remettre en place les sortilèges de protection. On ne savait jamais. Même si une part de moi faisait confiance à Sarah, elle pouvait toujours faire parti des Mangemorts.

« Protego Horribilis... Protego totalum... Assurdiato... »

Je continuais jusqu'à ce que la maison soit correctement protégée. Rien ne devait passer à la trappe, même le plus infime des sortilèges soit-il. Satisfaite, je rejoignis Sarah, ouvris la porte d'un coup de baguette, et l'invita à entrer. Je la suivis, posa ma veste sur le porte-manteau à l'entrée et lui fit signe de me suivre pour aller dans le salon.

« Asseyez-vous, je vous en prie. Voilà longtemps que cette demeure n'a pas eu d'invités. »


Je m'assis dans le fauteuil en face d'elle et, poliment, lui proposai quelque chose à boire. J'attendis sa réponse et entama la conversation.

« Alors dîtes-moi. Qu'est-ce qui vous a amené à quitter la France pour venir enseigner à Poudlard ? »
   

   © Jawilsia sur Never Utopia

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1137
Localisation : Poudlard

Carte du Personnage
Baguette : : 24,5 cm bois de vigne et crin de licorne, assez flexible
Fonction / Année d'Etude: : Professeur de soins aux créatures magiques / Directrice de Gryffondor / Ecrivains d'encyclopédies créatures magiques...)
Sang : sang-mêlé

MessageSujet: Re: Rencontre prometteuse ? [PV Nymphadora Tonks]   Jeu 30 Juil - 22:27







Rencontre prometteuse ?

Feat. Nymphadora Tonks







Il est vrai que dans le monde des sorciers, très peu avaient le mal du "transplanage", très peu utilisaient également les moyens de locomotion moldus; à moins d'y être contraints et forcés, ils trouvaient cela très primitifs, lents et ennuyeux. Sarah avait longtemps vécu au contact des moldus, cela laissait de profondes traces en elle, et des habitudes plus ou moins communes pour une sorcière; quelque part elle se plaisait aussi à cultiver cette différence. Que cela déplaise à certains, ne lui faisait ni chaud, ni froid pour dire vrai. Cela faisait longtemps qu'elle avait appris à laisser les critiques et les avis des autres passer leur chemin; du moins en façade.
Quand au chocolat... un petit pêché mignon qui la suit depuis sa plus tendre enfance et qui se fond relativement bien dans les parties rebondissantes de son corps voluptueux. Qu'il soit noir, au lait, blanc, moldu ou sorcier; avec du riz soufflé, des noisettes, de la myrtille... ou encore de la guimauve; la jeune femme le savoure avidement à chaque carré et en a toujours une petite réserve planqué sur elle; la plupart du temps dans son sac à main ou dans une grande poche dissimulé dans sa robe de sorcier.
Après ce bref mais intense moment de réconfort, Sarah se releva observant la maison des Tonks dans son ensemble puis avança aux côtés de Nymphadora jusqu'au portillon. Elles s'y arrêtent toutes deux le temps que la propriétaire des lieux neutralisent quelques barrières de protections. La blondinette les avait remarqué à la minute où elles avaient commencé à se déplacer vers la demeure; elles avaient elles aussi quelque chose de très communs et familiers. Et même si elle ne se rappelait pas les avoir vu de ses propres yeux, elle en avait entendu parlé par son grand père d'adoption lorsqu'il lui avait expliqué son passé plus en détail, et quelques cours à Beauxbâtons lui avaient permis d'en voir de plus près et de les analyses sous tous les angles. Nymphadora les ôta rapidement; utilisant visiblement quelques sortilèges informulés; la professeure préféra détourner le regard scrutant avec plus d'attention les alentours, préférant ne pas lire sur le bout de ses lèvres ou deviner les barrières qui protégeaient leur demeure. C'est le genre de chose qu'elle préfère ne pas savoir, sait-on jamais ce qui peut vous arriver dans l'avenir... Et son diction favori "Ne fait pas à autrui, ce que tu n'aimerai pas que l'on te fasse", s'applique également parfaitement à la situation. Il y a certaines choses qui sont faites pour demeurer secrètes. Les écrans levés, la jeune femme aux cheveux roses prit alors la parole sans se retourner :

- A mon souvenir, nous avons toujours habité dans cette maison. Elle était abandonnée lorsque mes parents l'ont trouvé. Ils ont décidé d'y installer leur foyer, peu après ma naissance, sûrement pour avoir du calme loin de tout.

Sarah écoutait attentivement son interlocutrice sans rétorquer, préférant toujours se faire discrète et observer aux premiers abords. Puis Tonks se retourna vers elle, affichant un large sourire espiègle; comme celui d'un enfant préparant un mauvais coup; la blondinette ne pût s'empêcher de lui rendre son sourire. A cet instant, si une personne les observait, il aurait sans nul doute pensé qu'elles préparaient un mauvais coup ensemble.

- Pouvez-vous avancer jusqu'au perron, j'ai... quelque chose à finir.

Elle s'exécuta sans lui demander plus d'explications, elle n'avait aucune raison d'être sur ses gardes; cette jeune femme n'avait aucunes raisons de lui vouloir le moindre mal. Où peut-être était-elle un peu trop naïve par moment ? Sans nul doute un peu des deux. Son côté enfantin ne lui apportait pas que de bons atouts. Visiblement, Nymphadora ne lui accordait pas la même confiance aveugle, elle referma les barrières de protections derrière elles. Néanmoins, Sarah ne lui en voulait pas le moins du monde; elle comprenait tout à fait sa réaction et attendit patiemment qu'elle la rejoigne, elle ouvrit la porte d'un coup de baguette et l'invita à entrer. Une fois le pas de la porte passée, elle déposa son caraco sur le porte manteau à côté de celui de son hôte, déposa son sac devant puis la suivit jusqu'au salon souriante, son regard divaguant d'un coin à l'autre de la pièce.

- Asseyez-vous, je vous en prie. Voilà longtemps que cette demeure n'a pas eu d'invités.

La jeune professeure alla s'asseoir dans un fauteuil aux côtés d'une imposante cheminée; à croire que tous les sorciers appréciaient ce genre de décor par ici; tut en rétorquant :

- Je vous remercie ! Elle n'accueille que des VIP alors. Je suis heureuse d'en faire partie.

Elle n'aimait pas les ambiances pesantes et les ressentiments de complots ambiants alors elle se prenait à faire de petite remarques rigolotes pour détendre l'atmosphère. Son hôte sembla bien le prendre et lui demanda ce qu'elle désirait boire. Elle lui rétorqua gardant son entrain et son sourire :

- La même chose que vous mais pas trop sucré de préférence.

Puis Tonks entama sur une discussion de nouveau plus sérieuse; après tout elles étaient venu ici pour être éloignées des oreilles indiscrètes.

- Alors dîtes-moi. Qu'est-ce qui vous a amené à quitter la France pour venir enseigner à Poudlard ?

Devait-elle lui dire toute la vérité ? Etait-elle une personne en qui l'on pouvait réellement avoir confiance ? Sarah se tut pendant un certain temps, buvant son thé avec délectation tout en méditant avant de reposer sa tasse dans la soucoupe puis répondit sur un ton sérieux :

- Et bien, je dirai que la mort de Dumbledore a été le facteur déclenchant de tout cela. Je veux voir de mes propres yeux ce qui se trame ici, j'ai envie de comprendre les pourquoi, les comment... enfin les tenants et les aboutissants. Surtout j'ai envie de me sentir utile, et d'éviter que de telles choses se reproduisent. Après je ne me sens pas assez au fait... et pas en droit de juger qui que ce soit.

Elle marqua une pause reprenant un peu de thé à la menthe, croqua dans son petit carré de chocolat noir intense que son hôte lu avait donné en complément puis reprit :

- Je me suis dis que devenir professeur à Poudlard était un bon moyen pour moi d'observer réellement ce qui s'y déroulait, de mieux cerner les choses mais aussi que cela allait de paire avec les nombreux voyages que j'ai déjà réalisé auparavant. Cela me donne aussi l'opportunité de partager les connaissances que j'ai acquise avec de jeunes sorciers en soif d'apprentissage. Quand à savoir si cette carrière m'ira réellement ? Si je suis réellement faite pour ce job ? Je me dis que c'est en faisant que l'on peut vraiment se rendre compte de ce qui est fait, ou non pour nous. Qu'en pensez-vous ?


Elle n'ajouta pas que depuis son arrivée ici, beaucoup de choses lui étaient familières, et avaient déclenchées en elle une envie de reconquérir son passé. Chose qu'elle avait toujours préféré laisser loin de son esprit auparavant.



©Codage by Mr. Chaotik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 374

Carte du Personnage
Baguette : Bois de laurier, ventricule de dragon, 25,75 centimètres, relativement flexible
Fonction / Année d'Etude: Auror
Sang : Sang-mêlée

MessageSujet: Re: Rencontre prometteuse ? [PV Nymphadora Tonks]   Lun 3 Aoû - 14:47


   
   

   


   
Rencontre Prometteuse ?
feat SARAH DALVERNY


   


« Je vous remercie ! Elle n'accueille que des VIP alors. Je suis heureuse d'en faire partie. »

J'émis un petit rire. Sa remarque était vraie. Ici n'entraient que ceux en qui j'avais confiance. Malgré ma méfiance envers Sarah - peut-être jouait-elle très bien son jeu - je sentais en elle une grande part de sincérité. Et aussi, une pointe de trouble dont je ne savais la provenance.

« Il est vrai que ma famille et moi ne faisons entrer que les personnes en qui nous avons confiance. Je suis désolée si je me suis montrée un peu distante tout à l'heure, mais en ces temps... Disons, sombres, je préfère rester vigilante. Mon ancien mentor, Alastor Maugrey - je ne sais pas si vous avez entendu parler de lui - m'a toujours dit « Vigilance constante ! », et depuis, son conseil m'a toujours bien servi. »

Je lui demandai ensuite si elle voulait boire quelque chose.

« La même chose que vous mais pas trop sucré de préférence. »

En acquiescant, je partis dans la cuisine. Je sortis un plateau en bois, deux tasses, une théière encore brûlante, du thé vert, des petites cuillères, et bien sûr, un carré de chocolat pour mon invité. Je retournai dans le salon avec le tout et lui servit la boisson. De la vapeur d'eau s'échappait de la tasse, nous livrant le parfum de l'arôme naturel.

« Alors dîtes-moi. Qu'est-ce qui vous a amené à quitter la France pour venir enseigner à Poudlard ? »

Mon interlocutrice sembla hésiter, comme si elle ne savait pas s'il fallait tout me dire ou pas. A force d'interroger des coupables dans leur cellule, je connaissais pertinemment ce regard.

« Et bien, je dirai que la mort de Dumbledore a été le facteur déclenchant de tout cela. Je veux voir de mes propres yeux ce qui se trame ici, j'ai envie de comprendre les pourquoi, les comment... enfin les tenants et les aboutissants. Surtout j'ai envie de me sentir utile, et d'éviter que de telles choses se reproduisent. Après je ne me sens pas assez au fait... et pas en droit de juger qui que ce soit. »

Sarah s'interrompit quelques secondes, le temps de prendre une gorgée de thé et un morceau de chocolat.

« Je me suis dis que devenir professeur à Poudlard était un bon moyen pour moi d'observer réellement ce qui s'y déroulait, de mieux cerner les choses mais aussi que cela allait de paire avec les nombreux voyages que j'ai déjà réalisé auparavant. Cela me donne aussi l'opportunité de partager les connaissances que j'ai acquise avec de jeunes sorciers en soif d'apprentissage. Quand à savoir si cette carrière m'ira réellement ? Si je suis réellement faite pour ce job ? Je me dis que c'est en faisant que l'on peut vraiment se rendre compte de ce qui est fait, ou non pour nous. Qu'en pensez-vous ? »

D'une traite, je but la totalité de ma tasse. Fort heureusement, je ne m'en était pas beaucoup mis, car avec le peu que j'avais avalé, je m'étais brûlée la langue. Avec un long soupir, je me levai et fit face à la fenêtre. Au loin, on pouvait voir une des tourelles de Poudlard. Qui sait ce qui se tramait à l'intérieur ? J'aurais bien aimé le savoir. Nous avions bien un infiltré parmi l'équipe des professeurs, le professeur Chourave, mais elle était étroitement surveillée par la direction. Nous avions donc très peu d'informations sur le nouveau fonctionnement là-bas, et encore, elles n'étaient pas très claires.

« Vous avez bien fait, lui répondis-je. Peut-être, qu'en effet, ce métier n'est pas fait pour vous, mais peut-être qu'il l'est. Je sens en vous une bonne pédagogie, et je suis grandement soulagée pour les élèves. Quant à la raison pour laquelle vous êtes venue... »

Je fis volte-face et la regardai d'un air triste. Si seulement elle savait qui était réellement son directeur... Il fallait qu'elle soit au courant, qu'elle me croie ou non. Cela pouvait toujours faire une alliée de plus.

« De nombreuses questions se posent à propos de la mort Dumbledore, je suppose que vous le savez. Qui l'a tué, et pourquoi ? C'était un sorcier extrêmement doué et respecté de tous. Il a aidé de nombreux élèves à se sentir mieux, et si j'en suis là aujourd'hui, c'est bien grâce à lui. Sans cet homme, Poudlard n'est plus ce qu'elle était : une école prestigieuse d'une grande renommée, avec le plus grand sorcier de tous les temps à la direction. Il ne privilégiait pas les Sang-Purs, sous prétexte qu'ils venaient d'une famille noble. Le monde sorcier a perdu un grand homme, et celui qui l'a tué paiera. »

Je parlais avec force et conviction. Je voulais me faire entendre mais surtout, je voulais lui faire entendre le vrai de l'histoire.

« A présent, je voudrais vous parler de Severus. Oui, le grand Severus Rogue, directeur de Serpentard et de Poudlard, ajoutai-je avec ironie. Que sait-on vraiment de lui ? Ses yeux sont impénétrables, il porte un masque froid en permanence et il idéalise sa Maison. Peut-être que vous l'appréciez, peut-être que non, mais je vais vous dire une chose qui risque de vous choquer. »

Je m'assis sans bruit, ferma les paupières un instant en soupirant, et regarda Sarah droit dans les yeux.

« Severus est un Mangemort. C'est lui, qui a tué Dumbledore. »

   © Jawilsia sur Never Utopia

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1137
Localisation : Poudlard

Carte du Personnage
Baguette : : 24,5 cm bois de vigne et crin de licorne, assez flexible
Fonction / Année d'Etude: : Professeur de soins aux créatures magiques / Directrice de Gryffondor / Ecrivains d'encyclopédies créatures magiques...)
Sang : sang-mêlé

MessageSujet: Re: Rencontre prometteuse ? [PV Nymphadora Tonks]   Lun 3 Aoû - 17:48







Rencontre prometteuse ?

Feat. Nymphadora Tonks







Miss Dalverny était une personne qui ne pouvait dissimulé aisément ses ressentiments, comme ses sentiments; restant elle-même quoi qu'il arrive. Non pas qu'elle n'avait jamais menti de sa vie, mais elle ne maitrisait pas cet art; la sincérité était pour elle comme une seconde peau dont elle n'arrivait pas à se défaire. Bonne ou mauvaise chose ? A vous d'en juger ! Ce qui ne l'empêche pas de pouvoir détourner les choses en omettant des éléments, sans pour autant devoir mentir.Ce côté brut et naturel se remarque aussi par son apparence retraçant totalement son caractère et son humeur, son maquillage la plupart du temps très léger et naturel, peu se révéler très poussé et original dans ses moments de grandes euphories. Aujourd'hui, la jeune femme était dans un jour coutumier, elle était donc vêtu tout naturellement.

Après sa petite boutade sur les invités VIP de la famille Tonks, auquel son interlocutrice rétorqua riant légèrement avec elle :

- Il est vrai que ma famille et moi ne faisons entrer que les personnes en qui nous avons confiance. Je suis désolée si je me suis montrée un peu distante tout à l'heure, mais en ces temps... Disons, sombres, je préfère rester vigilante. Mon ancien mentor, Alastor Maugrey - je ne sais pas si vous avez entendu parler de lui - m'a toujours dit « Vigilance constante ! », et depuis, son conseil m'a toujours bien servi.

Ces paroles parurent tout à fait censées à la jeune professeure qui acquiesça légèrement de la tête avant de répondre à son interrogation sur la boisson qu'elle désirait consommer. Son hôte revint peu de temps après avec un plateau sur lequel était diposé deux tasses de thé dont l'une avec un petit carré de chocolat; une délicate attention qui la toucha et la conforta un peu plus dans son choix d'avoir accepté de suivre la demoiselle dans sa demeure.
Puis vint le retour à une discussion plus sérieuse; en quelque sorte la suite de celle entamée aux trois balais quelques instants plus tôt; Nymphadora lui posa l'une des questions fatidiques auquelle elle-même avait par moment du mal à connaître la réponse :

- Alors dîtes-moi. Qu'est-ce qui vous a amené à quitter la France pour venir enseigner à Poudlard ?

Sarah hésita un moment avant de prendre la parole, pesant ces mots; la jeune femme ayant déjà eu des soucis à cause de ses dévoilements trop spontanés, son caractère n'avait pas que des avantages.

- Et bien, je dirai que la mort de Dumbledore a été le facteur déclenchant de tout cela. Je veux voir de mes propres yeux ce qui se trame ici, j'ai envie de comprendre les pourquoi, les comment... enfin les tenants et les aboutissants. Surtout j'ai envie de me sentir utile, et d'éviter que de telles choses se reproduisent. Après je ne me sens pas assez au fait... et pas en droit de juger qui que ce soit.

Pour dire vrai, elle n'avait pas réfléchie à l'éventualité que Tonks puisse être quelqu'un capable de décrypter chacun de ses gestes mais il était à présent trop tard pour s'en soucier. Et puis, à quoi bon cela servirait-il ? Elle n'avait dissimulé rien de bien méchant, juste sa vie privée. Elle s'interrompit quelques secondes plongée un instant dans les méandres de ses pensées avant de reprendre :

- Je me suis dis que devenir professeur à Poudlard était un bon moyen pour moi d'observer réellement ce qui s'y déroulait, de mieux cerner les choses mais aussi que cela allait de paire avec les nombreux voyages que j'ai déjà réalisé auparavant. Cela me donne aussi l'opportunité de partager les connaissances que j'ai acquise avec de jeunes sorciers en soif d'apprentissage. Quand à savoir si cette carrière m'ira réellement ? Si je suis réellement faite pour ce job ? Je me dis que c'est en faisant que l'on peut vraiment se rendre compte de ce qui est fait, ou non pour nous. Qu'en pensez-vous ?

Elle ne sut pas de suite ce que son interlocutrice pensait de sa réponse mais elle eut un moment de doute profond, la voyant boire sa tasse d'une traite alors que le thé était encore brulant, puis elle se leva soudainement avec un long soupir allant face à la fenêtre observer l'extérieur comme si elle aussi souhaiter peser ses mots avant de les prononcer. Ou bien peut-être allait-elle soudainement se retourner sur elle baguette en main, prête à la tuer ? Dans cette éventualité, Sarah déposa sa tasse doucement sur la petite table jouxtant son fauteuil avant de se lever d'un trait et s'avançant de quelques pas félins vers la fenêtre, elle s'apaisa percevant les tours de Poudlard au loin, abaissa brièvement son regard au sol souriante puis redressa son visage aux premières paroles de Nymphadora :

- Vous avez bien fait ! Peut-être, qu'en effet, ce métier n'est pas fait pour vous, mais peut-être qu'il l'est. Je sens en vous une bonne pédagogie, et je suis grandement soulagée pour les élèves. Quant à la raison pour laquelle vous êtes venue...

La membre de l'ordre fit volte face et l'observa d'un air triste, la jeune professeure ressentit une profonde détresse dans son regard qui amoindrit son sourire et lui ampli la tête d'interrogations. Nymphadora rétorqua à nouveau, cette fois-ci elle semblait forte et pleines de convictions; ce qui fit reculer la blondinette de quelques pas, préférant rester toujours dans sa position neutre. Elle avait besoin d'analyser avec plus de recul tout les éléments que l'on portait à sa connaissance mais l'écouta avec le plus grand intérêt.

- De nombreuses questions se posent à propos de la mort Dumbledore, je suppose que vous le savez. Qui l'a tué, et pourquoi ? C'était un sorcier extrêmement doué et respecté de tous. Il a aidé de nombreux élèves à se sentir mieux, et si j'en suis là aujourd'hui, c'est bien grâce à lui. Sans cet homme, Poudlard n'est plus ce qu'elle était : une école prestigieuse d'une grande renommée, avec le plus grand sorcier de tous les temps à la direction. Il ne privilégiait pas les Sang-Purs, sous prétexte qu'ils venaient d'une famille noble. Le monde sorcier a perdu un grand homme, et celui qui l'a tué paiera.

Son interlocutrice marqua une pause brève puis reprit sur le même ton :

- A  présent, je voudrais vous parler de Severus. Oui, le grand Severus Rogue, directeur de Serpentard et de Poudlard, ajoutai-je avec ironie. Que sait-on vraiment de lui ? Ses yeux sont impénétrables, il porte un masque froid en permanence et il idéalise sa Maison. Peut-être que vous l'appréciez, peut-être que non, mais je vais vous dire une chose qui risque de vous choquer.

Dumbledore était certes un sorcier aimé, respecté et l'un des plus doués que ce monde est connu mais qui pouvait prétendre le connaître réellement ? N'avait-il pas des vices cachés ? Etait-il totalement honnête avec les autres ? Ne les envoyait-il pas au bûché pour protéger "son" idéal ? Cet idéal était-il le bon ? Tant d'interrogations qui trottaient à nouveau dans la petite tête de la blondinette, se bousculaient alors qu'elle buvait littéralement les paroles de son interlocutrice tentant de décrypter à sa manière chaque phrase, chaque mot. Les privilèges des sangs-purs ne lui avaient pas encore sauté aux yeux, venant tout juste d'arrivée, pour le moment rien ne lui semblait anormal à Poudlard. Peut-être cela allait-il changé avec le temps ? Encore plongée dans ses pensées où les interrogations, les affirmations et les images se mélangeaient en un chahut bahut monumental, la dernière phrase de Tonks raisonna comme une bombe :

- Severus est un Mangemort. C'est lui, qui a tué Dumbledore.

Que Severus soit un mangemort n'était pas une nouvelle pour elle, il lui avait dit très clairement lui-même de vivre voix alors qu'ils prenaient un remontant dans son bureau durant sa découverte de Poudlard aux côtés du directeur. Mais le fait qu'il est assassiné Dumbledore en était une... La jeune femme recula vivement à cette annonce cherchant le fauteuil de sa main gauche, gardant son regard apeuré fixé dans celui de la métamorphomage. Quand elle le trouva enfin, elle s'y laissa tomber comme une pierre, porta son regard au sol encore bousculée. Cet homme pour qui elle ressentait d'étranges sentiments seraient celui qui aurait assassiné l'un des plus grands sorciers de ce siècle... un assassinat lâche à ce qu'en disait les journaux puisqu'Albus était faible et en position de faiblesse à priori. Cet article avait toujours étonné la jeune femme qui l'avait lu et relu, s'il y avait bien une chose que Dumbledore n'était pas c'était "faible". De son côté, il lui avait toujours semblé étrange qu'il décède de cette façon... elle avait même songé à un moment à un mensonge éhonté ! Voir à une mauvaise blague ! Ou bien encore que cela avait été monté de toute pièces par lui-même ! A ce que lui en avait toujours dis son mentor "Le jour où Albus nous quittera, c'est qu'il l'aura décidé et qu'il saura ce monde entre de bonnes mains.". Se pourrait-il que Léo se soit trompé ? Et que quelqu'un est réellement assassiné l'ancien directeur de Poudlard... Pourquoi ce quelqu'un devait-il être Severus ! Sarah se redressa, se renfrogna, bût le reste de sa tasse de thé sans prendre la peine de le mélanger à nouveau, ce qui fit que les dernières gorgées furent assez amères avant de rétorquer d'un trait sans sourire reportant son regard inquisiteur dans celui de Nymphaora :

- Quelles preuves avez-vous pour l'incriminer ainsi ? Qu'il fasse partit d'un groupe opposé au votre, et que cela ne vous plaise pas, je peux tout à fait le concevoir. Mais accuser quelqu'un d'homicide... surtout de l'assassinat d'un si grand sorcier, dont la mort était décrite comme "facilité" me paraît très étrange. Je suis navrée mais il en faudra beaucoup plus pour me convaincre.

Elle marqua une courte pause durant laquelle elle reposa violement sa tasse sur la petite table sans s'en rendre compte puis reprit :

- N'êtes-vous pas aveuglé par votre haine envers Severus, pour rechercher la réelle cause de la mort de Dumbledore et son véritable assassin qui se dissimule derrière tout cela ?

La blondinette porta son regard devenu sombre au sol puis se dirigea vers la fenêtre dans un profond soupir. Pourquoi se sentait-elle obligé de le défendre ? Elle ne lui devait pas grand chose après tout... Etait-ce, ce qu'elle ressentait en repensant à leur entrevue où ils avaient échangé divers œillades, ses frissons qu'elle avait ressenti, le son de sa voix qui résonnait encore à ses oreilles comme un doux parfum... Il n'y avait pas seulement ça, elle trouvait cela tout bonnement injuste d'accuser quelqu'un de la sorte; elle détestait toute forme d'injustice par dessus tout. Tonkas avait intérêt d'avoir de solides arguments et des preuves infaillibles pour défendre sa thèse. Si tel n'était pas le cas, la jeune professeure ne lui en tiendrait pas rigueur mais elle apprendrait sûrement à se tenir plus à l'écart d'elle. Du moins le temps de faire elle-même sa petite enquête de son côté. Puisque même si la membre de l'ordre n'avait aucunes preuves à lui fournir, Sarah n'était pas du genre à enterrer ce genre de choses, elle avait été piquée au vif et cela resterait gravé en elle jusqu'à ce qu'elle sache la vérité. Peu importe l'issu de cet entretien, l'ordre du Phénix venait de marquer un point dans tous les cas. Après un long moment de silence pesant entre les deux jeunes femmes, Sarah reprit de plus bel sur un ton plu posé :

- Vous savez, je suis venu ici pour comprendre la mort de Dumbledore... Enfin tout cela me semble vraiment très étrange ! Parfois je me suis même demandé s'il n'avait organisé lui-même son décès... Néanmoins, je ne pense pas qu'il avait prévu ce chaos. Après comme dans toute guerre, il faut passer par là pour tout reconstruire et retrouver un semblant de paix. Les mains croisées derrière son dos, elle se redressa puis reprit observant toujours Poudlard. Je ne sais pas grand chose de vos conflits; que ce que les médias veulent bien en dire, ce que Léo a accepté de me révéler avant sa mort et les bruits de couloirs rodant par ci, par là. Mais j'ai besoin de me faire mon avis par moi-même de tout cela. Ne prenez pas mal mon refus de boire chacune de vos paroles mais j'ai pour habitude de toujours vérifier la moindre information de mes propres yeux, avec mes petits neurones. J'ai toujours été quelqu'un de neutre, dans tous ce que j'ai entrepris. C'est cela qui fait un bon écrivain, me direz-vous ! Vous me direz aussi que par moment, il faut faire des choix... mais pour le moment, je ne connais pas suffisamment toutes vos mœurs, votre politique, vos clans... Je suis pour l'unité, le partage, l'égalité, le respect de tous et la paix... Si t'elle soit dure à conserver entièrement, en partie elle est toujours négociable.

La jeune professeure se retourna alors vers l'ex-auror, plongea son regard incrédule dans le sien et reprit d'une voix plus calme :

- Je n'ai rien contre votre organisation, ni contre celle de Severus. Vous avez tout deux tués des gens pour défendre vos idéaux. Je ne suis pas là pour vous juger. Je veux comprendre, je veux déceler ce qui fait que vous ne pouvez pas vous entendre, ce qui fait qu'un jour tout a éclaté. Et pour cela, j'ai besoin de partager aussi bien avec les uns, qu'avec les autres. Je ne parle pas de divulguer des informations importantes d'un clan sur l'autre, je ne veux pas être un agent-double. Je sais que de toute façon, personne ne me fait encore réellement confiance ici, et cela est tout à fait normal. J'aimerai juste comprendre...

L'écrivaine n'était pas sûre d'avoir été totalement clair dans son raisonnement et ses explications mais elle avait néanmoins fait du mieux qu'elle pouvait pour faire saisir ses intentions à Tonks. Comment allait-elle réagir à toutes ces révélations ? Qu'allait-elle en penser ? Sarah avait joué carte sur table comme elle avait commencé à le faire avec Severus, avant qu'il ne mette fin à leur conversation pour reprendre la visite du château.



©Codage by Mr. Chaotik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 374

Carte du Personnage
Baguette : Bois de laurier, ventricule de dragon, 25,75 centimètres, relativement flexible
Fonction / Année d'Etude: Auror
Sang : Sang-mêlée

MessageSujet: Re: Rencontre prometteuse ? [PV Nymphadora Tonks]   Mer 5 Aoû - 15:53


   
   

   

Une rencontre prometteuse ?
feat SARAH DALVERNY


   


La nouvelle que je lui annonçai l'ébranla beaucoup plus que ce que je n'avais imaginé. Elle recula, les yeux écarquillés fixés dans les miens, et s'effondra sur le canapé derrière elle. La jeune femme se redressa vivement, et sans un bruit, but le reste de sa tasse avant de me regarder à nouveau droit dans les yeux, sans sourire.

« Quelles preuves avez-vous pour l'incriminer ainsi ? Qu'il fasse partit d'un groupe opposé au votre, et que cela ne vous plaise pas, je peux tout à fait le concevoir. Mais accuser quelqu'un d'homicide... surtout de l'assassinat d'un si grand sorcier, dont la mort était décrite comme "facilité" me paraît très étrange. Je suis navrée mais il en faudra beaucoup plus pour me convaincre. »

Elle posa violemment sa tasse sur la table. Ainsi donc, elle ne me croyait pas. Je la comprenais. Qui ferait confiance à une étrangère qui annonce en plus une chose d'une telle envergure ? Certainement pas elle. Je le voyais dans son regard. Peut-être que Sarah le voulait, mais elle voulait en savoir plus. Une des seules clés était de lui dire ce que je savais. Dont l'Ordre.

« N'êtes-vous pas aveuglé par votre haine envers Severus, pour rechercher la réelle cause de la mort de Dumbledore et son véritable assassin qui se dissimule derrière tout cela ? »

Le véritable assassin ? Mais il était là, son véritable assassin ! Serverus Rogue en personne avait tué Dumbledore de sa propre main, sûrement accompagnés par ses complices. Là, était la Vérité. Malgré mon envie de répliquer, je la laissai finir. Elle posa ses yeux au sol et marcha en direction de la fenêtre en soupirant, les bras croisés derrière le dos. L'espace d'un instant, elle fut plongée dans ses pensées. La professeure semblait... mélancolique. Comme si elle essayait de se consoler avec une image ou une scène vécue.

« Vous savez, je suis venu ici pour comprendre la mort de Dumbledore... Enfin tout cela me semble vraiment très étrange ! Parfois je me suis même demandé s'il n'avait organisé lui-même son décès... Néanmoins, je ne pense pas qu'il avait prévu ce chaos. Après comme dans toute guerre, il faut passer par là pour tout reconstruire et retrouver un semblant de paix. »

Pardon ? Dumbledore, organiser son propre assassinat ? Dans quel intérêt ? Pour laisser Severus prendre la direction et faire régner la terreur au château ? Je ne crois pas. Cet homme avait été d'une grande générosité et avait aidé, tout au long de sa carrière, à la protection de l'école ainsi qu'au bien-être de ses élèves. Il n'aurait pas tout abandonné ainsi. De plus, il avait veillé sur Harry Potter et fait en sorte qu'il n'arrive rien à lui et à ses deux amis. Pour finir, il avait créé l'Ordre du Phénix, par la barbe de Merlin ! Pourquoi aurait-il voulu que nous nous débrouillions tous seuls ?

« Je ne sais pas grand chose de vos conflits; que ce que les médias veulent bien en dire, ce que Léo a accepté de me révéler avant sa mort et les bruits de couloirs rodant par ci, par là. Mais j'ai besoin de me faire mon avis par moi-même de tout cela. Ne prenez pas mal mon refus de boire chacune de vos paroles mais j'ai pour habitude de toujours vérifier la moindre information de mes propres yeux, avec mes petits neurones. J'ai toujours été quelqu'un de neutre, dans tous ce que j'ai entrepris. C'est cela qui fait un bon écrivain, me direz-vous ! Vous me direz aussi que par moment, il faut faire des choix... mais pour le moment, je ne connais pas suffisamment toutes vos mœurs, votre politique, vos clans... Je suis pour l'unité, le partage, l'égalité, le respect de tous et la paix... Si t'elle soit dure à conserver entièrement, en partie elle est toujours négociable. »

Sarah se tourna alors vers moi. Dans ses yeux reflétaient l'incompréhension, l'envie de comprendre. Mais elle semblait aussi perdue dans ses choix.

« Je n'ai rien contre votre organisation, ni contre celle de Severus. Vous avez tout deux tués des gens pour défendre vos idéaux. Je ne suis pas là pour vous juger. Je veux comprendre, je veux déceler ce qui fait que vous ne pouvez pas vous entendre, ce qui fait qu'un jour tout a éclaté. Et pour cela, j'ai besoin de partager aussi bien avec les uns, qu'avec les autres. Je ne parle pas de divulguer des informations importantes d'un clan sur l'autre, je ne veux pas être un agent-double. Je sais que de toute façon, personne ne me fait encore réellement confiance ici, et cela est tout à fait normal. J'aimerai juste comprendre... »

Je la regardai longuement et soupirai. Je n'avais pas le choix. Si mes éléments devaient être convaincants, je devais lui parler de l'Ordre. Je m'excuserai auprès de Minerva plus tard. Je m'assis à mon fauteuil après un rapide coup d’œil aux immenses tours de Poudlard, et lui invitai de faire de même. Une fois qu'elle fut installée, je commençai à parler.  

« Je comprends que cela vous fasse un choc. Je l'ai moi-même été lorsque je l'ai appris. Seulement, Dumbledore n'a pas pu commanditer son assassinat. Pourquoi l'aurait-il fait, dans quel but ? Ce n'est pas lui que Voldemort recherche, c'est Harry. Dumbledore le protégeait, il l'avait pris sous son aile. Pourquoi aurait-il voulu tout abandonner ? Se tuer, ç'aurait été mettre Harry en danger, et ça, il ne le voulait pas.

Maintenant, imaginez. Une première fois, le château se fait attaquer et Dumbledore, enlevé. Quelques heures plus tard, on retrouve son corps sans vie. Après son enterrement, une nouvelle attaque a lieu. Minerva McGonagall se fait gravement blesser et décède suite à cela. Severus et Dolorès prennent alors la direction de Poudlard en faisant régner la discipline et en faisant disparaître la joie et la bonne humeur d'autrefois. Deux personnes pour les idées de Voldemort. De plus, il n'a pas l'air d'être touché par la mort de son ancien directeur. Je trouve que cela joue beaucoup contre lui. »


Je me tus un instant pour qu'elle s'imagine tout ça avant de reprendre.

« Puisque l'on est aux heures de révélations, vous avez droit à une ou deux informations qui risquent de vous surprendre. L'Ordre du Phénix. Vous m'avez dit dans le bar en avoir entendu parler de par votre mentor Leo, et par Dumbledore en personne. Je vais vous en dire un peu plus. L'Ordre a été créé par Albus pour lutter contre les attaques de Voldemort et ses sbires, peu avant la naissance d'Harry Potter. Il a perdu beaucoup de ses membres, notamment les Londubat, deux très grands Aurors devenus fous suite à d'interminables Doloris jetés par Voldemort lui-même. Ils sont en ce moment à l'hôpital Sainte Mangouste d'où ils ne ressortiront sûrement jamais. La mort de Dumbledore a chamboulé l'Ordre, bien plus que le reste. Il était le pilier de l'organisation, sans lui, rien n'était possible.

Ensuite, la mort de Minerva. On aurait dit que le sort s'acharnait sur nous. Nous étions démoralisés. Quelques jours après, McGonagall vint au Quartier Général de l'Ordre. Oui, elle n'est pas morte. Minerva McGonagall est bel et bien en vie, à la tête de l'Ordre. Cela nous semblait le plus évident. Elle est remise de ses blessures mais avec de nombreuses séquelles qu'elle n'oubliera jamais.

Au fil du temps, l'Ordre a recruté de plus en plus de monde. Mais des personnes dignes de confiance, ou du moins, les personnes à qui on pensait faire confiance. Cela fait presque un an qu'Alastor Maugrey m'a fait rentrer dans l'Ordre. Je l'en remercie pour ça et je lui dois beaucoup. Cette qualité, basée sur la confiance, était un des piliers de l'Ordre.

J'avais confiance en Severus, même s'il est un Mangemort. Je l'appréciais beaucoup pour ses talents de sorcier et de potions. Mais il m'a déçu. Cet homme a brisé le fil qui nous réunissait tous sous cette même valeur. Car oui, Severus Rogue faisait également parti de l'Ordre du Phénix. Peut-être qu'il n'est pas le véritable assassin de Dumbledore, mais j'en doute. Depuis cet événement, Severus n'est plus jamais revenu au Quartier Général. En fait, je ne l'ai plus jamais revu depuis l'assassinat de Dumbledore. »

Je fermai les yeux un instant, le temps de reprendre mon souffle, et reprit.

« Peut-être qu'en effet, je suis aveuglée par ma haine envers cet homme. Mais malgré mon appartenance à l'Ordre, je reste avant tout un Auror digne de ce nom, sans vouloir me jeter des fleurs. J'ai eu le plus grand formateur que l'histoire des sorciers n'ai jamais connu - Alastor Maugrey - et il m'a tout appris. Notamment contrôler ses sentiments. Donc non, cette haine ne trouble pas mon jugement. Ce que je pense est très clair, net et précis. Vous avez raison, nous avons tué beaucoup, autant les Mangemorts que l'Ordre. La différence qu'il y a entre eux et nous est simple : nous ne tuons pas pour le plaisir, croyez-moi. Si Dumbledore a créé l'Ordre, c'est que les événements lui obligeaient de le faire. Les Mangemorts tuent, blessent et martyrisent comme ils marchent et respirent. Ils ont été des hommes, autrefois. Aujourd'hui, ce sont des monstres, aveuglés par leur soumission à Voldemort. Vous pouvez vous faire votre propre opinion, je ne peux rien faire pour vous en empêcher. Maintenant, vous saurez la face cachée que les médias et les bruits de couloirs de savent pas. C'est tout ce que j'ai à dire...»

Je me tus, le souffle court. Je ne savais pas ce qu'elle pensait. Ni ce qu'elle prévoyait de répliquer. J'avais juste dit ce qu'avais à dire, et je pensai que c'était suffisant. Maintenant, à voir si j'aavait été suffisamment convaincante pour qu'elle se fasse une autre idée de celle qu'elle avait en ce moment : un Severus innocent.  
   

   © Jawilsia sur Never Utopia

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1137
Localisation : Poudlard

Carte du Personnage
Baguette : : 24,5 cm bois de vigne et crin de licorne, assez flexible
Fonction / Année d'Etude: : Professeur de soins aux créatures magiques / Directrice de Gryffondor / Ecrivains d'encyclopédies créatures magiques...)
Sang : sang-mêlé

MessageSujet: Re: Rencontre prometteuse ? [PV Nymphadora Tonks]   Sam 8 Aoû - 18:49







Rencontre prometteuse ?

Feat. Nymphadora Tonks







En effet, cela l'avait beaucoup chamboulé mais Nymphadora était certainement très loin de s'imaginer ce que Sarah ressentait pour Severus; elle-même ne savait pas encore le décrypter. Ce qu'elle savait néanmoins c'est qu'elle avait horreur de l'injustice; et cela lui paraissait en être une pour le moment, à tord ou à raison. A ses réactions, pour le moins violente, Nymphadora sembla déceler ses suspicions et interrogations, la membre de l'ordre resta de marbre la laissant dire ce qu'elle avait sur le cœur.

Quand au fait que Dumbledore aurait pu organiser sa mort, il pouvait non seulement l'avoir fais pour des raisons de santé parce qu'il n'avait pas envie de se voir diminuer au fur et à mesure; mais aussi parce qu'il sentait Harry et les autres prêts pour l'ultime bataille. Peut-être pensait-il aussi que sa mort aiderait à leur donner plus de gniack et à les faire réagir réellement ? Quand au fait que Severus soit l'agent d'un côté ou de l'autre, cela changeait certes pas mal de choses mais qui pouvait dire quelle organisation est totalement blanche, et l'autre noire ? Beaucoup d'interrogations sans réponses trottinaient en permanence dans son esprit depuis la lecture de cet article sur le décès d'Albus, et aucune n'avait encore trouvé sa réponse.

Après toutes ses rétorquassions remplit d'interrogations et de doutes parsemés de colère, Nymphadora la regarda longuement avant de soupirer, et de reprendre place dans son fauteuil après un rapide coup d'œil en direction de Poudlard. Sarah comprit qu'elle devait l'imiter; les mettant ainsi sur un même pied, c'était important, il ne fallait pas qu'il y est de dominance dans ce genre de discussion; puis elle l'écouta avec attention.

- Je comprends que cela vous fasse un choc. Je l'ai moi-même été lorsque je l'ai appris. Seulement, Dumbledore n'a pas pu commanditer son assassinat. Pourquoi l'aurait-il fait, dans quel but ? Ce n'est pas lui que Voldemort recherche, c'est Harry. Dumbledore le protégeait, il l'avait pris sous son aile. Pourquoi aurait-il voulu tout abandonner ? Se tuer, ç'aurait été mettre Harry en danger, et ça, il ne le voulait pas. Maintenant, imaginez. Une première fois, le château se fait attaquer et Dumbledore, enlevé. Quelques heures plus tard, on retrouve son corps sans vie. Après son enterrement, une nouvelle attaque a lieu. Minerva McGonagall se fait gravement blesser et décède suite à cela. Severus et Dolorès prennent alors la direction de Poudlard en faisant régner la discipline et en faisant disparaître la joie et la bonne humeur d'autrefois. Deux personnes pour les idées de Voldemort. De plus, il n'a pas l'air d'être touché par la mort de son ancien directeur. Je trouve que cela joue beaucoup contre lui.

Harry ? Elle voulait parler du célèbre Harry Potter probablement. Même avec Dumbledore a ses côtés, le jeune sorcier avait toujours été en danger et le serait toujours; quand on a de tels exploits à son actif, on fait toujours des envieux et on attire souvent des personnes malhonnêtes désireuses de vous retourner le cerveau pour mieux vous porter des coups bas par la suite. C'est le genre de choses qu'elle avait également appris dans sa vie; et pas uniquement aux côtés de Léo. Quand au fait que Severus et Dolores soient devenus directeurs de Poudlard... Sarah n'y trouvait aucun inconvénient majeur... il faut dire qu'elles ne les connaissaient pas encore réellement, et même si beaucoup de monde semblaient contre eux, elle ne pouvait pas se résigner à faire le mouton. Sa première impression de Severus était plutôt bonne, voir très bonne. Quand au fait que ce dernier ne soit pas touché par la mort de son ancien compagnon... la jeune professeure avait un doute sur ce fait. Elle avait tout de suite ressenti que le directeur était quelqu'un de très mystérieux et qui savait parfaitement maîtriser ses émotions. Il avait dû avoir, tout comme elle, une enfance des plus difficile. La jeune enseignante inclina légèrement la tête lui indiquant qu'elle était à son écoute et qu'elle pouvait continuer dans sa lancée; elle n'eut pas besoin de prier Nymphadora de le faire, elle était déjà repartie sur sa lancée.

- Puisque l'on est aux heures de révélations, vous avez droit à une ou deux informations qui risquent de vous surprendre. L'Ordre du Phénix. Vous m'avez dit dans le bar en avoir entendu parler de par votre mentor Leo, et par Dumbledore en personne. Je vais vous en dire un peu plus. L'Ordre a été créé par Albus pour lutter contre les attaques de Voldemort et ses sbires, peu avant la naissance d'Harry Potter. Il a perdu beaucoup de ses membres, notamment les Londubat, deux très grands Aurors devenus fous suite à d'interminables Doloris jetés par Voldemort lui-même. Ils sont en ce moment à l'hôpital Sainte Mangouste d'où ils ne ressortiront sûrement jamais. La mort de Dumbledore a chamboulé l'Ordre, bien plus que le reste. Il était le pilier de l'organisation, sans lui, rien n'était possible.

Ensuite, la mort de Minerva. On aurait dit que le sort s'acharnait sur nous. Nous étions démoralisés. Quelques jours après, McGonagall vint au Quartier Général de l'Ordre. Oui, elle n'est pas morte. Minerva McGonagall est bel et bien en vie, à la tête de l'Ordre. Cela nous semblait le plus évident. Elle est remise de ses blessures mais avec de nombreuses séquelles qu'elle n'oubliera jamais.

Au fil du temps, l'Ordre a recruté de plus en plus de monde. Mais des personnes dignes de confiance, ou du moins, les personnes à qui on pensait faire confiance. Cela fait presque un an qu'Alastor Maugrey m'a fait rentrer dans l'Ordre. Je l'en remercie pour ça et je lui dois beaucoup. Cette qualité, basée sur la confiance, était un des piliers de l'Ordre.

J'avais confiance en Severus, même s'il est un Mangemort. Je l'appréciais beaucoup pour ses talents de sorcier et de potions. Mais il m'a déçu. Cet homme a brisé le fil qui nous réunissait tous sous cette même valeur. Car oui, Severus Rogue faisait également parti de l'Ordre du Phénix. Peut-être qu'il n'est pas le véritable assassin de Dumbledore, mais j'en doute. Depuis cet événement, Severus n'est plus jamais revenu au Quartier Général. En fait, je ne l'ai plus jamais revu depuis l'assassinat de Dumbledore.


Tant de révélations résonnaient dans la tête de notre jeune sorcière qui buvait attentivement chaque parole de Tonks sans broncher, plus elle avançait dans son récit, plus certains points lui semblaient relativement louches. Alors que Nymphadora avait fermé les yeux visiblement éprouvée par ce qu'elle venait de dire, de nombreuses interrogations pointèrent le bout de leur nez dans l'esprit de la Française qui allait rétorquer lorsque la membre de l'ordre reprit de nouveau la parole ayant visiblement envie d'en finir avec ce qu'elle avait sur le cœur avant de la laisser rétorquer.

- Peut-être qu'en effet, je suis aveuglée par ma haine envers cet homme. Mais malgré mon appartenance à l'Ordre, je reste avant tout un Auror digne de ce nom, sans vouloir me jeter des fleurs. J'ai eu le plus grand formateur que l'histoire des sorciers n'ai jamais connu - Alastor Maugrey - et il m'a tout appris. Notamment contrôler ses sentiments. Donc non, cette haine ne trouble pas mon jugement. Ce que je pense est très clair, net et précis. Vous avez raison, nous avons tué beaucoup, autant les Mangemorts que l'Ordre. La différence qu'il y a entre eux et nous est simple : nous ne tuons pas pour le plaisir, croyez-moi. Si Dumbledore a créé l'Ordre, c'est que les événements lui obligeaient de le faire. Les Mangemorts tuent, blessent et martyrisent comme ils marchent et respirent. Ils ont été des hommes, autrefois. Aujourd'hui, ce sont des monstres, aveuglés par leur soumission à Voldemort. Vous pouvez vous faire votre propre opinion, je ne peux rien faire pour vous en empêcher. Maintenant, vous saurez la face cachée que les médias et les bruits de couloirs ne savent pas. C'est tout ce que j'ai à dire...

Elle se tut le souffle court, elle avait apparemment épuisé tout son stoque d'argument mais cela n'allait pas suffire à faire pencher la balance vers un Severus assassin comme elle l'aurait tant désiré. Tonks venait juste de créer de fournir des informations capitales à Miss Dalverny qui allait en faire bonne unsage pour en savoir plus aussi bien sur le directeur de Poudlard, que sur l'ensemble des membres de l'ordre du phénix... et cela, lui donnait également envie de se renseigner sur le camp adversaire; à savoir les mangemorts. La jeune professeur avait à présent la parole et ne put s'empêcher de rétorquer cette fois :

- Quand vous parlez d'Harry, je présume que vous parlez du fameux Harry Potter. Avec ou sans Dumbledore, il est évident qu'il aura toujours à faire face, à affronter d'autres sorciers qui voudront se mesurer à lui pour prouver leur force, leur puissance. Malheureusement notre monde n'est pas peuplé que de gens intelligents. Je sais qu'Albus était malade... il en avait parlé à mon mentor... et qu'il se voyait partir. C'est pour cela que j'ai présumé qu'il aurait pu vouloir se faire tuer. Mais aussi parce que cela vous évitez de vous sentir affaibli par son nouvel état, il devait penser que vous êtiez assez fort et prêt pour continuer ce qu'il avait commencé. Après je n'en sais pas plus sur l'ordre du phénix... Je saurai incapable d'en citer ses membres, tous ses intérêts; je n'en sais que ce que l'on a bien voulu m'en dire. Ce que j'ai surtout retenu, c'est que Léo ne voulait pas prendre part à vos agissements; non pas parce qu'il avait peur mais parce qu'il n'en saisissait pas tous les tenants et les aboutissants. Tout comme moi aujourd'hui !

La blondinette marqua une pause reprenant son souffle et pesant ses mots pour la suite; c'était très difficile pour elle de parler de tout cela sans réel recule alors elle n'allait certainement pas se risquer dans des discours trop arrêtés.

- Quand au fait que Severus ait blessé Minerva... Si elle l'a attaqué auparavant, il n'a fait que se défendre. Et je pense que s'il avait réellement voulu la tuer comme vous dites, elle serait réellement morte. Ce combat contre elle, explique aussi certainement le fait qu'il ne soit jamais revenu à l'ordre du phénix. Néanmoins... s'il avait réellement voulu vous nuir ne pensez vous pas que vous seriez déjà tous morts puisque s'il a fait partit de votre organisation, il connaît toutes vos planques, tous vos lieux d'affiliations, ainsi que l'ensemble de vos membres. Pourtant, je ne vois aucune affiche d'aucun d'entre vous placardé sur les murs, et vous arrivez encore à circuler en quelque sorte en "totale" liberté.

Je pense pour ma part qu'une fois que les choses se seront apaisés d'un côté comme de l'autre, il faudrait envisager une certaine médiation entre vos deux groupes... Enfin, c'est une idée que je lance mais... je sais qu'elle est sans doute mal venue de la part de quelqu'un qui sait si peu de choses. Je vais tâcher de me renseigner plus sur toute cette histoire... parce que je ne peux croire l'un ou l'autre, je me dois de faire le point sur tous ce qui m'a été dit, et me faire mon propre jugement. Je ne suis pas une personne que l'on peut qualifier de mouton, voyez-vous !


Certes ces rétorquassions étaient très brèves et peu conséquentes contrairement à celles de Tonks mais Sarah était encore sous le coup de l'émotion, elle avait besoin de prendre plus de recul par rapport à tout cela avant d'envisager une discussion plus poussée sur le sujet avec qui que ce soit. Elle passera probablement les prochains jours à fouiner dans la bibliothèque pour voir ce que les livres en disaient; eux mentaient rarement, au pire ils omettaient des choses qui se trouvaient dans un autre livre, à plusieurs ils complétèrent le passé. Ce passé qu'elle n'avait vécu que de loin alors que sans le savoir elle aurait dû en faire partie.
Bien sonnée par tout cela, elle avait besoin de partir faire le point dans un coin plus paisible, un endroit neutre comme elle. Alors la jeune femme se leva doucement, porta son regard brièvement sur Poudlard avant de le reporter sur son interlocutrice :

- Je suis navrée de devoir vous quitter si rapidement. Je sais que cela n'est pas très polie. Mais j'ai besoin de me retrouver un peu, de digérer tous ce dont vous venez de me parler. Vous comprenez cela fait beaucoup d'informations en si peu de temps... Je... J'ai besoin d'air !



©Codage by Mr. Chaotik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 374

Carte du Personnage
Baguette : Bois de laurier, ventricule de dragon, 25,75 centimètres, relativement flexible
Fonction / Année d'Etude: Auror
Sang : Sang-mêlée

MessageSujet: Re: Rencontre prometteuse ? [PV Nymphadora Tonks]   Dim 30 Aoû - 17:46


 
 

 

Une rencontre prometteuse ?
feat SARAH DALVERNY


 


J’étais un peu essoufflée par mon long discours, c’est pourquoi je laissai avec un léger soulagement mon interlocutrice prendre la parole. De ce que j’entendis, elle n’avait pas l’air d’être convaincue outre mesure.

« Quand vous parlez d'Harry, je présume que vous parlez du fameux Harry Potter. Avec ou sans Dumbledore, il est évident qu'il aura toujours à faire face, à affronter d'autres sorciers qui voudront se mesurer à lui pour prouver leur force, leur puissance. Malheureusement notre monde n'est pas peuplé que de gens intelligents. Je sais qu'Albus était malade... il en avait parlé à mon mentor... et qu'il se voyait partir. C'est pour cela que j'ai présumé qu'il aurait pu vouloir se faire tuer. Mais aussi parce que cela vous évitez de vous sentir affaibli par son nouvel état, il devait penser que vous êtiez assez fort et prêt pour continuer ce qu'il avait commencé. Après je n'en sais pas plus sur l'ordre du phénix... Je saurai incapable d'en citer ses membres, tous ses intérêts; je n'en sais que ce que l'on a bien voulu m'en dire. Ce que j'ai surtout retenu, c'est que Léo ne voulait pas prendre part à vos agissements; non pas parce qu'il avait peur mais parce qu'il n'en saisissait pas tous les tenants et les aboutissants. Tout comme moi aujourd'hui ! »

Ainsi, Dumbledore s’était vu partir. J’avais entendu quelques rumeurs à ce sujet sans qu’elles soient confirmées pour autant. Concernant son mentor Léo, je ne le comprenais pas. Ne pas comprendre les tenants et les aboutissants, certes. Nous-même ne savions pas où nous allions, mais nous savions pourquoi nous faisions ce chemin : pour que le monde sorcier connaisse la paix. Il était évident que nous nous battions pour la bonne cause, et non pour celle de Lord Voldemort. Soit nous étions avec lui, soit nous étions contre lui. Cette guerre se suffisait à ça.

« Quand au fait que Severus ait blessé Minerva... Si elle l'a attaqué auparavant, il n'a fait que se défendre. Et je pense que s'il avait réellement voulu la tuer comme vous dites, elle serait réellement morte. Ce combat contre elle, explique aussi certainement le fait qu'il ne soit jamais revenu à l'ordre du phénix. Néanmoins... s'il avait réellement voulu vous nuir ne pensez vous pas que vous seriez déjà tous morts puisque s'il a fait partit de votre organisation, il connaît toutes vos planques, tous vos lieux d'affiliations, ainsi que l'ensemble de vos membres. Pourtant, je ne vois aucune affiche d'aucun d'entre vous placardé sur les murs, et vous arrivez encore à circuler en quelque sorte en "totale" liberté.

Je pense pour ma part qu'une fois que les choses se seront apaisés d'un côté comme de l'autre, il faudrait envisager une certaine médiation entre vos deux groupes... Enfin, c'est une idée que je lance mais... je sais qu'elle est sans doute mal venue de la part de quelqu'un qui sait si peu de choses. Je vais tâcher de me renseigner plus sur toute cette histoire... parce que je ne peux croire l'un ou l'autre, je me dois de faire le point sur tous ce qui m'a été dit, et me faire mon propre jugement. Je ne suis pas une personne que l'on peut qualifier de mouton, voyez-vous ! »


Minerva n’avait jamais attaqué Severus, puisqu’elle lui avait fait confiance. Nous lui avions tous fait confiance, avant ce tragique épisode. Donc Minerva ne s’était défendue de rien : il avait attaqué sa collègue de sang-froid sans se soucier de si elle allait succomber à ses blessures ou non. Ensuite, oui nous étions plutôt tranquilles en ce moment, mais je savais que les attaques contre nous de sa part n’allaient plus tarder. Fort heureusement, nous étions prêts pour contrer.

Sarah se leva alors, me surprenant légèrement, tourna la tête en direction de Poudlard avant de clore la discussion.

« Je suis navrée de devoir vous quitter si rapidement. Je sais que cela n'est pas très polie. Mais j'ai besoin de me retrouver un peu, de digérer tous ce dont vous venez de me parler. Vous comprenez cela fait beaucoup d'informations en si peu de temps... Je... J'ai besoin d'air ! »

Je penchai légèrement la tête avant de me lever à mon tour et de l’accompagner vers la sortie. D’un côté, je la comprenais. Elle venait d’arriver et avait besoin de se faire une opinion propre pour y voir plus clair. Mais d’un autre, la situation semblait être tellement évidente… !

Je la laissai prendre sa veste et ouvrit la porte. A l’aide de sortilèges informulés, je fis disparaître les barrières de protections.

« Vous savez, jamais je ne vous ai pris pour un mouton, si vous me laissez employer vos mots. Je pense que vous êtes une personne digne de confiance, et j’espère ne pas me tromper. Si j’apprends que vous avez répété mes mots à une autre personne, vous n’êtes pas prête de me revoir. Je vous laisse vous forger une opinion. Je pense que je vous ai tout dit ce que vous aviez à savoir. Si vous avez une quelconque question, vous savez où me trouver, désormais ! Ah, et par contre… N’envoyez pas de hibou. Je ne tiens pas à être repérée… J’espère avoir une autre discussion avec vous, un de ces jours ! »

Poliment, je la laissai me répondre avant de la voir s’éloigner. Une fois qu’elle dépassa le portail, je remis en place les barrières de protection et retournai à l’intérieur de la maison. Le dos appuyé contre la porte, je sentais que quelque chose d’important allait arriver. Mais quoi ? Bonne question.
 

  © Jawilsia sur Never Utopia

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Rencontre prometteuse ? [PV Nymphadora Tonks]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre prometteuse ? [PV Nymphadora Tonks]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nymphadora Tonks (membre de l'ordre du phénix)
» Nymphadora Tonks [En Cour]
» Nymphadora Tonks
» Nymphadora Tonks
» Nymphadora Tonks ◄► Don't call me NYMPHADORA !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard The War ! :: Extérieur de Poudlard :: Pré-Au-Lard :: Les Trois Balais-