Dolores Ombrage et les mangemorts ont pris le contôle de Poudlard, venez participer à la libération de l'école la plus réputée du monde sorcier
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sarah Dalverny "Carpe Diem"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Messages : 1137
Localisation : Poudlard

Carte du Personnage
Baguette : : 24,5 cm bois de vigne et crin de licorne, assez flexible
Fonction / Année d'Etude: : Professeur de soins aux créatures magiques / Directrice de Gryffondor / Ecrivains d'encyclopédies créatures magiques...)
Sang : sang-mêlé

MessageSujet: Sarah Dalverny "Carpe Diem"   Lun 18 Mai - 23:20

Sarah Dalverny



INTRODUCE YOURSELF


•NOM ET PRENOM : DALVERNY Sarah
•ÂGE : 26 ans
•CLASSE SOCIALE: Orpheline.
•LIEU DE RESIDENCE (hors poudlard) : aucun pour le moment.
•MAISON FREQUENTEE A POUDLARD : originaire de Beauxbâtons.
•STATUS DE SANG : sang-mêlé.
•METIER : Professeur de soins aux créatures magiques
•BAGUETTE MAGIQUE : 24,5 cm bois de vigne et crin de licorne, assez flexible
•POUVOIR SPECIAL : /.
•PATRONUS : Licorne.




BEAUTIFUL, ISN'T IT ?



•PHYSIQUE :
Sarah est de corpulence normale, elle mesure un peu moins d'un mètre soixante-dix, pour un poids aux alentours des 60 kg. Loin de l'anorexie ou de l'obésité, son corps est joliment formé avec une poitrine relativement généreuse et de petites fesses rebondies; le tout accentué par une musculature légère mais bien présente. Elle a de longs cheveux blonds, fins et soyeux, qu'elle prend plaisir à laisser flâner au grès du vent. Il lui arrive de les lisser mais elle préfère les laisser tomber en ondulation autour de son visage. Sa bouille a conservé quelques traits de poupons, ses pommettes sont légèrement rosées, ses lèvres fines et allongées, et son petit nez en trompette. Quand à ses yeux, légèrement en amande, ils sont de couleur bleu-vert qui vire aux noirs lorsqu'elle s'énerve. Sarah n'est pas fana de maquillage, elle aime bien être naturelle mais il lui arrive néanmoins de mettre du mascara pour accentuer son regard, voir un peu de fard à paupière et quelques coups de crayon.
Niveau vestimentaire, la jeune professeur aime porter des tenues décontractées sous sa robe de sorcier; tenue qu'elle s'impose durant ses cours pour mettre un écart entre elle et ses élèves, son allure la faisant parfois passer pour une élève aux yeux de certains. En dehors de Poudlard, elle aime ôter sa robe de sorcière et paraître quelqu'un d'ordinaire.

•CARACTERE :
La jeune femme est de nature courageuse, réfléchie, loyale et sensible. Elle ne supporte pas les gens qui critiquent les autres sans se regarder eux même avant dans un miroir. Travailleuse et obstinée, Sarah ne baisse jamais les bras devant une tâche trop longue ou trop compliqué. Mais cela n'empêche pas la jeune femme de passer des moments à la dérobé pour faire n'importe quoi. Rappelez-vous cet enfant qui monte à un arbre tout en sachant qu'il peut tomber ? Sarah n'a toujours pas quitter cette période, c'est pourquoi on l'assimile souvent à l'adjectif casse-cou. Pourtant sa maladresse, bien que légère, devrait la freiner un peu, mais non. Sarah ne perd jamais ses bonnes habitudes. Il y a bien autre chose que la jeune femme ne perd jamais : sa bonne humeur. Toujours pétillante, Sarah garde à chaque instant le sourire. Mais derrière ce sourire se cache une jeune femme rebelle, une jeune femme dévouée à ses idéaux, à ses proches. Prête à prendre des risques pour eux, quit à mettre sa vie en danger sans toujours réellement peser le pour et le contre auparavant.
Quelques petites choses à ajouter, elle a la phobie des choux de Bruxelles... certes cela peut paraître ridicule mais quand on vous a forcé à en manger depuis votre plus tendre enfance à vous en faire vomir, c'est compréhensible, non ?  Mais sa plus grande frayeur est de croiser, à nouveau, la route d'un Loup-garou. Ce qui ne l'empêche cependant pas d'être passionnée par les créatures magiques et animaux moldus. Peut-être Est-ce aussi cela qui l'a conduit à enseigner cette matière ?   

• TON HISTOIRE :

Automne 1969; la naissance d'une sang-mêlé

Petite blondinette est née à l'hôpital de saint mangouste, le 8 septembre 1969, un jour de tempête où la pluie et les orages dévastèrent une partie du toit de l'hôpital et souffla brièvement l'éclairage. Le tout fût rapidement réparé mais ce court laps de temps permit à un loup-garou, attiré par l'odeur de la chaire fraîche, d'entrer dans la chambre de la jeune maman et de son bébé assoupit. L'immense loup noir se faufila près du berceau de Sarah, déposa sa truffe contre le petit corps chaud... la petite se mit soudainement à pleurer. L'alerte était donnée, le père partit chercher une tasse de thé la laissa tomber se précipitant vers la chambre, renversant quelques infirmières au passage, dégainant sa baguette entrant en trombe dans la pièce. La bête avait filée, sa bave infecte sur le corps du nourrisson était la seule trace de sa venue. La jeune maman, Cassandre, s'éveilla difficilement, épuisée par l'accouchement qui avait duré des heures, elle se redressa doucement et rétorqua d'une voix faibles :

- Qu'est-ce qu'il y a Nicolas ?

Sa fille serrer contre son cœur, la berçant doucement, le sorcier fixé les alentours par la fenêtre. Il avait pris soin d'effacer les traces du loup garou avant le réveil de sa dulcinée. Sans détourner son regard, il rétorqua d'une voix rassurante :

- Rendors-toi Cassandre, je m'en occupe !

La jeune maman ne se fit pas prier, elle se rallongea doucement et s'assoupit à nouveau sans soucis. Nicolas tira le rideau, se recula sans lâcher la fenêtre du regard puis s'assit aux côtés de sa femme. Il sourit à la vision de sa petite endormit dans ses bras, l'emmitoufla dans sa couverture avant de caresser tendrement le visage de Cassandre. Le sorcier ne ferma pas l'œil de la nuit; en tant que chasseur de loup-garou, il en avait l'habitude.

Septembre 1974, découverte du futur

- Wouh ! Wouh !
- Ahaaa ! Ouais ! Encore !

La petite famille traversait la forêt menant à Poudlard, Nicolas les y avait emmené désireux de leur montrer l’école où il avait appris la magie. Après plusieurs refus, Cassandre avait fini par accepter, non sans craintes. Sarah tenant une main de chacun de ses parents faisait des bons dans le vide, se laissant légèrement soulever du sol en cadence, riant doucement puis elle s’arrêta soudainement apercevant le château au loin. Les yeux étincelants, la petite fille lâcha leurs mains pour courir vers Poudlard. Nicolas la rattrapa rapidement, la souleva du sol et la déposa à cheval sur ses épaules :

- Doucement petit vif d’or ! J’ai eu une dérogation pour t’amener ici mais il faut respecter les limites, ma princesse. Et notre limite est ici. On ne doit pas être vus par les élèves.
- Han ! Mais c’est mon château ! Mon château de princesse !

Nicolas rit doucement, Cassandre les ayant rejoint resta en retrait, les bras croisés contre sa poitrine, scrutant Poudlard avec méfiance, le sorcier lui sourit doucement, l’invita à les rejoindre tendant une main qu’elle prit allant se réfugier auprès de lui puis rétorqua :

- Un jour, tu recevras un courrier qui t’invitera à t’y rendre à nouveau. Ce jour-là, tu pourras…
- Devenir une princesse ?

Il rit légèrement de nouveau, sans lâcher Poudlard du regard, souriant :

- En quelque sorte !
- J’espère qu’elle va vite arriver alors !

Les deux parents échangèrent un regard puis ils repartirent sur leur pas.

Juin 1975, la vengeance dans la peau

Après plusieurs années de tranquillité, Nicolas pensait en avoir terminé avec Firmel mais celui-ci semblait ne pas l’avoir oublié. La vengeance est un plat qui se mange froid. Cela faisait six ans qu’il avait décimé toute la famille du loup noir, le laissant lui-même pour mort. Nicolas avait su à la minute où il avait vu les traces de bave sur sa fille qu’il avait commis une erreur. Il avait été négligeant. Ne pas vérifier la mort de Firmel, était une erreur de débutant, une erreur qui avait sans doute couté la vie à plusieurs hommes ce soir-là. Le sorcier avait reçu un message urgent de sainte mangouste l’informant que sa femme avait été conduite chez eux pour de fortes contractions, il avait tout laissé en plan pour aller la rejoindre. C’était une fausse alerte mais deux jours plus tard Sarah naquit, et ce fût malheureusement ce jour-là que le sorcier comprit sa faute.
Il décida tout d’abord de dissimuler la chose à Cassandre mais après plusieurs attaques suspectes durant les nuits de pleine lune aux alentours de leurs habitations… Oui, habitations avec un « s » parce que la petite famille bougeait beaucoup, officiellement pour le travail de Nicolas, officieusement parce qu’il se savait traqué. En cette fin du mois de juin, Firmel atteint son but…

Le lycan noir pénétra dans leur propriété à pas de velours, il contenait sa rage et son excitation malgré toute cette attente, il restait prudent. Il faut dire que le père de Sarah était l’un des plus grands chasseurs de son espèce. Cette soirée-là, Nicolas était justement au travail, non loin de sa demeure, dans la forêt de Brocéliande isolant un petit village de sorcier des moldus, remplissant une nouvelle mission confiée par le ministre de la magie en personne.  Deux jeux loup-garou non répertoriés, et ayant dévoré plusieurs moldus, avaient été repéré dans les environs ; il les traquait silencieusement avec un autre de ses confrères depuis maintenant plusieurs jours. Il commençait à avoir le pressentiment qu’ils les faisaient tourner en bourrique… mais son confrère ne semblait pas du même avis, bien trop sûre de lui… Seulement, il était son aîné, donc son supérieur ; jamais il n’admettrait s’être fait prendre au piège par des êtres « inférieurs ». Ce qu’était bien loin de penser Nicolas au sujet de ces créatures mythiques ; elles faisaient parties pour lui des plus vils et malignes. Alors qu’une fois de plus, les deux lycans les reconduisaient non loin de leur point de départ, des cris stridents résonnèrent dans les environs. Le sorcier ne mit pas longtemps à saisir qu’il s’agissait de sa femme attaquée par Firmel… Nicolas courut en direction de sa demeure, tandis que son compagnon se fit prendre en embuscade par les deux jeunes loup-garou ; dénommés Hansel et Gretel par leurs traqueurs.

Arrivée face à sa demeure, il trouva sa femme étendue derrière la baie vitrée brisée… une mare de sang se répandait autour de son abdomen, tandis qu’elle hoquetée difficilement la gorge à moitié ouverte, une expression de terreur embrumant son doux visage devenu livide. Il s’arrêta brièvement à ses côtés, caressa sa joue les yeux en larmes avant de reprendre sa course à la recherche de sa fille. Le seul moyen d’éloigner Firmel d’elle était de le provoquer, de le forcer à venir le chercher lui et à l’oublier alors il beugla :

- FIRMEL ! Je sais que t’es là ! Vient te mesurer à quelqu’un de ton envergure… A moins que tu ne sois encore qu’un petit loup-loup à sa mémère ! Incapable de se mesurer à moi ! Ton père...

Le lycan noir s’approcha de lui par derrière, grognant les babines retroussées découvrant ses dents aiguisées encore rougies du sang de Cassandre, ses griffes acérées prêtes à le mettre en lambeau. Le chasseur sentit le souffle chaud de la bête dans son cou, il évita de justesse ses crocs puis ses griffes par quelques acrobaties, tout en s’éloignant de l’animal il dégaina sa baguette. Le combat qui s’en suivit fût l’un des plus long et riche en rebondissements ; dès lors que l’un d’eux pensait avoir gagné, l’autre puisait dans ses réserves pour inverser la situation. Après quatre bonnes heures de combat, le loup garou savait la fin proche pour lui, l’astre solaire approchant à grand pas, sans compter les nombreuses blessures que lui avait infligé le chasseur. Nicolas apparaissait à nouveau le plus fort… pourtant il y était presque, il le sentait. Le sorcier se tenait quant à lui, bien droit sur ses appuis malgré les nombreuses entailles sanguinolentes parsemant son corps. L’un de ses yeux gorgés de sang et boursouflé ne s’ouvrait plus, tandis que le reste de son visage était boursoufflé et l’un de ses bras était brisé de tout son long mais il ne laissait rien paraître. Toujours faire penser à son opposant que l’on a le dessus, que rien ne nous atteint. Quand on était chasseur de loup-garou clandestin, il fallait avoir un mental d’acier pour perdurer. Leurs prunelles se fixaient à présent inlassables, sombres et glaciales, tandis qu’ils reprenaient leur souffle difficilement. Après cinq minutes, le chasseur lança un dernier sort qui propulsa le lycan hors de sa demeure, il sortit d’un pas ferme sans lâcher sa proie du regard mais Firmel s’enfuit sans demander son reste, il se retourna une dernière fois à la lisière de la forêt. Nicolas soutint son regard sans faillir et resta un moment planté fermement dans la cours, sa baguette pointé vers les dernières traces de la bête avant de se laisser tomber à genoux hurlant de douleur. Malgré toutes ses blessures, la douleur était plus psychologique, que physique.

- Sarah…  

Après un bref instant de répit, Nicolas se leva difficilement, il retourna toute la maison afin de trouver sa fille… Et si Firmel l’avait dévorée ? Peut-être l’avait-il mordue ?

- Sarah ! Sarah ! Où es-tu ma chérie ?

La petite enfermée dans le placard ne disait pas un mot, se balançant d’avant en arrière ses genoux collés contre son torse tandis que ses mains crispées les maintenaient, le regard apeuré perdu dans le vide. Ce n’est qu’à l’arrivée des autres sorciers alertés par les voisins de la famille, qu’elle fût retrouvée par un jeune auror : Christobald Dupin. A peine une heure plus tard, la maison paraissait comme neuve, des enfants jouaient dans la rue, le calme était revenue et une petite pancarte « A vendre » était planté sur le pignon.
Nicolas assista malgré l’interdiction des médecins à l’enterrement de sa femme. Sarah n’avait pas prononcé un traitre mot depuis l’incident.
Dès le lendemain, ils prirent tous deux la route bien escortés pour la France.

Aout 1975, un bel été… enterré

Les premiers jours après la catastrophe fûrent très difficiles et douloureux pour la petite famille mais cela ne les rapprocha que plus. Nicolas avait décidé de prendre de longues vacances afin de se retrouver et de s’occuper de sa fille ; qui en avait bien besoin.
Une semaine plus tard, Sarah reprenait la parole après une longue journée de discussion, confidence et de larmes échangeaient entre eux.
La semaine suivante, elle riait de bon cœur en jouant dehors avec des enfants moldus. Nicolas ne la quittait pas d’une semelle.

Fin août, Firmel les avait retrouvé… Nicolas mit sa fille en sécurité avant de mener à nouveau un duel sanglant contre le lycan. Malheureusement pour le sorcier, la bête s’était entièrement remise de ses blessures, et n’avait pas chômé sur l’entrainement… Contrairement à lui qui n’avait pas combattu, ni utilisé la magie depuis le drame. Le combat fût tout de même serré mais une pirouette raté du chasseur le conduisit au sol et signa son arrêt de mort. Firmel planta ses griffes dans son abdomen avant de les y enfoncer doucement, se délectant de ses cris de douleurs, il le regarda se vider de son sang et trépasser avant de le dévorer puis se laissa glisser au sol respirant fortement. Sa chute provoqua un léger tremblement du sol, jusqu’à maintenant pétrifiée la petite Sarah ne pût plus se retenir de hoqueter après toutes ces chaudes larmes qui s’étaient écoulées. Le lycan renifla sa présence à quelques centimètre de lui, il détourna le museau vers le placard puis un long silence s’en suivit avant qu’il n’envoi valser le meuble contre le mur opposé. Contrairement à ses attentes, il ne se brisa pas et resta de marbre. Firmel entra dans une colère folle, envoyant tout ce qui était à sa disposition contre ce dernier avant de tenter de l’ouvrir par ses propres moyens, il brisa la moitié de ses griffes contre le sortilège de protection le scellant. Furieux, le lycan s’acharna sur le placard, sans même se rendre compte que le jour approchait à grand pas ; ne se souciant pas non plus que d’autres puissent voir la scène. Une fois le jour revenu, la maison était totalement dévastée, le lycan n’était plus mais continuait à utiliser ses dernières forces ; toujours fou de rage ; pour dénicher la petite et la tuer de ses mains. L’un des enfants moldus avec lesquels Sarah avait l’habitude de jouer se présenta au domicile, comme à son habitude, voyant par la fenêtre la scène qui se déroulant sous ses yeux, il courut donner l’alerte. Quelques minutes plus tard, une troupe entraînée débarqua défonçant la porte et tirant à profusion sur l’homme défraichit qui accourait vers eux, dans sa folie, il en avait oublié sa forme fragile. Sarah fût retrouvée par les moldus une bonne heure plus tard, dans un profond coma.

Fortement touchée à la tête, elle se réveilla une dizaine de jours plus tard, sans aucun souvenirs de son passé… enfin si, elle se souvenait du monstre qui avait tué ses parents, elle le revoyait se tenant face à elle avant qu’elle ne se camoufle dans le placard à balai, elle se rappelait du souffle de son museau sur le placard, des cris de douleurs de ceux qu’il avait dévoré non loin d’elle.

Juillet 1980, retour parmi les siens


La petite fille avait passé plusieurs mois à l’hôpital à réapprendre une partie de son passé… Une très petite partie, puisque seul les moldus l’ayant connu en France vinrent l’aider à se souvenir. Elle redécouvrit son identité, sa famille sur une photo, son ancienne maison, ses amis… mais rien sur le monde sorcier.
Une fois remise sur pied, Sarah fût envoyée dans un orphelinat ; c’est là-bas qu’elle commença à découvrir des phénomènes étranges… Elle se sentait en permanence observée, cela lui arrivait aussi souvent que des objets se brises ou chutes non loin d’elle, sans que personne ne les ai touché, en particulier lorsqu’elle s’énervait. Les séries et films de sorcellerie moldus l’attiraient tout particulièrement, elle n’en ratait aucun, lisait tous les livre sur le sujet qu’elle pouvait trouver… Elle fût même surprise à plusieurs à tenter des sortilèges et des rituels magiques. Bien évidemment, les diverses familles qui l’adoptèrent, la ramenèrent bien vite à l’orphelinat… La petite fille faisait peur ; elle leur paraissait soit anormale, dérangée, voir dangereuse.

Un beau jour, un homme d’un certain âgé, accoutré étrangement, vint la chercher une lettre à la main. Il remit la lettre à la directrice et s’en alla avec Sarah, sans plus d’explications. Personne à part elle, ne sembla trouvé cela étrange, elle se laissa néanmoins conduire loin de cet horrible orphelinat dans lequel elle ne se sentait pas à sa place, ni encore moins désirée. Le vieux monsieur se prénommait : Léopold De Peyrac, il faisait partit d’une longue lignée de sorciers ; tous arurors de père en fils mais malheureusement sa lignée s’arrêtait avec lui. Il avait envie de transmettre son savoir à quelqu’un, et le cas de la petite Dalverny l’avait tout particulièrement intéressé.

A peine arrivée, Sarah comprit immédiatement que sa vie allait changer du tout au tout. La maison du vieux sorcier était situé dans un petit village provençale du sud-est de la France, dénommé Gréasque. Elle était exigüe mais néanmoins très chaleureuse avec ses couleurs provençales ornant la plus grande partie des pièces, et bien aménagée ; elle aurait pu passer pour une maison moldu sans difficulté, à condition que personne ne visite le grenier où sont entreposés tous les livres et le matériel de sorcellerie. Sarah se sentit rapidement comme chez elle parmi eux, elle avait sa propre chambre dont elle avait pu décider de la décoration par elle-même, les gens du village l’avaient accepté sans poser plus de questions qu’il n’en fallait, Léopold lui avait tout expliqué sur ce qu’elle était, l’aidait à maîtriser sa magie et à en découvrir toujours plus. Elle se sentait enfin chez elle, à sa place, accepté telle qu’elle est.


Septembre 1980, entrée à Beauxbâtons

Grâce à la recommandation de Léopold, Sarah pût entrer à Beauxbâtons pour y faire ses études de sorcellerie. Elle fût impressionnée, timide et réservée durant les premiers mois puis elle réussit à trouver sa place parmi les autres sorciers ; la majorité étant de sang-pur. Elle dissimula ses origines aux autres élèves durant ses trois premières années de scolarité ; de peur de se faire rejeter ; une fois ses preuves faites, elle leur avait révélé son secret. Ces derniers ne parurent pas tous surprit et elle conserva ses vrais amis.

Durant la quatrième année, à l’occasion du tournoi des trois sorciers, elle fit son premier séjour à Poudlard. A son passage dans un petit village jouxtant l’école, elle sentit comme une impression de déjà vu et cela ne la quitta pas durant tout la durée du voyage : du château à la lisière de la forêt interdite. Seule ombre au tableau, ses cauchemars revinrent en force, hantant chaque seconde de son sommeil ; si bien qu’elle décida de ne pas y retourner l’année suivante, se faisant portée souffrante. Elle venait de comprendre les raisons qui avaient poussé Léopold à ne pas la laisser y aller les trois premières années.
Le vieux sorcier, ses professeurs et la directrice Maxime Olympe décidèrent de tout mettre en œuvre pour régler ce problème ; Sarah suivit plusieurs thérapie mais aucunes ne fonctionna.

Décembre 1987, de sombres fêtes de Noël

Les vacances de Noël avaient sonné, Sarah repartit chez elle dans l’un des nombreux carrosses de Beauxbâtons puis elle emprunta les transports communs avant de terminer le trajet sur son nimbus camouflée. La jeune femme franchit la porte, le sourire aux lèvres, le chat de la maison l’accueillit :

- C’est moi, je suis rentrée ! Elle prit Belinda dans ses bras et traversa la maison tout en la câlinant. Léo ?

Elle se stoppa net devant la porte entrebâillée de la chambre du vieux sorcier, Belinda sauta de ses bras l’ouvrant totalement, Sarah s’avança vers lui d’un pas mal assuré. Léopold paraissait serein et heureux ; un léger sourire s’affichait sur son visage au teint cireux. Belinda grimpa sur le lit, miaula en direction de la sorcière avant de s’asseoir aux côtés de Léo. Le regard apeuré, son sourire effacé, la jeune femme se pencha légèrement au-dessus de lui ; plaçant son oreille au-dessus de sa bouche, son regard tourné vers sa poitrine. Le vieil homme ne respirait plus.

- Léo…

Soudainement, elle ne sentit plus ses jambes et se laissa glisser alors que ses larmes commencèrent à inonder son visage. Elle paraissait totalement perdue, comme plongée dans un autre monde, elle se recroquevilla aux côtés du vieil homme sans dire mot. Belinda vint se caler entre deux, s’allongeant avec un léger ronronnement.

L’enterrement de Léopold Dalverny fût célébré deux jours plus tard, les flocons de neige fondant sur le visage de la jeune femme dissimulèrent ses larmes. Ce soir-là, elle fit du tri dans sa vie, dans son esprit et prit de grandes décisions qui influencèrent son destin.
La fin des vacances arrivée, elle déclara ne plus être touchée par ses cauchemars ; elle décida en réalité de les combattre par elle-même ; et se concentra beaucoup plus sur elle. Sa magie et ses notes augmentèrent considérablement ; il faut avouer qu’elle passait la majeure partie de son temps à réviser et s’entraîner, si bien que ses amis devinrent rapidement des connaissances. Ce qui l’avait aussi éloigné d’eux était son travail comme serveuse dans une brasserie dans un petit village aux alentours de l’école de sorcellerie ; l’équivalent des Trois Balais de Pré-au-lard. Ce job lui permit de mettre de l’argent de côté pour ses futures études à l’école supérieur de magie, mais aussi, et surtout, d’occuper son esprit pendant ses brèves heures creuses. En raison des examens et de son deuil récent, elle ne participa pas au tournoi des trois sorciers durant sa dernière année d’étude à Beauxbâtons.

Septembre 1988, voyage autour de la sorcellerie

La jeune femme n’était pas très douée en Anglais mais elle avait besoin d’amplifier sa magie, d’en savoir toujours plus, d’en découvrir encore et encore, mais aussi de changer de région. Elle ne vendit pas sa maison en France, y passant ses « grandes vacances » chaque année. En effet, Sarah avait décidé de passer une année scolaire dans plusieurs école de sorcellerie du monde ; ainsi elle y découvrit de nouveaux savoirs, de nouvelles créatures magiques, apprit d’autres langues et se fit de merveilleux souvenirs. Son voyage l’emmena tout d’abord à Salem ; une école Américaine très réputée ; dans laquelle elle apprit à maîtriser l’Anglais plus aisément qu’elle ne l’aurait pensé. Puis elle se rendit à Enganolho au Brésil, à Durmstrang en Bulgarie, au Sanctuaire de Circée en Grèce, à Koldovstoretz en Russie, à Moshudifang en Chine puis à Mahoutokoro au Japon. Durant ce périple, Sarah avait pu réunir de très vastes informations sur les créatures magiques qui étaient devenus pour elle une fascination ; elle s’attardait aussi sur les variétés d’animaux moldus mais ils avaient nettement moins de facettes et de particularités que les autres, mêmes s’ils provenaient indéniablement de la même souche. La jeune femme avait tenu des carnets de voyage durant chacun de ses séjours, desquels elle avait tiré de brillantes encyclopédies à la fois sur les us et coutumes de chaque école mais aussi, et surtout, sur les sublimes et diverses créatures qui peuplaient leur région.


Septembre 1995, une nouvelle vie qui commence

Comme tout bon écrivain qui se respecte, Sarah lisait quotidiennement le journal, aussi bien moldus que sorcier, ainsi elle tomba sur un article parlant du décès d’Albus Dumbledore et de la prise de pouvoir de Severus Rogue et Dolores Ombrage sur Poudlard… mais surtout de la monté en puissance de celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom. Dumbledore était l’un des amis les plus fidèles de son « grand-père » Léopold, cette annonce lui froissa le cœur et lui remémora sa dernière rencontre avec Albus à l’enterrement de son mentor. L’ancien directeur de Poudlard lui avait glissé discrètement qu’elle serait toujours la bienvenue entre les murs de son établissement, si elle en avait besoin. Ses paroles résonnèrent dans son esprit comme un appel du large ; sa nouvelle destination serait le Royaume-Uni. Sarah rédigea une lettre manuscrite de sa plus belle plume, elle l’accrocha à la patte de son hiboux, le caressa une dernière fois avant de déposer un baiser délicat sur sa petite tête :

- Va à Poudlard, confie cette lettre de postulat au nouveau directeur, et attend-moi là-bas !

Elle fit ses bagages sans perdre de temps, confia Belinda aux bons soins des voisins puis s’en alla direction Poudlard. Cette fois-ci, elle n’y allait pas pour la découverte, elle en faisait un devoir en souvenir de ceux qui lui avaient un jour tendu la main ; elle espérait obtenir le poste de professeur de soins aux créatures magiques.


BEHIND THE SCREEN




PRENOM; Sarah  
ÂGE; 26 ans
CODE DU REGLEMENT;Code OK by Severus
TON AVIS SUR LE FORUM/COMMENT TU L'AS CONNU;Je l'ai connu sur PRD suite à une recherche. ^^
MOT DE LA FIN;
J'espère terminer ma fiche au plus vite afin de pouvoir RP avec vous. :) Merci d'avoir lu ma fiche et bonne journée ou soirée ! Razz

© maxou'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1381

Carte du Personnage
Baguette : Bois d'acajou et nerf de cœur de dragon
Fonction / Année d'Etude: Directeur / Professeur de Potions
Sang : Mêlé

MessageSujet: Re: Sarah Dalverny "Carpe Diem"   Lun 18 Mai - 23:40

Welcome et bonne chance pour ta fiche Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudlardthewar.com
Invité



MessageSujet: Re: Sarah Dalverny "Carpe Diem"   Mar 19 Mai - 0:27

Bienvenue parmi nous jeune demoiselle, Bonne chance pour ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1137
Localisation : Poudlard

Carte du Personnage
Baguette : : 24,5 cm bois de vigne et crin de licorne, assez flexible
Fonction / Année d'Etude: : Professeur de soins aux créatures magiques / Directrice de Gryffondor / Ecrivains d'encyclopédies créatures magiques...)
Sang : sang-mêlé

MessageSujet: Re: Sarah Dalverny "Carpe Diem"   Mar 19 Mai - 8:33

Merci ! ^^
Je vais tenter de terminer ma fichette au mieux. Very Happy
Je crois qu'il y a un bug au niveau de l'avatar dans la fiche, il doit y avoir un code mal placé ou aux mauvaises dimensions. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 368
Localisation : Dans les Cachots.

Carte du Personnage
Baguette : 25 centimètres en bois de noyer, contenant un poil de licorne, assez souple.
Fonction / Année d'Etude: Sixième année.
Sang : Pur.

MessageSujet: Re: Sarah Dalverny "Carpe Diem"   Mar 19 Mai - 12:26

Bienvenue & bonne chance pour ta fiche :heart:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 329
Localisation : poudlard.

Carte du Personnage
Baguette : ma baguette possède une taille de trente centimètre. elle est fine et élancée. elle permet de faire des sorts élégants et raffinés de même, elle est très utile pour les enchantements. enfin, son bois est fait du bois de vigne et elle possède en son cœur une écaille de magyar à pointes.
Fonction / Année d'Etude: membre d'une meute de loup-garou, écrivain anonyme, professeur d'étude des moldus à poudlard.
Sang : né-moldu.

MessageSujet: Re: Sarah Dalverny "Carpe Diem"   Mar 19 Mai - 15:45

    OH MAIS NAN FAUT PAS AVOIR PEUR DES GENTILS TOUTOU COMME MOI... D:
    Welcome et bonne chance pour ta fiche <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1202

Carte du Personnage
Baguette : Tilleul argenté et Crin de licorne
Fonction / Année d'Etude: Assistante d'Amelia Bones au Magenmagot
Sang : Mélée

MessageSujet: Re: Sarah Dalverny "Carpe Diem"   Mar 19 Mai - 18:01

Interessante fiche pour l instant. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shadowslegends.forumactif.org/
Messages : 1137
Localisation : Poudlard

Carte du Personnage
Baguette : : 24,5 cm bois de vigne et crin de licorne, assez flexible
Fonction / Année d'Etude: : Professeur de soins aux créatures magiques / Directrice de Gryffondor / Ecrivains d'encyclopédies créatures magiques...)
Sang : sang-mêlé

MessageSujet: Re: Sarah Dalverny "Carpe Diem"   Mar 19 Mai - 18:24

Merci à vous trois ! Very Happy

J'espère que ma fiche paraîtra toujours aussi intéressante, voir plus, à la fin. Razz

Ganny >> On va devenir les meilleurs amis du monde jusqu'à ce que je me retrouve face à ton loup... Là je vais flipper, je vais t'appeler au secours sans savoir que c'est toi... XD Et qui me sauvera ?! Mdr !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 374

Carte du Personnage
Baguette : Bois de laurier, ventricule de dragon, 25,75 centimètres, relativement flexible
Fonction / Année d'Etude: Auror
Sang : Sang-mêlée

MessageSujet: Re: Sarah Dalverny "Carpe Diem"   Mar 19 Mai - 18:36

Bienvenue, chère Sarah ! Hâte de lire tes RPs Wink

Tonks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 326

Carte du Personnage
Baguette : 31,25 cm en bois d'aubépine et en cœur de dragon, plutôt élastique
Fonction / Année d'Etude: Etudiant
Sang : Pur

MessageSujet: Re: Sarah Dalverny "Carpe Diem"   Mar 19 Mai - 19:30

Bienvenue ! Et les animagus ça te fait peur aussi ? :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1137
Localisation : Poudlard

Carte du Personnage
Baguette : : 24,5 cm bois de vigne et crin de licorne, assez flexible
Fonction / Année d'Etude: : Professeur de soins aux créatures magiques / Directrice de Gryffondor / Ecrivains d'encyclopédies créatures magiques...)
Sang : sang-mêlé

MessageSujet: Re: Sarah Dalverny "Carpe Diem"   Mar 19 Mai - 19:34

Merci à vous deux ! ^^

J'ai hâte de RP aussi mais je pense que le premier sera pour Severus à mon arrivée ou recrutement. XD

Non les animagnus ne me font pas peur XD ! Pourquoi cette question ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 326

Carte du Personnage
Baguette : 31,25 cm en bois d'aubépine et en cœur de dragon, plutôt élastique
Fonction / Année d'Etude: Etudiant
Sang : Pur

MessageSujet: Re: Sarah Dalverny "Carpe Diem"   Mar 19 Mai - 19:36

Je suis en phase de l'être avec surement un loup x) Donc savoir si c'était pareil :p
Hâte aussi de faire un rp Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 343

Carte du Personnage
Baguette : Noyer noir, plume de phoenix 26,75 cm
Fonction / Année d'Etude: Professeur de sortilège/directrice de Serdaigles
Sang : Sang-mêlée

MessageSujet: Re: Sarah Dalverny "Carpe Diem"   Mar 19 Mai - 19:39

Bienvenue à toi. Choisis le côté du bien. Severus commence à avoir trop d’adepte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1137
Localisation : Poudlard

Carte du Personnage
Baguette : : 24,5 cm bois de vigne et crin de licorne, assez flexible
Fonction / Année d'Etude: : Professeur de soins aux créatures magiques / Directrice de Gryffondor / Ecrivains d'encyclopédies créatures magiques...)
Sang : sang-mêlé

MessageSujet: Re: Sarah Dalverny "Carpe Diem"   Mar 19 Mai - 19:43

Kouta Stainowl a écrit:
Je suis en phase de l'être avec surement un loup x) Donc savoir si c'était pareil :p
Hâte aussi de faire un rp Wink

Nop un loup ça va ! :)

***

Claire Absil a écrit:
Bienvenue à toi. Choisis le côté du bien. Severus commence à avoir trop d’adepte.

Merci ! ^^

Peut-être que Severus retournera sa veste au dernier moment ?! XD



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 343

Carte du Personnage
Baguette : Noyer noir, plume de phoenix 26,75 cm
Fonction / Année d'Etude: Professeur de sortilège/directrice de Serdaigles
Sang : Sang-mêlée

MessageSujet: Re: Sarah Dalverny "Carpe Diem"   Mar 19 Mai - 19:46

Severus est gentil au fond. Mais chut, c'est son grand secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1381

Carte du Personnage
Baguette : Bois d'acajou et nerf de cœur de dragon
Fonction / Année d'Etude: Directeur / Professeur de Potions
Sang : Mêlé

MessageSujet: Re: Sarah Dalverny "Carpe Diem"   Mar 19 Mai - 19:46

Sarah Dalverny a écrit:
Kouta Stainowl a écrit:
Je suis en phase de l'être avec surement un loup x) Donc savoir si c'était pareil :p
Hâte aussi de faire un rp Wink

Nop un loup ça va ! :)

***

Claire Absil a écrit:
Bienvenue à toi. Choisis le côté du bien. Severus commence à avoir trop d’adepte.

Merci ! ^^

Peut-être que Severus retournera sa veste au dernier moment ?! XD






Jamais Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudlardthewar.com
Messages : 343

Carte du Personnage
Baguette : Noyer noir, plume de phoenix 26,75 cm
Fonction / Année d'Etude: Professeur de sortilège/directrice de Serdaigles
Sang : Sang-mêlée

MessageSujet: Re: Sarah Dalverny "Carpe Diem"   Mar 19 Mai - 19:48

Severus ne ment pas. Tu es un gentil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1137
Localisation : Poudlard

Carte du Personnage
Baguette : : 24,5 cm bois de vigne et crin de licorne, assez flexible
Fonction / Année d'Etude: : Professeur de soins aux créatures magiques / Directrice de Gryffondor / Ecrivains d'encyclopédies créatures magiques...)
Sang : sang-mêlé

MessageSujet: Re: Sarah Dalverny "Carpe Diem"   Mar 19 Mai - 19:53

Bon j'avance, j'avance dans mon histoire ! Razz
Si je fais des fautes de frappe ou d'orthographe n'hésitez pas à me le dire !!!

Demain, je viendrai tard par contre, je suis en formation à 1h de chez moi et j'ai nage avec palmes après jusqu'à 18h30. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 343

Carte du Personnage
Baguette : Noyer noir, plume de phoenix 26,75 cm
Fonction / Année d'Etude: Professeur de sortilège/directrice de Serdaigles
Sang : Sang-mêlée

MessageSujet: Re: Sarah Dalverny "Carpe Diem"   Mar 19 Mai - 19:58

Sarah Dalverny a écrit:
j'ai nage avec palmes après jusqu'à 18h30.
Moi aussi je faits de la nage avec palme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1137
Localisation : Poudlard

Carte du Personnage
Baguette : : 24,5 cm bois de vigne et crin de licorne, assez flexible
Fonction / Année d'Etude: : Professeur de soins aux créatures magiques / Directrice de Gryffondor / Ecrivains d'encyclopédies créatures magiques...)
Sang : sang-mêlé

MessageSujet: Re: Sarah Dalverny "Carpe Diem"   Sam 23 Mai - 19:27

Fiche terminée ! Very Happy
Severus a lu. Ne reste plus qu'Elliana. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1202

Carte du Personnage
Baguette : Tilleul argenté et Crin de licorne
Fonction / Année d'Etude: Assistante d'Amelia Bones au Magenmagot
Sang : Mélée

MessageSujet: Re: Sarah Dalverny "Carpe Diem"   Sam 23 Mai - 19:27

Je viens de donner mon verdict à Sev' Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shadowslegends.forumactif.org/
Messages : 1381

Carte du Personnage
Baguette : Bois d'acajou et nerf de cœur de dragon
Fonction / Année d'Etude: Directeur / Professeur de Potions
Sang : Mêlé

MessageSujet: Re: Sarah Dalverny "Carpe Diem"   Sam 23 Mai - 19:34


BIENVENUE


Salut à toi ! Et bienvenue, officiellement, sur le forum.

J'ai le plaisir de t'annoncer que tu est validé ! Bienvenue cher Professeur.



Tu peux, dès à présent, aller recenser ton avatar dans le bottin par ICI. Tu peux également aller te créer un répertoire de tes petites aventures ainsi que de tes liens avec les autres personnages sur le forum juste ICI.

Si tu as la moindre remarque ou suggestion pour améliorer le forum,n'hésite pas à nous la remonter ICI

Pour finir, si tu t'ennuies en attendant de RP, viens faire un tour dans le flood, ou dans les jeux ICI


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudlardthewar.com
Messages : 368
Localisation : Dans les Cachots.

Carte du Personnage
Baguette : 25 centimètres en bois de noyer, contenant un poil de licorne, assez souple.
Fonction / Année d'Etude: Sixième année.
Sang : Pur.

MessageSujet: Re: Sarah Dalverny "Carpe Diem"   Sam 23 Mai - 20:17

Bienvenuuuuuue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 263
Localisation : Manoir Adamspears

Carte du Personnage
Baguette : Acacia et Crin de Sombral
Fonction / Année d'Etude: Death Eater / Prof de défense contre les forces du mal
Sang : Pur

MessageSujet: Re: Sarah Dalverny "Carpe Diem"   Sam 23 Mai - 20:18

Bienvenue officiellement future collègue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 374

Carte du Personnage
Baguette : Bois de laurier, ventricule de dragon, 25,75 centimètres, relativement flexible
Fonction / Année d'Etude: Auror
Sang : Sang-mêlée

MessageSujet: Re: Sarah Dalverny "Carpe Diem"   Dim 24 Mai - 0:59

Bienvenue officiellement !
Tonks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Sarah Dalverny "Carpe Diem"   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sarah Dalverny "Carpe Diem"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Jusqu'au bout de la nuit [Pv : Carpe Diem]
» DAENERYS ▬ Carpe diem
» Carpe diem, carpe horam feat Priam
» [Quart] Slokurn / Tiger vs Sylquartz / Carpediem
» Carpe Diem [ Joanne Whalley]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard The War ! :: Le Commencement :: Présentations :: Présentations validées-